m

La tempête qui en ce moment encore secoue et déchire les arbres de Bordeaux ne plaide guère en faveur du Pont Bacalan-Bastide.

Vents et tempêtes s’engouffrent en effet, avec une avidité particulière sur le couloir du fleuve, portant par exemple au moindre souffle, les bruits de la foire des Quinconces aux fenêtres des nouveaux habitants de la Bastide.

Les constructueurs ont indiqué en effet qu’ils ne mobiliseraient pas la partie levante du pont pour un vent de plus de 20 noeuds. Soit 36 kilomètres/heure.

Nous avons atteint cette nuit à Bordeaux 140 km/h…

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Suivi et Infogérance par Axeinformatique/Freepixel