m

Trois rapports, commandités en vue de notre future loi autonomie et vieillissement, ont été remis ce matin au Premier Ministre, ce seul fait témoignant de l’attention de notre Gouvernement à la cause de l’âge.

Ces rapports concernent principalement les deux premiers volets de la loi : Anticipation et Adaptation. Le troisième est « Accompagnement de la perte d’autonomie » et il s’appuiera sur le grand nombre de contributions engrangées lors du quinquennat précédent. Nous les utiliserons bien évidemment.

Ces rapports sont éminemment complémentaires et ils imposent -enfin !- une vision positive de l’âge et en particulier cette certitude : le vieillissement, la perte d’autonomie,  nous y pouvons quelque chose. Collectivement et individuellement, c’est une nouvelle affirmation du « Yes, we can ! » d’Obama.

Le premier : anticipation et prévention constitue le moteur de notre projet de loi. Non, nous ne restons pas à regarder les courbes démographiques, à compter le nombre de grands vieillards en 2035 ou en 2050 ! Non, l’augmentation de l’espérance de vie où nous sommes dans le peloton de tête mondial, ne nous suffit pas. Nous voulons que grimpe en parallèle l’espérance de vie sans incapacité notable, dite « espérance de vie en bonne santé ».

Pour cela, les travaux issus de la recherche, la connaissance des facteurs de « mauvais vieillissement » rendent optimiste. Oui, la perte d’autonomie peut être retardée, dépistée tôt, alors qu’elle est réversible et longtemps palliée. Les progrès techniques et médicaux sont là, la volonté politique aussi. Yes, we really can.

Un exemple, un seul, issu du rapport de JP Aquino: le dépistage des « fragilités », ces petits signes de perte d’autonomie menaçante qui si on les reconnaît et si on les « répare » à temps autorisent à remonter dans le train de l’autonomie.

Deuxième rapport, celui de Luc Broussy : adaptation de la société au vieillissement et je dirais mieux encore : révolution de l’âge dans toutes ses composantes. Le fait que l’âge après la sortie de la vie professionnelle dure en moyenne 30 ans et concerne presque dès aujourd’hui 30% de la population bouscule TOUS les paradigmes auxquels nous nous étions habitués : logement, déplacements, urbanisme, fiscalité, famille, héritage, mariage, droits… Plus rien ne tient comme avant. Ce rapport extrêmement riche et portant des sujets plein d’avenir et d’opportunités pour nos entreprises, comme la « silver économie », l’économie liée à l’âge,  sera mis en ligne sur le site du Premier Ministre et sur celui de mon Ministère, comme les deux autres.

Le troisième est celui de la députée Martine Pinville : il recense les initiatives positives dans différents pays. La révolution de l’âge est générale, du moins dans tous nos pays occidentaux (mais aussi au-delà), il était normal d’aller regarder par-delà les frontières.

Ce rapport souligne qu’aucun pays  n’a de stratégie globale et c’est justement notre ambition de couvrir tout ce champ de l’avancée en âge et de sortir de cette vision négative qui ne fait de la longévité qu’une charge et un coût.

Pour cette ambition, je sais que la France sera regardée de près. Et je suis raisonnablement optimiste qu’elle sera considérée comme à l’avant-garde et, espérons-le, suivie.

Yes, once again, we can and we shall do it !

 

Comments 18 comments

  1. 11/03/2013 at 18:36 Loic33

    Voilà en effet des bonnes nouvelles mais ne laissez pas tomber les vieux qui sont déjà dans la dépendance et que leurs familles essaient tant bien que mal d’accompagner

    • 16/03/2013 at 10:28 Albert

      Oh, Michelle! comment écrire « 5 rapports commandités » ?

      L’idée transcrite est impropre en français, avec ce verbe commanditer qui est hors sujet.

      « commanditer » comme commandite relève de l’univers de la haute finance , où les apporteurs de capitaux ne prennent pas part à la gestion de l’affaire!

      Michelin est bien une commandite, mais on espère que la gestion de l’âge ne sera pas déléguée par nos gouvernants qui ne souhaiteraient pas en prendre la responsabilité

  2. 11/03/2013 at 19:12 jean

    Anticiper, s’adapter, et s’enrichir éventuellement des actions menées sous d’autres latitudes.
    Oui, c’est pas mal.
    Soyons complet : observons et contrôlons aussi ce qui se fait aujourd’hui pour mieux préparer demain, gagner du temps, éviter les erreurs ou les manquements en cours et pouvoir regarder les fragiles les yeux dans les yeux ici et maintenant.

  3. 12/03/2013 at 09:57 alphonse

    J’espère qu’au moins un membre influent de votre fan-club est à l’écoute de Frinter, ce mardi 12/3 entre 9 et 10h.
    Il y est question d’une première pièce de théâtre de Frédéric Pommier, le toujours très bon chroniqueur de cette radio.

    Le sujet: (tiré de l’expérience personnelle de l’auteur) la fin de vie d’un couple deux dames…

    La suite sur les planches: « Le prix des boîtes » avec Catherine Liegel

    A Paris je suppose

    Cela doit bien valoir…un gros rapport.

  4. 12/03/2013 at 12:20 membre fan club

    je ne vois pas… le rapport

    ( les glaçons ça se met aussi sur le front )

  5. 12/03/2013 at 12:31 Dr Pascale Fritsch

    Bravo Madame Delauney, votre blog est très positif et porte des valeurs qui nous sont chères à HelpAge International. Nous travaillons avec les personnes âgées dans les pays en difficultés, et pour leur inclusion dans les actions humanitaires.
    L’augmentation de l’espérance de vie en bonne santé, sans incapacité, est un vrai défi, qui va demander beaucoup d’efforts et de moyens.
    Le dépistage des fragilités et l’identification des plus vulnérables parmi les personnes âgées sont les clés d’une action cohérente. Ils doivent s’accompagner de services communautaires, au plus proches des personnes, et pour le moment ce n’est pas exactement notre atout en France… J’espere que vous en aurez les moyens, yes we can, but will we?

  6. 12/03/2013 at 14:12 sylvie

    A Alphonse

    on ne doit pas avoir les mêmes notions de « couple » : ces dames sont 2 soeurs
    et le rapport… avec le blog please ?

    vous avez trempé vos biscottes dans le cognac ce matin ???

  7. 12/03/2013 at 15:01 alphonse

    …et donc si vous réécoutez bien, vous aurez normalement la révélation claire que cette pièce de théâtre a pour thème la dépendance, avec ses anticipation et adaptation…
    si j’ai bien compris!

    (mais je vois que ma précédente réponse est déjà mise en relecture, c’est-à-dire à la censure!)

  8. 12/03/2013 at 17:47 sylvie

    et quel bénéfice doit en tirer Madame Delaunay dans sa mission en faveur des âgés ?

  9. 13/03/2013 at 00:17 citoyen

    @ Sylvie
    Il ne faut pas essayer de comprendre cet alphonse; il est un peu perturbé et la logique d’un blog n’est pas à sa portée.

  10. 13/03/2013 at 07:48 Michele

    Et la preuve que la révolution de l’âge, c’est maintenat ? Vous gagnez aujourd’hui 6 heures d’espérance de vie. Vous croyez vous lever pour 24 heures, on vous offre 6 gratuites !

    Bon d’accord, c’est pas très scientifique. C’est juste la traduction de notre gain annuel de plus d’un trimestre d’espérance de vie. Mais pour éviter de se lever du mauvais pied, c’est pas mal quand même !

    En toute simplicité: c’est le bonus de mon ministère.

  11. 13/03/2013 at 08:13 Pierrejo74

    Bonjour
    Mettons Ces 6 heures à profit je suis a paris au sport d hiver ce jour si par bonheur après le conseil des ministres …à votre entière disposition pour à participer à la critique constructive de ces rapports pour que ne l on traite pas le principal comme il ressort de l analyse de la presse mais de l essentiel : NOS AÎNÉS

  12. 13/03/2013 at 08:22 brigitte Beulaygue

    Bravo, vous prenez à bras le corps le problème
    les initiatives en France sont nombreuses et sont aussi riches en enseignement.
    j’ai bien entendu que pour l’instant vous ne souhaitiez pas parler des problématiques de financement.
    De notre coté, nous travaillons sur un modèle economique « social business », un peu à la mode de babyloan. En effet, il ne faut pas attendre de subventions, mais faire une révolution sur le mode des modèles économiques. Fédérer des acteurs, développer l’emploi qualifié. J’espère vraiment que vous saurez accompagner de telles initiatives . En France, on constate souvent l’opposition entre entreprises « lucratives » et associations, peut être que la 3° voie des entreprises de l’économie solidaire peuvent donner un nouveau souffle. Les initiative de Mr Ynus peuvent faire réfléchir.
    On peut être entrepreneur et être engagé socialement…
    Venez voir sur Strasbourg,
    Pour gagner cette révolution, il nous faut fédérer des énergies…
    alors bonne journée

  13. 13/03/2013 at 10:42 Pierrejo74

    Brigitte j aimerai prendre arraché avec vous

  14. 14/03/2013 at 10:18 francis

    « Le fait que l’âge après la sortie de la vie professionnelle dure en moyenne 30 ans »…
    je ne comprends cette phrase ni sur la forme, ni sur le fond.
    l’espérance de vie à 60 ans est pour toutes les catégories sociopro inférieure à 28 ans, et j’ai le sentiment que l’âge de départ en retraite va bientôt dépasser les 62 ans.
    25 ans d’espérance de vie à la retraite me semble plus proche de la réalité, en ce qui me concerne, s’ils sont en bonne santé, dans des conditions matérielles agréables, avec des activités choisies, si je suis entouré de mes proches, je signe de suite pour 25 !

  15. 14/03/2013 at 12:34 citoyen

    francis, la moyenne de départ à la retraite se situe pour l’instant bien en dessous de 60 ans et quand vous allez dans les maisons de retraite, les résidents ont dans la leur majorité plus de 85 ans. Mais ne chipotons pas sur 25 ou 30 ans, le problème de fond est le même.

  16. 14/03/2013 at 13:25 francis

    à citoyen, pour votre info: L’âge du départ à la retraite dépasse 62 ans dans le privé :
    https://www.lesechos.fr/economie-politique/france/actu/0202582343928-l-age-du-depart-a-la-retraite-depasse-62-ans-dans-le-prive-540954.php*
    espérance de vie à 60 ans en 2012: 24,5 ans.
    https://www.cor-retraites.fr/IMG/pdf/doc-1315.pdf

    nous sommes donc en dessous des 25 ans d’espérance de vie à la retraite, cette espérance augmente lentement, un tiers de l’augmentation de l’espérance globale de vie selon la règle actuelle. nous serons donc à 25 ans d’espérance de vie à la retraite à peu près en 2040 , au mieux. et à 30 ans d’espérance de vie au XXII eme siècle.

  17. 14/03/2013 at 16:07 citoyen

    Dont acte, pour le privé. La situation est différente pour le public où le départ effectif à la retraite est à 59 ans 9 mois et demi. Mais comme dit, pour le principe, cela n’a pas d’importance.

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Suivi et Infogérance par Axeinformatique/Freepixel