m

Service civil ou service civique ? J’ai, dans le titre opté, car ce service civique peut être effectué auprès de l’une ou l’autre des armées mais surtout parce qu’il est destiné à renforcer de jeunes citoyens dans la conscience et l’exercice de ce rôle.

On se souvient que les principaux candidats à l’élection présidentielle ont proposé de généraliser et de rendre obligatoire ce service civique pour une durée de six mois. Nicolas Sarkozy traîne un peu la patte à mettre en oeuvre cette promesse pour des raisons à l’évidence budgétaires.

Une classe d’âge représente 800 000 jeunes français. Ce sont donc, chaque six mois, 400 000 jeunes qui seraient concernés, ce qui correspond à un coût de cinq milliards d’euros. Ce coût est aussi un investissement sur l’avenir et doit être mis en perspective des cadeaux fiscaux faits aux plus riches par les lois votées en juillet dernier (15 milliards d’euros). La promesse est en tout cas aujourd’hui revue grandement à la baisse, et surtout dénaturée, puisque Bernard Laporte vient d’évoquer un service de trois semaines.

Le principe du service civil est de permettre aux jeunes, beaucoup plus désireux d’engagement et de dévouement qu’on ne le laisse croire, de s’investir pendant six mois dans une mission sociale, environnementale, sanitaire… Ce temps est bien souvent l’occasion de dresser un projet professionnel, de se découvrir soi-même et de comprendre que chacun a un rôle dans la société.

Car ce service civique existe déjà. Il est volontaire et l’on en évalue régulièrement les effets bénéfiques en terme de formation, de choix et d’obtention d’un mêtier. Le problème est le financement.

L’Etat finance 870 euros par volontaire par mois alors que le coût est de 1300 euros. Reste à trouver des structures bienveillantes qui comblent le manque. C’est en Aquitaine principalement le Conseil Régional qui a bien saisi l’importance de ce dispositif. Cent jeunes ont ainsi été acceptés, ce qui ne correspond malheureusement qu’au quart des candidatures.

Ils ont réalisé leur service aux restos du coeur, dans des actions d’auto-réhabilitation de logement, à Réseau 32, ou dans un engagement auprès des personnes âgées de la villa Pia. Satisfaction réciproque des « servants » (c’est le mot anglais « civil servants », je ne trouve pas d’équivalent en français), des responsables des structures et des bénéficiaires.

Voilà pour moi un sujet d’engagement, et je m’enquiers aujourd’hui même de la possibilité d’y consacrer une part de ma réserve parlementaire. J’ai d’ores et déjà attiré l’attention du Gouvernement, à l’occasion d’une question écrite, sur le fait que la durée de trois semaines envisagée par Bernard Laporte vide la mesure de son sens, et n’est pas à la hauteur des enjeux. A suivre.

Comments 22 comments

  1. 22/12/2007 at 09:58 Eric

    je ne savais pas que le service civil ou civique était d’ores et déjà ouvert. Depuis combien de temps ?
    Il est très répandu dans d’autres pays comme en Allemagne et aux Etats Unis, et c’est là bas aussi un succès.

  2. 22/12/2007 at 09:58 Eric

    je ne savais pas que le service civil ou civique était d’ores et déjà ouvert. Depuis combien de temps ?
    Il est très répandu dans d’autres pays comme en Allemagne et aux Etats Unis, et c’est là bas aussi un succès.

  3. 22/12/2007 at 11:35 James

    Quelques infos sur le service civil en Allemagne: il remplace le service militaire (qui est toujours obligatoire!)pour les objecteurs de conscience et comme ce dernier dure neuf mois. Il est rémunéré comme le service militaire avec quelques suppléments au cas où l’institution de service n’accorde pas les mêmes prestations en nature que reçoit l’appelé (vêtements, norriture, hébergement).En principe le service civil doit rester "neutre" quant à ses impacts sur le marché du travail, ce qui est un peu théorique: il est très prisé par les assos sociales qui s’appuient très fortement sur les jeunes hommes (femmes exclues!) qui font ce service. et ceci dans des conditions économiquement bien plus favorables qu’au cas où le travail serait à faire par des salariés réguliers. Elles disent même que sans cette aide le système des soins (santé, social) collaberait. C’est certainempent une des raisons pour lesquelles l’Allemagne n’a toujours pas aboli le service militaire obligatoire sans lequel il ne pourrait y avoir un service civil de remplacement.

  4. 22/12/2007 at 11:35 James

    Quelques infos sur le service civil en Allemagne: il remplace le service militaire (qui est toujours obligatoire!)pour les objecteurs de conscience et comme ce dernier dure neuf mois. Il est rémunéré comme le service militaire avec quelques suppléments au cas où l’institution de service n’accorde pas les mêmes prestations en nature que reçoit l’appelé (vêtements, norriture, hébergement).En principe le service civil doit rester "neutre" quant à ses impacts sur le marché du travail, ce qui est un peu théorique: il est très prisé par les assos sociales qui s’appuient très fortement sur les jeunes hommes (femmes exclues!) qui font ce service. et ceci dans des conditions économiquement bien plus favorables qu’au cas où le travail serait à faire par des salariés réguliers. Elles disent même que sans cette aide le système des soins (santé, social) collaberait. C’est certainempent une des raisons pour lesquelles l’Allemagne n’a toujours pas aboli le service militaire obligatoire sans lequel il ne pourrait y avoir un service civil de remplacement.

  5. 22/12/2007 at 11:53 L.L.

    je peux témoigner du rôle positif des jeunes du service civil à la maison de retraite de la villa pia. Ils ont éffectué un travail de mémoire et d’échange avec les résidents , qui a permis de parler et de faire marcher des cerveaux qui ne demandaient que cela.

  6. 22/12/2007 at 11:53 L.L.

    je peux témoigner du rôle positif des jeunes du service civil à la maison de retraite de la villa pia. Ils ont éffectué un travail de mémoire et d’échange avec les résidents , qui a permis de parler et de faire marcher des cerveaux qui ne demandaient que cela.

  7. 22/12/2007 at 21:31 Sable de la Terre

    Certes… Je perçois l’intérêt de la mesure.
    Je manque sans doutes d’information, mais il reste à mon sens à intégrer la chose dans une démarche plus large et surtout cohérente. Si le service dure six mois, quid de la rentrée universitaire ? des délais d’inscription en cité U ?
    Je m’interroge sur l’efficacité de cette mesure dont l’impact médiatique me semble plus important que son sens réel… J’ai sans doute tort, mais je m’interroge.
    Pourriez-vous m’éclairer ?

  8. 22/12/2007 at 22:06 Sable de la Terre

    PS: attention au mot "civil servant", qui signifie… fonctionnaire. J’imagine qu’il a du prendre un double sens avec le "service civique".

  9. 22/12/2007 at 22:06 Sable de la Terre

    PS: attention au mot "civil servant", qui signifie… fonctionnaire. J’imagine qu’il a du prendre un double sens avec le "service civique".

  10. 22/12/2007 at 22:27 Nicolas D

    Rien à voir avec le billet de Michèle, mais j’aimerais en parler ici.
    Des rumeurs laissent penser que d’autres personnalités PS pourraient entrer au Gouvernement avant ou après les municipales.
    Certaines ont pu être élues aux dernières législatives sous les couleurs du PS, je pense qu’elles ne l’auraient pas été si les élécteurs avaient pu imaginer cela !
    D’autres seront peut-être élues aux prochaines municipales sous les couleurs PS et feront ensuite allégeance au Seigneur Sarko.
    Je vais être très clair, quelle sera la ligne de nos instances ? Il est hors de question pour moi de voter PS si dans une quelconque liste apparaît le nom d’un élu qui aura franchit la ligne jaune. Pas question non plus de réhabiliter cette personne sous prétexte que ect … etc..

    Je vous rassure ce n’est pas par sectarisme ou imbécilité. C’est faire preuve de cohérence et de réalisme. le PS n’est pas l’UMP.
    Regardons les couleuvres et autres chapeaux qu’avalent Kouchner, Hirsch, Amara notamment. Nous les entendons pas et ce silence en dit long !!!

  11. 22/12/2007 at 22:27 Nicolas D

    Rien à voir avec le billet de Michèle, mais j’aimerais en parler ici.
    Des rumeurs laissent penser que d’autres personnalités PS pourraient entrer au Gouvernement avant ou après les municipales.
    Certaines ont pu être élues aux dernières législatives sous les couleurs du PS, je pense qu’elles ne l’auraient pas été si les élécteurs avaient pu imaginer cela !
    D’autres seront peut-être élues aux prochaines municipales sous les couleurs PS et feront ensuite allégeance au Seigneur Sarko.
    Je vais être très clair, quelle sera la ligne de nos instances ? Il est hors de question pour moi de voter PS si dans une quelconque liste apparaît le nom d’un élu qui aura franchit la ligne jaune. Pas question non plus de réhabiliter cette personne sous prétexte que ect … etc..

    Je vous rassure ce n’est pas par sectarisme ou imbécilité. C’est faire preuve de cohérence et de réalisme. le PS n’est pas l’UMP.
    Regardons les couleuvres et autres chapeaux qu’avalent Kouchner, Hirsch, Amara notamment. Nous les entendons pas et ce silence en dit long !!!

  12. 22/12/2007 at 23:46 NR

    @ Nicolas D:
    J’ai compris ton raisonnement, mais dis nous à qui tu penses, dans les rangs du PS bordelais, en exprimant un tel soupçon? Mettons l’improbable que nous perdrons ces élections, qui pourrait joindre l’UMPModem?

  13. 22/12/2007 at 23:46 NR

    @ Nicolas D:
    J’ai compris ton raisonnement, mais dis nous à qui tu penses, dans les rangs du PS bordelais, en exprimant un tel soupçon? Mettons l’improbable que nous perdrons ces élections, qui pourrait joindre l’UMPModem?

  14. 23/12/2007 at 11:26 michele

    à sable de la terre : vous avez raison, je n’utilisais le terme qu’en traduction littérale. Le sens est en effet différent.
    Mais il ne me déplairait pas que nous puissions retrouver en français le temps de "servant" : qui sert (différent de "serviteur" : qui est au service)

  15. 23/12/2007 at 11:28 michele

    à Nicolas D : je l’aurais peut être exprimé un peu autrement, mais je suis en plein accord avec ce que vous dites.

  16. 23/12/2007 at 11:28 michele

    à Nicolas D : je l’aurais peut être exprimé un peu autrement, mais je suis en plein accord avec ce que vous dites.

  17. 23/12/2007 at 11:46 Pierre Chéron

    J’ai été surpris et choqué de cette exigence du modem, et de l’acceptation de Juppé . Annoncer qu’on prendra un adjoint de l’opposition c’est mépriser autant l’opposition que les électeurs. Je ne crois pas que ce soit une attitude payante.
    Juppé se Sarkozyse de plus en plus.

  18. 23/12/2007 at 11:46 Pierre Chéron

    J’ai été surpris et choqué de cette exigence du modem, et de l’acceptation de Juppé . Annoncer qu’on prendra un adjoint de l’opposition c’est mépriser autant l’opposition que les électeurs. Je ne crois pas que ce soit une attitude payante.
    Juppé se Sarkozyse de plus en plus.

  19. 23/12/2007 at 14:22 pipole 33

    d’ici que Juppé se trouve aussi une "jeune ingénue" estheticomediatico compatible. on va finir par le voir en footing sur les bors de la garonne avec un portable cloné à chaque main et en train de sniffer la coc qui permet à notre bon président de tenir le rythme : et bien non meme à notre AJ, chantre de l’humour, du bon mot et de la gentillesse, je ne lui souhaite pas, que nenni

    par contre plutot que de lire ds le tire bouchon le ou les renégats prets à changer de bord devraient se dévoiler maintenant, cela ferait plus classe !!

  20. 23/12/2007 at 14:22 pipole 33

    d’ici que Juppé se trouve aussi une "jeune ingénue" estheticomediatico compatible. on va finir par le voir en footing sur les bors de la garonne avec un portable cloné à chaque main et en train de sniffer la coc qui permet à notre bon président de tenir le rythme : et bien non meme à notre AJ, chantre de l’humour, du bon mot et de la gentillesse, je ne lui souhaite pas, que nenni

    par contre plutot que de lire ds le tire bouchon le ou les renégats prets à changer de bord devraient se dévoiler maintenant, cela ferait plus classe !!

  21. 24/12/2007 at 14:00 Marc44

    Puisqu’on parle de civisme dans ce billet et que des visiteurs railleurs commentaient ironiquement ses mélancolies finlandaises l’autre jour, je reviens à l’assaut sur le drapeau que chaque famille devait posséder, rappelez-vous.

    Là-haut, une dizaine de fois par an, de très nombreux drapeaux flottent chez les particuliers, aux fenêtres des immeubles, hissés dans les jardins. C’est que la fête nationale du jour célèbrera un écrivain, un poète, un solstice et non une guerre ou napoleon à disneyland. Ce jour là, on fera un gateau spécial et on hissera le drapeau.

    Quand on n’a jamais envahi autrui dans l’histoire, on ne ressent pas de malaise face au drapeau. En revanche, il est délicat de faire cohabiter drapeau et amendements nocturnes sur l’enseignement des bienfaits de la colonisation.

    Je n’ai trouvé autour de moi personne de favorable à cette histoire de drapeau, mais parce que je l’ai vécu plusieurs années comme une occasion de célébrer un élément de la culture nationale dont nous pouvons être fiers, j’aurais été heureux de cette occasion de ne pas laisser aux nationalistes le monopole du drapeau et je crois avoir compris ce que Ségolène voulait faire passer.
    Je le hisserais volontiers à ma fenêtre à l’occasion d’une fête de la sécurité sociale, et autres occasions de célébrer la cohésion et la solidarité nationale, comme histoire et comme projet.

    Marc

  22. 24/12/2007 at 14:00 Marc44

    Puisqu’on parle de civisme dans ce billet et que des visiteurs railleurs commentaient ironiquement ses mélancolies finlandaises l’autre jour, je reviens à l’assaut sur le drapeau que chaque famille devait posséder, rappelez-vous.

    Là-haut, une dizaine de fois par an, de très nombreux drapeaux flottent chez les particuliers, aux fenêtres des immeubles, hissés dans les jardins. C’est que la fête nationale du jour célèbrera un écrivain, un poète, un solstice et non une guerre ou napoleon à disneyland. Ce jour là, on fera un gateau spécial et on hissera le drapeau.

    Quand on n’a jamais envahi autrui dans l’histoire, on ne ressent pas de malaise face au drapeau. En revanche, il est délicat de faire cohabiter drapeau et amendements nocturnes sur l’enseignement des bienfaits de la colonisation.

    Je n’ai trouvé autour de moi personne de favorable à cette histoire de drapeau, mais parce que je l’ai vécu plusieurs années comme une occasion de célébrer un élément de la culture nationale dont nous pouvons être fiers, j’aurais été heureux de cette occasion de ne pas laisser aux nationalistes le monopole du drapeau et je crois avoir compris ce que Ségolène voulait faire passer.
    Je le hisserais volontiers à ma fenêtre à l’occasion d’une fête de la sécurité sociale, et autres occasions de célébrer la cohésion et la solidarité nationale, comme histoire et comme projet.

    Marc

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Suivi et Infogérance par Axeinformatique/Freepixel