m

L’économie au service de l’âge et de l’autonomie des âgés. Et c’est de très loin, ma première et principale raison de la promouvoir, de la soutenir, de l’installer dans le paysage de la France de demain.

Il y en a une autre, je le concède : c’est le désir que partagent tous les Ministres d’apporter leur pierre à la bataille pour l’emploi et le dynamisme économique de notre pays. Faire de ce secteur un des fleurons de la recherche, de l’innovation et de l’entreprise, c’est tout simplement vouloir mettre sa place en accord avec celle qui est la nôtre, très favorable, en matière de longévité.

Comme tous les Français, j’ai envie de vieillir longtemps, bien que le plus tard possible, de rester autonome, libre et dans un domicile que j’aurai choisi comme le mien.

Je personnalise le sujet pour exprimer que je ne le vis pas comme théorique, du haut ou du fond d’un bureau, mais parce que je veux qu’il soit une aide, un outil concret, un facteur d’optimisme pour tous ceux (100% des Français) qui sont invités à avancer en âge et désireux de répondre positivement à cette invitation.

Outre le secteur de l’emploi à domicile -sous toutes ses formes- que je n’aborderai pas ici, la silver économie, c’est quoi ?

C’est d’abord toutes les aides concrètes permettant de faire de son domicile un allié de son vieillissement au lieu d’être un champ de pièges, de risques, d’encombrement inutile, d’enfermement et d’isolement.

Dans cet inventaire, tous les dispositifs d’alarme et d’assistance. Je m’étonne toujours du nombre formidable d’âgés ou candidats à le devenir qui installent sur leur domicile une télé-alarme  alors qu’eux-mêmes se jugeraient stigmatisés, placardisés au bataillon des vieux, s’ils disposaient d’une télé-assistance. Ce sont quelquefois d’ailleurs les enfants qui font installer la première mais n’osent pas proposer la seconde, sans se rendre compte que la seconde peut être utile dans toutes les circonstances, fût-elle la venue intempestive d’un visiteur mal intentionné ?

Et bien sûr, tout ce qui est domotique et installation de dispositifs, souvent simples et peu coûteux, pour éviter de faire du skate-board sur le savon dans la baignoire, de se réveiller la nuit pour entamer une longue chute, les pieds dans les fils du téléphone, les pieds de la table de nuit et recevoir finalement l’amphore romaine qui attend l’occasion depuis des décennies, sur la tête ?

Qu’on ne croie pas que j’exagère : j’ai visité maintenant de très nombreux intérieurs de vieilles dames et de vieux messieurs infiniment sympathiques mais qui ne savent pas qu’ils vivent dans un champ de mines. A cette situation, un premier mot : ergothérapeute et un deuxième : silverEco, intervention de base.

Au-delà, tant de choses, du plus simple au plus complexe. Du chemin lumineux au robot d’assistance, de la canne connectée à la greffe de cornée, tant de technologies sont là pour nous faire reprendre confiance et envisager autrement que comme un naufrage… les trente ans de vie que nous pouvons raisonnablement prévoir.

Tout cela est hautement générateur d’emploi : il y a celui qui vend et qui explique, celui qui installe, celui qui assure le suivi, celui qui répare si besoin, en plus bien sûr de celui qui invente, qui conçoit, qui fabrique…

Je ne veux pas en faire une tonne. Expliquer comment on lance une filière, comment on la construit, comment on la consolide… Mais tout cela est déjà en train et si je peux être pour seulement un atome dans le fait que notre pays soit bientôt un leader mondial dans ce domaine comme il l’est pour la longévité, je ne serai pas totalement mécontente.

 

Comments 12 comments

  1. 17/08/2013 at 20:55 Alain

    Merci Michèle pour ce billet plein d’enthousiasme et d’ouvertures, comme les précédents. S’agissant de la « silver économie », « silver » ne me semble pas satisfaisant en français. Non pas parce que nombre de femmes âgées n’ont plus aujourd’hui la permanente argentée de nos grand-mères (merci Liliane Bettencourt, femme argentée s’il en est, des pieds jusqu’à pas la tête !), mais parce que trop d’âgés, colorés ou non, sont souvent par ailleurs désargentés, au sens ou ne l’entendent pas les coiffeurs.

    Pourquoi pas quelque chose du genre « croissance grisante », comme on dit « croissance verte » ?

    A nos matières grises pour ne pas laisser la page blanche !

  2. 19/08/2013 at 20:37 Haicault de la Regontais

    le site http://www.voyage-aptitude-senior.fr propose un auto-questionnaire permettant d’évaluer son aptitude à voyager et à prendre l’avion lorsque l’on est porteur de maladies chroniques sensibles aux contraintes aéronautiques ou en situation de handicap.
    Les premières réponses ont fait l’objet d’un dossier Voyage Aérien dans la revue Neurologie-Psychiatrie-Gériatrie de juin 2013. Je vous invite, Madame la Ministre, à le lire.
    J’ai tenté d’intéresser les responsables de la sécurité sociale sur ce projet  » de prévention de la perte d’autonomie » puisqu’il a l’avantage de cibler dès la cinquantaine les conduites à risques responsables d’incidents en avion et en voyage, source de dépenses de santé importantes.
    Je n’ai pas eu la moindre réponse ! Or le projet de consultation gratuite à 70 ans a montré qu’il était source d’économie potentielle importante. Que doit-on penser alors d’un projet qui s’intéresse à la prévention des risques dès l’âge de cinquante ans ?

  3. 20/08/2013 at 10:03 brigitte

    bonjour
    – Madame vous aviez indiqué que vous ne vouliez pas que l’on stigmatise cette classe d’âge…. la silver economie me fait penser à la « ruée vers l’or »
    comme vous l’indiquez régulièrement nous sommes face à une révolution de l’âge, c’est peut être l’opportunité de mettre en avant l’expérience, les talents où toute valeur qui puisse inclure les jeunes et les moins jeunes.
    – je vois madame que l’ère de la domotique, robotique vous intéresse beaucoup c’est bien moi aussi j’aime bien et on en met en place d’ailleurs, mais ce ne sont que des outils dans la filière d’emplois à développer, je pense qu’il serait intéressant de mettre en avant les nouveaux métiers de proximité.
    – je vous propose de fermer les yeux… imaginez un instant vous êtes seule chez vous avec votre chemin lumineux, votre robot « alphonse », les detecteurs qui permettent d’alerter en cas de problème…. le bonheur quoi!!!! Vous, femme dynamique, lettrée est-ce la vieillesse dont vous rêvez?
    oui la domotique est un élément à intégrer dans les logements, mais au travers de la filière d’emplois à developper il faut aussi penser que les personnes ont envie de sortir, de divertir, de apprendre, de parler etc….J’ai assisté à une « belle » présentation, où l on vantait les mérites d’un robot avec qui les seniors pouvaient converser!!!! triste société si le seul interlocuteur est un robot!
    Imaginez un instant, vous avez 20-30 ans de plus et vous voulez simplement vous déplacer prendre un bus, aller faire des courses…. la galère…. mais peut être enverrez vous votre robot « alphonse » faire vos courses!
    allez bonne journée, on ouvre les yeux et on profite de la vie

  4. 20/08/2013 at 12:33 francis

    pourquoi pas « économie des seniors  » ?
    un terme qui a l’avantage de passer en français comme en anglais !!
    en espagnol, en allemand
    et sans doute dans d’autres langues avec sa bonne racine latine,
    et qui se prononce bien !!

    senior, c’est âgé, vieux, avec du dynamisme en plus !

  5. 20/08/2013 at 12:34 francis

    « senioréconomie » !!

  6. 20/08/2013 at 12:42 Michèle Delaunay

    20 000 centenaires en France (exactement 19564 au 1er janvier 2013), près de 200 000 en 2060), j’invite désormais les Maires à n’envoyer des fleurs et n’aller se faire photographier avec l’heureux récipiendaire qu’à 110 ans au lieu de 100. Rigueur budgétaire oblige !

  7. 20/08/2013 at 12:45 Michèle Delaunay

    A Francise; pas en faveur : les « seniors » sont tout autre chose dans le langage de l’emploi et de l’entreprise. Cela situe d’autre part les âgés par comparaison (plus vieux) alors que le mot doit se suffire à soi meme. D’autre part silver est assez joli et l’idée qu’il évoque poétique; le mot vient de l’acadien et probablement de Silva, mot latin (la forêt) comme le prénom. Cette origine le francise grandement.

  8. 20/08/2013 at 16:27 Daniel, éco

    Merci pour ce billet sur la Silver économie. C’est un champ essentiel à mon avis. D’ailleurs Anne Lauvergeon, avec sa Commission Innovation 2030, ne s’y est pas trompée en la plaçant dans les 7 filières de demain.

    Mais vous n’insistez peut-être pas assez sur les potentiels de croissance liés à la Silver économie. Certains économistes estiment que le gain de croissance structurelle pourrait s’élever à 0,25 % par an…

    La Silver économie est également un outil de compétitivité pour nos entreprises, car elles doivent s’adapter à cette nouvelle donne du vieillissement de la population.

  9. 21/08/2013 at 11:11 Daniel Eco

    Merci pour ce billet sur la Silver économie. C’est un champ essentiel à mon avis. D’ailleurs Anne Lauvergeon, avec sa Commission Innovation 2030, ne s’y est pas trompée en la plaçant dans les 7 filières de demain.
    Mais vous n’insistez peut-être pas assez sur les potentiels de croissance liés à la Silver économie. Certains économistes estiment que le gain de croissance structurelle pourrait s’élever à 0,25 % par an…
    La Silver économie est également un outil de compétitivité pour nos entreprises, car elles doivent s’adapter à cette nouvelle donne du vieillissement de la population.

  10. 22/08/2013 at 10:26 Alain

    @francis L’économie qui senior ?

    @michele Une fausse étymologie cependant. L’accadien en question s’écrit avec deux c et est une langue de l’ancienne Mésopotamie. Personnellement, vous le savez, j’aime bien « la croissance grise », en prenant « grise » à la fois comme substantif et comme verbe, et en clin d’oeil à la croissance verte. Nevertheless, comme aurait dit Churchill, silver est le pire des mots mais il n’y en a peut-être pas de meilleur.

  11. 26/08/2013 at 11:38 francis

    à alain ?? no comprendo.

    silver, : argent (m)
    (money) monnaie (f) (en pièces d’argent)
    (silverware) argenterie (f)
    (colour) gris (m) métallisé

    l’économie de l’argent : n’ y a t il pas redondance et pléonasme ?
    et cette allusion douteuse au physique, à la couleur des cheveux ?
    les âgés sont ainsi blancs, poivre et sel, jamais gris…

    senior je suis ou serai,
    mais silver, jamais !!

  12. 27/08/2013 at 20:26 Vieuxdegauche

    Il s’agit bien d’une économie qui peut permettre de créer de l’emploi et de la croissance. Avec 11 % de chomage, la France en a bien besoin

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Suivi et Infogérance par Axeinformatique/Freepixel