m

Retour de terrain. Après, je l’avoue, un moment passé à « manger un petit morceau », selon une expression que j’adore, entre enfance et familiarité. Contacts amicaux, joyeux, alors même que la place des Chartrons se remplissait avant le meeting de fin de campagne Alain Juppé-Anne Marie Cazalet. Quelle étrange pratique de la démocratie que d’avoir accordé cette salle qui ne fait pas partie des salles municipales « légales » en temps de campagne électorale à la candidate ump sans le permettre à sa concurrente de deuxième tour ! La démocratie bordelaise va bien mal. Puissions-nous n’en avoir jamais de semblable en même circonstance.

Sur le chemin qui l’amenait à cette place, un Conseiller municipal (pourtant pas le plus désagréable), m’a lancé « On va essayer de vous battre ! ». Comme c’est étrange : jamais je n’aurais eu pareille formule. J’aurais eu en pareilles circonstances une parole cordiale ou neutre, je n’aurais pas même trouvé opportun de dire « nous allons essayé de l’emporter ». Toute leur campagne n’a eu d’autre objet que « me battre ».

Le temps n’est plus à cela. J’ai rencontré tant d’électeurs joyeux, confiants, qui m’ont choisie au premier tour de scrutin dans ce territoire sociologiquement difficile et que je remercie une fois encore.n’ai de cesse de les remercier et d’ J’espère porter leurs attentes à la victoire. Ma bataille, c’est bien eux, rien d’autre.

Soyons unis, soyons forts, soyons libres et heureux, le temps qui reste et chaque jour qui demeure !

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Suivi et Infogérance par Axeinformatique/Freepixel