m

Une étude récente, parue dans la très prestigieuse revue « New England Journal Medicine‘ fait état d’une relation de cause à effet entre tabagisme et des maladies mortelles considérées jusque-là comme indépendantes de la consommation de ce produit. Cela signifie que les chiffres de mortalité dont nous disposons sont très largement sous-estimés (pour mémoire, chaque année 73 000 morts en France, 700 000 dans l’Union Européenne, 480 000 aux Etats Unis, 5 à 6 millions dans le monde, soit davantage que Sida, paludisme et guerres réunis). Pour la France, exemple qui nous concerne, le vrai chiffre pourrait n’être pas de 73 000 mais de 90 000 décès annuels.

Qu’est que cela signifie ? Qu’ajoutée à l’augmentation générale du nombre de fumeurs (femmes et pays jusqu’alors peu touchés..) c’est bien une catastrophe sanitaire que nous  laissons se développer.

En regard de ces chiffres chaque jour grandissants, les  politiques mises en oeuvre dans la quasi-totalité des pays ne sont pas à la hauteur de la gravité et de l’urgence du risque ; celles qui sont introduites, malgré la pression des lobbies  -massive, multiple, universelle- sont combattues par toutes les voies possibles.

Le « paquet neutre » qui sera introduit en France, après l’Australie et l’Irlande, en est l’exemple. A l’Assemblée nationale, les cigarettiers sont venus nous menacer d’actions judiciaires pouvant induire « des centaines de millions » de pénalités à notre Gouvernement. L’Australie est en ce moment-même l’objet de 3 actions de cette sorte, dont l’une a d’ailleurs été gagnée par le Gouvernement. Les deux autres sont en cours.

Ce sont aujourd’hui les buralistes qui, selon ce qui est pour eux presque une habitude, lancent une pétition, fort hypocrite au demeurant : « Oui, à la prévention, non à la punition ».

La prévention est menée depuis près de 50 ans. Des millions y ont été consacrés et le chiffre des morts annuels, le coût des dégâts sanitaires dus au tabac, ne cesse d’augmenter. On continue comme ça ?

Punition pour qui ? Pour 26 000 buralistes qui craignent de voir baisser leurs recettes ; ceci alors que leur revenu global est en augmentation de 54 %, ce qu’aucune autre profession n’atteint et que le montant des aides annuelles que l’Etat leur accorde -en plus de leurs recettes-  est égal à près des deux tiers du budget dont j’ai disposé pour faire la loi vieillissement, soit 400 millions pour 645 consacré à l’aide aux âgés et à leur famille !

Quel poids doit être accordé à ces buralistes au regard de la vie de près de dizaines de milliers de personnes et de la mise en péril du financement de notre système de santé ? Sont-ils de ces points de vue  crédibles ? NON. Plus personne aujourd’hui ne croit que l’on lutte contre le tabac et ses méfaits pour autre chose qu’un objectif de santé publique. A Bordeaux, on m’aborde pour me féliciter de mon action et m’engager à poursuivre. Ce n’est jamais d’excès de courage ou d’engagement que les Français accusent les politiques. Le tabac est une cause d’égale importance aujourd’hui à l’abolition de la peine de mort. Nous avons le devoir de la porter.

 

Comments 2 comments

  1. 05/03/2015 at 19:21 michele

    Gros temps en ce moment pour les lobbies du tabac, au Parlement européen comme à l’assemblée nationale
    https://tempsreel.nouvelobs.com/politique/20150305.OBS3938/info-obs-des-deputes-europeens-en-guerre-contre-le-lobby-du-tabac.html

  2. 06/03/2015 at 11:16 alphonse

    En fait, donc, à part le vôtre et celui de votre cher Klaus Fuchs (mais qui parle surtout du nucléaire, – et je suis, bien que nietzschéen, bien d’accord avec lui là-dessus!!! -) et de Loïc (très sobre et juste)……aucun commentaire sur vos deux derniers sujets: le tabac et l’Afrique….

    Sujets pourtant essentiels, pour la santé…et l’avenir de l’humanité, en somme…autant que le nucléaire, civil ou militaire…

    Comme pour toutes les grandes questions humaines, rien de tel que les niveaux les plus supérieurs pour les traiter (Europe, ONU, Unesco maintenant pour la préservation de l’Antiquité irakienne).
    Et surtout en quittant le francomorphisme ou le gallocentrisme, aussi bien que le germanopra-tique….!!!

    Espérons que la lutte anti-tabac aura plus de chances au Parlement Européen que la lutte contre la fraude fiscale…des Etats (la commission d’enquête parlementaire UE sur le Luxleaks vient d’être envoyée « ad patres » au grand soulagement de Junker, 1erPP devenu 1erUE et ex-1erLuxembourgeois…!!!…sans parler des praticiens du même art des cadeaux fiscaux en Belgique..ou en France!) ….
    …et plus de chances que le grand projet de « transition » énergétique de Ségolène au Sénat de Paris..!

    Dans cet esprit, très intéressant article de Quatremer (avec qui on peut ne pas être toujours d’accord sur tout) dans Libération où il recadre son collègue à Libé pour avoir louangé….Philippot à propos du désengagement de l’Etat français du capital de l’armurier Safran: voirliberation.fr………….2015/03/05/daniel-schneidermann-et-safran-les-ravages-de-l-peu-pres-journalistique/
    Son expression délicieuse: « une nouvelle étape a été franchie dans le grand rapprochement entre les europhobes de tous bords, ceux-ci voyant dans la construction européenne la destruction de l’Etat «louisquatorzième» seul capable de régler, tel un menuet, l’économie… »…..!

    L’économie, le tabac, le nucléaire…….l’Afrique…..autant d’invitations à sortir de « chez soi »!

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Suivi et Infogérance par Axeinformatique/Freepixel