m

Le Conseil des prélèvements obligatoires -à l’égal de la Cour des Comptes elle-même- ne compte pas parmi les organisations débonnaires ou complaisantes dont les chiffres puissent être pris en défaut.

Nous sortons d’une audition de son Président Bertrand Fragonard. Parmi bien d’autres constats, je note cette prévision ; pour un coût pour l’Etat de trois milliards et demi, la réduction de la TVA à 5,5% dont ont bénéficié récemment les restaurateurs ne peut espérer créer plus de 6000 emplois et nous sommes, en pratique, bien loin d’avoir atteint ce chiffre qui est une estimation maximale.

Nous sommes d’ailleurs loin d’avoir atteint ce chiffre.

Il y a des cadeaux qui sont à la fois très coûteux et malvenus.

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Suivi et Infogérance par Axeinformatique/Freepixel