m

Il y a en Lozère plus de vétérinaires que de médecins. Dans les beaux quartiers des belles villes, médecins et spécialistes sont en surnombre et doivent se concentrer sur des compétences particulières qui ne sont pas toutes utiles.

Où sont les mesures concrètes dans le projet de loi que nous discutons à l’Assemblée ?

 » C’est aujourd’hui, Mme la Ministre, aujourd’hui, qu’il faut garantir l’égalité de tous les Français face aux soins et à la santé

La première des égalités, condition de toutes les autres

Egalité entre les pauvres et les riches Egalité entre le cœur des villes et les campagnes, entre les beaux quartiers et les banlieues

C’est aujourd’hui que les médecins manquent dans des territoires entiers et que ceux qui y sont encore partent en retraite

C’est ce que vous avez laissé faire depuis 10 ans en laissant ces territoires se vider de leurs services publics et en refusant de voir la réalité démographique. Il n’est plus question de remettre une fois encore à trois ans, comme vous nous le proposez, l’évaluation de mesures dont vous connaissez déjà l’inefficacité

Aujourd’hui c’est à vous d’avoir le courage politique d’instituer une régulation responsable des soins

A vous, de dépasser les grandes déclarations pour concrètement assurer que tous pourront trouver proches d’eux le secours d’un médecin, l’accueil d’un service d’urgences, et de définir concrètement, précisément le délai maximum acceptable pour accéder aux soins

A vous de comprendre que la surpopulation médicale dans les beaux quartiers est génératrice de mauvaise médecine, d’actes inutiles et coûteux, à vous d’entendre notre proposition d’encadrer cette surpopulation

Non ce n’est pas pénaliser les jeunes médecins que de leur garantir une qualité de revenus et d’exercice au lieu de demain devoir installer des dispensaires là où il doit rester des médecins de famille.

Ma question est simple : aurez-vous ce courage ? « 

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Suivi et Infogérance par Axeinformatique/Freepixel