m

Onze personnes dont une femme sont morts cette année dans la solitude de la rue. Six d’entre eux sont morts en dehors de la période hivernale, dans cette période très cruelle où les dispositifs d’accueil sont réduits et le nombre de lits d’hébergement diminué.

Le collectif Clarté, et ceux réunis sous le beau nom de « les morts de la rue » ont organisé ce matin un recueillement place Saint Christoly. Ce moment a été l’occasion pour nous tous de prendre la mesure de nos manquements – manquement d’une parole, d’un geste, d’une action – pour obtenir un hébergement auprès de ces onze personnes et de tant d’autres.

L’occasion aussi, de rendre hommage à tout ceux qui depuis plusieurs années se mobilisent pour donner un nom, une identité à ces existences, et pour leur assurer, après leur décès, une sépulture décente.

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Suivi et Infogérance par Axeinformatique/Freepixel