m

Premier billet sur ce sujet essentiel : le pouvoir d’achat des Français.

Essentiel en effet. Se rendre compte que malgré ses efforts, malgré le fait que l’on travaille, on doit toujours restreindre son budget, limiter l’un ou l’autre poste d’achat, et bien souvent les petites choses qui font l’agrément de la vie, est une épreuve réelle et va à l’inverse de ce qu’avait promis le candidat Sarkozy lors de l’élection présidentielle : être le Président du pouvoir d’achat.

Hier, une personne de la rue, lucide, m’a fait la remarque : « Remarquons qu’il n’avait pas dit s’il s’agissait d’être le Président de la hausse ou de la chute du pouvoir d’achat ». Celui-là a compris. Il n’est pas le seul.

La droite prétend que ce n’est qu’une « impression » de baisse du pouvoir d’achat. Les chiffres sont malheureusement là : depuis deux mois la consommation des ménages a baissé chaque mois de deux points ; les dépenses « contraintes » (nourriture, logement, transports) représentent désormais 70% du revenu moyen. En dehors même des chiffres, toutes les conversations, tous les témoignages vont dans le même sens : l’un ne sort plus la voiture, l’autre ne chauffe plus toutes les pièces de sa maison, une autre s’interdit d’aller « en ville » et de regarder les boutiques ou les rayons modes des grands magasins car elle ne se permet désormais aucun achat dans ce domaine …

Les propositions des parlementaires socialistes ont fait l’objet d’une proposition de loi, présentée hier 29 novembre à l’Assemblée et rejetée de parti pris par la majorité sans que ses différents points soient même examinés.

Voici l’essentiel de ces propositions parlementaires ; la précision « parlementaire » est importante : elle signifie que ne figurent que des mesures d’ordre législatif. D’autres, comme la revalorisation des petites pensions, l’augmentation du SMIC ou la convocation d’une conférence salariale avec les partenaires sociaux sont d’ordre réglementaire.

– Majorer la Prime pour l’emploi de 50% dès 2007 Ce complément de revenu est perçu par 9 millions de contribuables modestes. La majoration proposée représenterait l’équivalent d’un treizième mois, dont on mesure combien il serait bienvenu. Notons au passage que le coût de cette mesure d’équité est six fois inférieur à celui du « paquet fiscal » voté en juillet.

– Conditionner les exonération de cotisation sociale octroyées aux entreprises à l’augmentation des salaires Notre groupe aborde ici un pan d’un sujet souvent abordé ici : la responsabilité sociale des entreprises et le conditionnement des aides publiques à des avancées sociales.

Dans le même sens : instaurer un malus sur les entreprises qui abusent du travail à temps partiel et des emplois précaires

– indexer les loyers sur le taux d’inflation (et non sur le coût de la construction) On verra que cette mesure, balayée d’un revers de main le matin, a été reprise le soir même dans le discours de Sarkozy)

– Créer un véritable chèque transport pour les salariés. Ce dispositif, financé par les entrerpises, est bâti sur le principe de la contribution des employeurs à la carte orange en Ile de France. Le « chèque » transport apparaîtra sur le bulletin de salaire . La contribution sera exonérée de cotisations sociales pour les entreprises et d’impôt sur le revenu pour les bénéficiaires; il sera financé par un prélèvement sur les profits des compagnies pétrolières.

Voici les messures essentielles de ce projet parlementaire. On verra que l’une d’elle a été reprise, comme s’il en était l’auteur, par Nicolas Sarkozy. Comme il a repris deux mesures en faveur des nouveaux locataires (un mois d’avance, service public de la caution) qui étaient présentes dans le programme de Ségolène Royal. Président « coucou » qui fait un peu de son nid dans le nôtre : tant mieux, cela au moins est favorable, mais que n’en rend-il la paternité aux socialistes !

Comments 21 comments

  1. 30/11/2007 at 16:13 M.V.

    eh oui! après avoir piqué les personnes, Sarko pique les idées (de Ségolène); je ne vous dis pas la confusion que cela va induire!!
    En tout cas, il faut le dénoncer, fort!

  2. 30/11/2007 at 18:27 NR

    Cela se discute, M.V. Ne devrions nous pas souhaiter qu’il prenne autant d’idées de chez nous que possible car ces idées sont bénéfiques pour la France et c’est cea qui finalement compte. Bien sûr, Sarcoucou récupère, mais il nous appartiendra à nous de dire cela haut et fort.

  3. 30/11/2007 at 18:35 Gérard ELOI

    Encore un billet d’une importance capitale, chère Michèle

    Il faudrait…(C’était une chanson de Gribouille : "A chaque rose morte, il faudrait se pencher…). Pourquoi je pense à Gribouille et sa chanson ? Sans doute à cause des roses mortes, peut-être aussi du fait de se pencher…Mais revenons à ton message : il faudrait qu’il soit lu et compris par des dizaines de millions de personnes.

    Tu rappelles que "pouvoir d’achat garanti" était l’un des piliers du pacte présidentiel de Ségolène. Je vais ajouter que dans sa "méthode de travail" il y avait la formule "Un euro dépensé sera un euro utile".

    Aujourd’hui, après six mois de sarkozysme, le pays est en faillite. Parce que tous les euros dépensés n’ont pas été utiles !
    En plus des cadeaux fiscaux dont tu rappelles l’énormité, cadeaux fiscaux aux riches qu’il faudra compenser par…franchises médicales, TVA anti-sociale, et plus récemment abolition de l’exonération de la taxe TV pour les plus de 65 ans, nous devons dénocer le gaspillage du "paraître pour paraître". Exemple : ce conseil des ministres décentralisé en Corse. Coût : six avions (à une époque où la ministre Lagarde avait eu le culot de dire " Essence trop chère ? Allez travailler à vélo !" On a guillotiné Marie-Antoinette pour moins que çà).
    Donc : six avions (aller-retour : le joggeur et ses courtisans ne sont pas revenus à la nage) et 1100 à 1500 policiers pour assurer leur sécurité là-bas! Doivent se sentir bien mal aimés…Pas les policiers, Sarkozy et ses disciples. Enfin, les policiers auront fait des heures sup…pour gagner moins (pouvoir d’achat…), et pendant ce temps-là, toujours pas de police de proximité, et banlieues en feu…

    Nous sommes entrés dans l’ère du chaos…

  4. 30/11/2007 at 19:40 mine de rien

    Un autre élément ne doit pas leurrer la critique des électeurs "responsables", je veux parler de la valeur de l’euro sur le dollar: du jamais vu qui déséquilibre dangereusement la balance entre l’import et l’export, la zone euro et les U.S.A. en particulier, mais pas seulement, puisque je crois (sauf erreur) que les "succès" commerciaux d’AREVA et AIRBUS en Chine participent de ce phénomène, selon que la monnaie est l’euro ou le dollar. Si bien que nombre d’entreprises françaises, entendre sur le sol français, perdent (ont déjà perdu) gros, et envisagent (si ça n’est déjà fait) de délocaliser. Ajoutez à celà le prix du barril, et vous avez un cocktail détonnant !

  5. 30/11/2007 at 21:00 dominique poirier

    c’est affligeant!!! ces mesures annoncées sont dans la même lignée que les autres "travailler travailler plus et encore plus!!
    mais au delà de ceux qui travaillent et ne peuvent suffire à leurs besoins il y a ceux qui n’ont pas d’emploi et pour qui le "pouvoir" d’achat n’existe même pas.
    Et ceux là ils ont souvent 25 ou 26 ans ,quel avenir va t on leur réserver?
    A chaque mesure annoncée c’est le patronnat qui tire le jackpot , heure sup, horaire du dimanche, retour aux 39H, c’est un recul de tous les acquis
    a t on conscience que le chômage de longue durée détruit les hommes et les femmes? qu’il brise des familles entières enfermant les enfants dans une vision de la société où tout est possible pour les uns et rien pour les autres.
    Plus les entreprises auront le choix d’augmenter les heures de leurs salariés et moins ils embaucheront.
    Que penser d’une vie de famille où les jours de repos ne seront plus liés à l’échange entre ses membres mais deviendront comme les autres jours de la semaine une course contre la montre avec les problèmes de garde des enfants en bas âge pour les familles monoparentales!
    Et pour 100 Euros annuels de plus que les salariés ne refuseront pas car ils en ont besoin on va casser encore un peu plus les liens sociaux et familiaux.
    Ce pays va à la dérive et la machine ultra libéral va tout broyer , ne nous étonnons pas que la violence monte d’un cran, la désespérance est immense !!!les français n’en peuvent plus et ils ne savent pas tout!
    soyons courageux à gauche et dénonçons ce système , il en va de notre crédibilité
    les partis perdent leurs miitants, les syndicats ont du mal à imposer leur décision à leur base et je crains si nous ne sommes pas entendus que les électeurs ne viennent plus voter, il faut rétablir la confiance
    Cessons les querelles partisanes et montrons un front uni à ce pouvoir méprisant qui met au coeur du système l’argent et le profit et non l’homme.

  6. 30/11/2007 at 21:22 mine de rien

    @ G.ELOI
    N’oublions pas qu’à l’environnement J.L.Borloo y va de son euro utile. Le réchauffement climatique qui était il y a peu, dans la bouche de J.F. Copé, porte-parole du gouvernement, une invention d’esprits farfelus et selon ses dires, totalement infondé, aurait-il été le prétexte qui a fait faire un petit tour à J.L. Borloo au pôle nord ? Je ne le sais, par contre ce que je sais, c’est que le coût du voyage vaut son "pesant d’euros" ! Les municipales ne sont pas très loin, je lance une maxime aux électeurs (et électrices) qui se seraient "trompées": "faire une erreur, ça peut arriver, ne pas le reconnaître en serait une deuxième".

  7. 30/11/2007 at 21:51 superpado

    J’ai reçu ça aujourd’hui de la part d’un ami
    "Hier soir le Président de la République française, Nicolas Sarkozy,
    a indiqué qu’il n’était pas normal que les loyers soient indexés sur
    le coût de la construction et qu’il décidait que ce soit sur les
    prix. (après l’avoir vilipendé, l’indice INSEE deviendrait-il à
    nouveau fréquentable).
    C’est une gaffe monumentale, depuis le premier janvier 2006 les
    loyers ne sont plus indexés sur les prix de la construction, mais sur
    un panel dont 60% sont déjà les prix.
    Il est également tres fort en calcul puisqu’il a indiqué que l’indice
    de révision des loyers allait deux fois plus vite alors que les
    chiffres de l’INSEE indiquent IRL=2,76% PRIX=2% ! ! !
    Je vous invite à aller sur le site de l’INSEE pour vérifier mes dires
    et à lire la note méthodologique.
    Il faut absolument que le PS intervienne dans les médias sur ce sujet.

  8. 30/11/2007 at 22:09 Gérard ELOI

    @ mine de rien

    Tu as pris "mine de rien" comme pseudo. Mais, étant donné la qualité de tes contributions, tu es loin d’être un gisement épuisé…
    Merci pour ton complément très intéressant à mon précédent message.

    Amicalement

    GE

  9. 01/12/2007 at 00:46 Alba

    Monsieur Sarkosy règne sans partage.
    Pendant qu’il augmente son salaire de 150%, il envoie la France d’en bas au tripalium.
    Pendant qu’il rembourse des "trop perçus d’impôts" aux contribuables les plus riches (15 milliards par an soit un chèque de 50.000 euros en moyenne par personne), il supprime l’exonération de la redevance TV dont bénéficiaient 9 millions de personnes aux revenus modestes (salaires ou pensions).
    Pendant qu’il se gargarise de vendre 3% du capital d’EDF pour financer les universités, il nous prend pour des imbéciles à 2 balles. Après avoir vendu cette part de capital, que fera-t-il l’année suivante? Il recommence à vendre, c’est-à-dire déshabiller Pierre pour habiller Paul ou bien creuser un trou pour en boucher un autre?
    Et pour finir, la seule bonne idée qu’il a eue (à propos du logement), il l’a pillée sans vergogne aux socialistes.
    C’est honteux! C’est surtout inacceptable pour les valeurs de la République!

  10. 01/12/2007 at 08:07 pticom

    sur le pétrole, sarko se garde bien de communiquer sur l’absence de régulateur sur la taxe TIPP qui doit représenter dans les 70% environ du prix du carburant , or plus le carburant est cher, plus l’état se remplit les poches pour compenser le paquet fiscal de cet été ( 70% d’ 1 euros 05 ou d’1 euro 25 pour le gasoil cela fait une méga différence), voila encore un point ou le PS devrait harceler sarko car cela touche plus que directement le porte monnaie des francais.

    autre point ou peut etre certains bloggers ont la répont, que le circuit de distribution soit réduit ou avec plusieurs intermédiaires, cela serait intéressant de savoir le prix d’achat du melon ou du kilo de tomate chez le maraicher jusqu’à Auchan ou carrefour, j’ai entendu des chiffres qui m’ont fait hérissé le poil !!

    sieur sarko a enfin terminé son pain blanc, avec le pouvoir d’achat en talon d’achille, encore faut il que le ps soit bien plus présent que le problème des retraites des régimes spéciaux ou la carpe n’était pas loin…
    si cela continue la base du Ps va faire comme la base des principaux syndicats francais, elle ne se reconnaitra plus dans ses leaders, ce qui serait fort dommageable…..

  11. 01/12/2007 at 16:40 michele

    Dans les propositions des députés socialistes, il y a également le rétablissement de la TIPP flottante, pour "lisser" l’augmentation des carburants

  12. 02/12/2007 at 12:43 A la France qui travaille

    Ne pensez vous pas qu’il serait temps de travailler, il est normal pour gagner plus de travailler plus.
    Michèle ne penses tu pas qu’il serait interessant de limiter fortement les retraires des députés. Pourquoi la gauche ne l’a pas proposé ? Pourquoi ne mets tu pas ton "indemnité non imposable" au service de cette pauvre femmes qui touche 300 euros par mois? Que fais tu de l’enveloppe de fonctionnement qui t’es donné chaque mois ?

    Oui je sais je n’aurai pas de réponse et je viens de perdre du temps à écrire sur un blog d’extremisne-anti-sarkozy…

  13. 02/12/2007 at 15:10 elektra

    Les secteurs de l’énergie, de l’eau, des telecom et des communication, ainsi que la santé, la formation et la justice doivent être organisés pour tous les habitants de l’hexagone. Sur le plan financier, certains sont extrêmement rentables et d’autres non : cela tombe bien.
    Seulement depuis les années 80, nos politiques ont privatisé les secteurs rentables, et mettent sous le boisseau les secteurs de "dépense". Dernière idée : les faire financer par le privé.
    Or le privé ne connait pas la notion de citoyen, de démocratie encore moins de vote.
    Pourquoi nos députés scient-ils la branche sur laquelle ils sont assis ? Et bien parce qu’ils ont des places ailleurs dans le giron de ces fameux privés, pour lesquels ils réécrivent le droit.
    Tandis que le max de nos députés nous leurrent, se profilent à l’horizon les pays n’ayant pas faits les mêmes erreurs et disposant de fonds souverains.
    Et en // la BCE maintient le cap de "pas d’inflation" et de l’"euro fort", désindustrialisant de façon mécanique ce qui existe encore.
    Je nous vois mal partis si le PS , alternative possible, n’a pas de dogme économique fort. Le libéralisme est une idéologie. Il ne peut être combattu que par une contre idéologie. C’est ce que j’attends du PS.

  14. 02/12/2007 at 15:36 James

    @ Elektra
    oui, le PS doit avoir une autre "idéologie" que la droite libérale. Mais gardons nous des dogmes qui signifient: ignorer les réalités, rester sourd par rapport aux autres, refuser les compromis nécessaires pour obtenir des progrès pas à pas.
    Je préfère des principes et des valeurs et nous en avons qui n’ont pas vieilli. Un exemple concret pour leur application: liberté + fraternité = économie sociale de marché.

  15. 02/12/2007 at 15:55 NR

    @ A La France qui travaille:
    rarement lu une telle c…
    Mais c’est sans doute cela qui caractérise les sarkozistes. Derners exemples: les réponses de MAM, Chatel et Bachelot aux questions d’actualités. Un ramassis indigeste de polémique grauite, d’invectives d’arrogance et d’imbecillités.

    Mais on doit vivre avec: la liberté d’expression vaut beaucoup sur ce blog, même pour les imbéciles.

  16. 02/12/2007 at 16:07 Gérard ELOI

    @ A la France qui travaille…

    Je suis sidéré par le poujadisme de ce message insultant.

    En plus, qualifié ce blog d’extrémiste …quand on est sarkozyste, çà devient délirant !

    Mais nous sommes compréhensifs, pas extrémistes : nous admettons qu’il avait été annoncé que "Tout devenait possible". Nous faisons remarquer simplement que c’est surtout le pire qui devient possible !

  17. 02/12/2007 at 16:28 Gérard ELOI

    @ A la France qui travaille…(ou qui fait semblant ?)

    Complément, sur le fond, à mon commentaire précédent.

    Dans son programme présidentiel, Ségolène prévoyait justement des mesures d’économies au point de vue du fonctionnement des institutions : chasse aux gaspis tous azimuts, relire le pilier"Une république nouvelle" du pacte présidentiel.

    Puisque 53 % d’électeurs ont rejeté ce genre de proposition, je ne vois pas pourquoi les élus de gauche devraient se consacrer seuls à boucher le deficit creusé par le gaspillage du pouvoir en place.

    Un seul exemple : conseil des ministres décentralisé en Corse. Coût : six avions + déplacement de 1100 à 1500 policiers. (Doivent se sentir menacés, nos gouvernants, pour avoir besoin d’une armée plus nombreuse que celle de Napoléon au départ des "100 jours").

    Vous allez me dire que ces braves policiers ont "travaillé plus" ? Je crois que la restauration d’une police de proximité aurait été plus utile que celle d’une police d’apparat…Ségolène disait : "Un euro dépensé sera un euro utile". C’est loin d’être le cas aujourd’hui!

    Dernière remarque : vous poster ce commentaire, en déplorant d’avance le fai de n’avoir pas de réponse, sur l’avant-dernier billet du blog. Pourquoi pas sur le dernier, où Michèle l’aurait sûrement lu ?

    Vous croyez qu ‘elle a le temps de réexaminer tous ses billets et leurs commentaires ? Elle travaille, Elle !

  18. 02/12/2007 at 20:44 michele

    à france qui travaile. Mais non, tu (vous) n’as pas écrit pour rien !
    la retraite des députés, après ce que nous venons de voter (l’impossibilité de double cotisation pour les fonctionnaires) ne me choque pas . Je l’ai dit : j’y consacrerai un nouveau billet (voir le précédent)

    Pour l’indemnité de fonctionnement (IRFM), pas de problème ! Je l’utilise à ce que pour quoi elle est destinée
    – le fonctionnement d’une permanence : local en centre ville avec tous les frais afférents. A mon avis, la question devrait être posée sur ce point à mon prédécesseur, qui n’avait pas de permanence, puisqu’il était maire (la collusion des dépenses de fonctionnement est interdite par la loi) ou à la députée de la première circonscripion qui a ses bureaux dans des logements sociaux. Je n’en ai jamais parlé mais c’est une question que "la france qui travaille" peut poser..

    Ma permanence, je l’ai voulu grande, belle et à disposition du parti socialiste. Nous l’appelons "la maison de la reconquete socialiste". MRS, quand on prononce ces trois lettres , c’est une belle annonce d’un avenir proche.
    – à tous les frais de fonctionnement d’un député : édition de documents, transport d’invités à des réunions…

    je consacrerai un billet à ces points. Mon soucis est que la question soit posée à des députés de tous bords

  19. 02/12/2007 at 21:08 James

    ce qui est navrant, c’est cette éternelle répétition de question sur le fric de ces élus qui ne le méritent pas. La haine sociale liée à l’ignorance.

  20. 03/12/2007 at 20:44 Alain

    Mais non, James, ce n’est pas navrant, et M. D. pas plus qu’un autre élu n’est intouchable : La plupart d’entre nous apprenent bien des choses des plus concrètes grâce à ce blog ; le quotidien, les charges et rôles d’un député deviennent plus palpables. Alors qu’elle explique jusque là, rende des comptes, ne pose pas problème, au contraire. La transparence nomme, montre, explique ce qui sinon reste incompris, inconnu, sauf par quelques uns. L’ignorance, oui, sûrement. Et alors ? Si les questions, et les réponses font reculer cette ignorance, ça vaut la peine, non ? Tout le monde n’a pas fait science po, tout le monde n’est pas juriste ni même familier avec ces notions. Continuez Michèle, c’est bien.

  21. 04/12/2007 at 00:22 James

    @ Alain:
    si,ces questions récurrentes (vérifiez combien de fois depuis juin 2007!) m’énervent surtout quand elles sous-entendent que les élus et particulièrement MD sont surpayés, ne foutent rien, qu’on ne les voit pas à l’Assemblée 24 heures sur 24, qu’ils devaient donner leur fric non mérité aux pauvres etc etc. MD a répondu chaque fois et prouvé chiffres à l’appui que ces remarques étaient infondées, mais non, la semaine suivante ça recommence.
    Que la droite estime que seul un socialiste pauvre ou mieux encore, mort, est un bon socialiste, ça va, c’est dû à leur bêtise innée, mais que ça vient de gens qui réclament d’être "à gauche", c’est à se tirer des balles car cela montre que cette "gauche" n’a rien compris et passe surtout son temps à tirer sur son propre camp.

    Excusez moi si je me laisse emporter, mais TROP C’EST TROP.

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Suivi et Infogérance par Axeinformatique/Freepixel