m

Pas question d’apporter une réponse exhaustive à cette fausse interrogation : les centaines de pages passées et à venir de ce blog n’y suffiraient pas. Je vais me cantonner au domaine que la bienveillance de Jean-Marc Ayrault, doublée de celle de notre Président, m’a confié : les pas-tout-à-fait-jeunes mais qui ne seront jamais vieilles.

Aucune statistique fiable, INSEE compris, ne rend compte de l’importance de ce segment de population. C’est plus qu’une erreur, un tort : aurions-nous des chiffres pour le documenter, ils viendraient de manière décisive en appui de la mission que je me suis quant à moi confiée. On la devine.

Le sujet du billet précédent, qui n’était pas tout à fait léger et même au contraire tout à fait dramatique, levant des interrogations sans fond sur la place de l’âge dans notre société et sur la souffrance de ceux sur lequel il croule sans qu’ils reçoivent un suffisant honneur, une suffisante amitié pour affronter les dernières heures du match.

J’ai trouvé dans mes lectures sur le sujet confirmation de ce que je savais : les femmes résistent mieux à l’âge, à l’isolement, à la dureté des choses que leurs « homologues » masculins.

Dolentes quelquefois dans les premières étapes de la vie, allant jusqu’à s’ouvrir les veines (du moins quelques veines) pour un bétasson de belle carrure, au lieu de se réjouir de n’avoir pas à supporter plus longtemps un pusillanime dont elles auraient du soigner les orgelets pendant 40 ans, elles s’accrochent avec un courage incroyable quand vient l’épreuve -du temps.

On dit souvent que les femmes vivent plus longtemps que les hommes parce qu’elles échappent à un certain nombre de périls, préférentiellement masculins : accidents du travail lourds, alcool, tabac, rixes diverses et autres délits dont il n’est pas question pour moi de faire la liste exhaustive qui me ferait passer non pour une féministe -que je suis- mais pour une masculinophobe -que je ne suis pas.

Cette explication est vraie. En partie. En partie seulement. Les femmes durent et endurent mieux que les hommes parce qu’elles savent s’occuper et trouver de la force dans des occupations mineures, austères, qu’elles savent modestes et sans gloire, mais dont elles ont expérimenté les vertus thérapeutiques.

Une mienne collègue médecin, vibrante comme une corde d’arc, gastro-entérologue dans un temps où cette spécialité était très largement masculine (comme le sont majoritairement les malades), m’avait dit après une séparation d’avec son légitime « Bof, moi, ça va. Et quand ça va pas, la nuit, je vais nettoyer sous l’évier et je finis toujours par me recoucher et m’endormir ».

J’y ai pensé souvent. Pas seulement quand j’allais moi même nettoyer un placard ou passer les plinthes sous un jet de vapeur, mais en visitant les résidences de personnes âgées ou les chambres dans les maisons de retraite.

Celles des femmes sont dans une immense majorité pimpantes et impeccables. Leurs propriétaires aussi. Celles des hommes demontrent jusqu’à la provocation que les pubs de la télé pour Vigor, Harpic ou Mir plus, n’éveillent chez eux qu’une attention lacunaire , voir un certain mépris.

Une confirmation -je le disais- m’a été donnée de cette résistance des femmes (les culturés diraient « résilience ») par les chiffres des suicides d’âgés : les femmes âgées se suicident trois fois moins que les hommes de même âge.

Souffrent-elles moins ? Non, bien sûr, mais tout le temps qu’elles ont un semblant de chez elles, et même quand elle n’ont plus à elles que leurs corps à habiter, elles savent mieux que les hommes que défendre l’un et l’autre, c’est se défendre soi, défendre ce drôle de truc indéfinissable sauf quand il est menacé qu’est la vie.

Ma connaissance de l’âge, celle que j’ai déjà, celle que j’acquiers chaque jour à force de lectures, de rencontres, d’auditions, me fait chaque jour davantage apprécier les femmes. Que les hommes me pardonnent, je ne les aime pas moins pour autant.

 

 

 

Comments 22 comments

  1. 09/08/2012 at 19:30 brigitte B

    Hier le suicide des séniors, aujourd’hui les femmes formidables…bien, alors, on peut passer à l’action et Vivre pleinement. Venez voir d’heureuses initiatives à Strasbourg et à Marseille, où des femmes de 28-90 ans ont uni leur dynamisme et leur envie de vivre pour agir et lutter contre le fléau de la solitude. Agir tout simplement, mais avec ténacité …. Venez faire un petit tour du coté de la petite pousse Marseillaise VivaCoeur… l’innovation sociale en action alliée aux NTIC, une bonne recette pour vivre des projets humain à tous les âges de la vie.
    Sincères salutations d’une femme engagée!

    • 09/08/2012 at 22:42 Louis

      Bétasson ? Vous voulez dire bête-à-son ? D’où l’expression « faire l’âne pour avoir du son » ? C’est bête à manger du foin ! Une vraie çonnerie à vous casser les oreilles …

  2. 10/08/2012 at 09:59 Michèle Delaunay

    N’hésitez pas Brigitte à contacter mon cabinet au Ministère et à nous donner plus de détails. Nous bâtissons en ce moment le programme des déplacements et vos initiatives de femmes branchées me paraissent bien intéressantes

  3. 10/08/2012 at 10:12 deruelle michelle

    BONJOUR MA CHÉRE MINISTRE ,LES FEMMES PORTENT LA VIE ET LA DONNE C’EST UNE GRANDE DIFFÉRENCE ET UN CERTAIN AVANTAGE NOUS AVONS 8 MOIS D’AVANCE ET APRÉS TOUTES CES PETITES CHOSES DE LA VIE QUOTIDIENNE ,LE MÉNAGE, LES REPAS ,LES COURSES,POUR CHACUN…,L’OUBLIE DE SOI OBLIGÉ PAR LA RÉPÉTITION TOUS LES JOURS ET AINSI TOUT LE LONG DE NOTRE VIE,ALORS QUAND VIENT L’AGE LA MACHINE EST RODÉE,POURQUOI L’ARRETER,ELLE NOUS A TENU DEBOUT TOUJOURS DANS LES COMBATS FUSSENT -ILS POLITIQUES POUR ALLER VERS LE MIEUX,POUR TOUS.VIVE LES FEMMES ET VIVE LES HOMMES QUI NOUS SONT NÉCÉSSAIRE PLUS QU’ILS NE LE PENSENT…………

  4. 10/08/2012 at 11:43 anonyme

    Et puis il y a des femmes admirables, comme vous, qui peuvent servir de modèles à d’autres ( no joke )

  5. 10/08/2012 at 13:33 alphonse

    Après le « Beau dimanche » de Semprun, Madame, c’est le moment de (re)lire « Si c’est un homme » de Primo Levi…Il commence par un poème qui dit aussi « si c’est une femme »

    Il explique bien que le vrai problème, ce n’est ni la mort ni la vie…mais la fragilité de notre personnalité.

    Que de différent d’un camp de concentration pour extermination, il n’y a dans la vie « ordinaire » qu’un Etat…s’il empêche les riches de faire tout-à-fait ce qu’il veulent, et s’il peut garantir aux autres de tolérer plus longtemps leur inadaptation profonde au système de représentation imposé…..

    Tout tient beaucoup dans le sevrage. Que d’aucun(e)s ne terminent jamais complètement.
    La « dépendance », élevée à la puissance ministérielle, n’est au fond qu’une grave rechute de cette initiation toujours inachevée…

    Depuis toutes petites, les femmes savent pourquoi…Je ne sais trop pourquoi….

    Tiens…Primo Levi s’est aussi suicidé…Sur le tard…

  6. 10/08/2012 at 13:48 Michèle

    L’histoire de Titus, racontée par le journaliste Benoit Lasserre sur facebook, confirme mon propos :
    Les cinq ours de Borce, en vallée d’Aspe : Diego, Groseille, Myrtille, Titus et Ségolène. Le cas de Titus est plus spécialement intéressant. Cet ours mâle est en effet âgé de 32 ans alors que la durée de vie d’un ours est de 26 ans. 26 ans, c’est justement l’âge qu’avait Titus lorsqu’il est arrivé à Borce, en bien mauvais état après avoir passé plus d’un quart de siècle dans une fosse au zoo de Vincennes, à tourner indéfiniment en rond. Le pelage mité, mal nourri, quasiment autiste et considéré comme stérile. A Borce, il a retrouvé la santé même s’il souffre d’arthrose et il a eu deux oursons (Diégo et Groseille) avec Myrtille. Détail qui fera hurler les féministes : comme il ne sait pas faire son trou pour hiberner (il ne le faisait pas à Vincennes), il attend que les deux femelles (Ségolène et Myrtille) le fassent et il s’en empare ensuite…

  7. 10/08/2012 at 17:20 michèle

    Eh bien, je ne suis pas totalement mécontente de moi. Alors que l’énorme chaleur me cantonne à l’abri, je n’ai pas nettoyé sous l’évier mais travaillé à ma note pour le 1er Ministre sur la loi d’anticipation et d’accompagnement de la perte d’autonomie.
    Juste pour info : quelques plagistes (que je vois de loin) bougent encore après plusieurs heures de cuisson sur le sable. Guillaumet (via Saint Exupéry) avait raison : ce que les humains sont capables de faire, aucune bête ne le ferait.

    • 10/08/2012 at 19:45 brigitte Beulaygue

      Ca fait du bien de voir que même au mois d’aout, il y en a qui travaillent dur! Travaillant aussi sur le sujet… j’ai une petite suggestion, si votre projet de loi pouvait traiter le sujet en terme de « Gain en autonomie », juste un mot mais une immense différence. Gagner en autonomie, c’est une autre façon de voir le vieillissement dans notre civilisation, c’est essentiel pour les seniors en terme de dignité et de vie, mais aussi pour les familles, pour notre société car c’est aussi bâtir de nouveaux modèles économiques associant ce gain à de nouveaux emplois valorisants. Imaginez l’impact des campagnes de prévention si on travaille sur le gain et non la perte d’autonomie. La dépendance a un coût pour la société, pour les familles… le gain d’autonomie est créateur de richesse à tous les niveaux : emplois, commerces de proximité, services, bâtiments, sécurité des personnes etc…En parlant de perte d’autonomie, on a l’impression de partir dans un combat perdu d’avance… alors que si on travaille sur le gain… et bien là, nos « vieux » ne sont plus perçus comme un centre de coûts ( on arrive même à les faire culpabiliser de vivre!) mais bien un centre de richesse, sur le plan économique, social et humain… regardez dans les quartiers, dans les villages, ils sont là, véritables piliers de notre société, prêt à donner et à recevoir…. Nos seniors ont accumulé de l’expérience au fil des années, et je peux vous assurez qu’actuellement ce sont des athlètes s’ils veulent vivre dignement… André Solé, sociologue à HEC, a dit « Dotés d’une imagination créatrice de mondes » singulière, infinie, sans bornes, les humains sont toujours capables de se créer des possibles, d’autres « impossibles ». Nous sommes TOUS créateurs de mondes. »
      Bonne Soirée

  8. 10/08/2012 at 17:20 michèle

    … Et en particulier pas mon chien. A l’abri sous… l’évier !

    • 10/08/2012 at 18:27 anonyme

      A l’abri… sous l’évrier ?

  9. 11/08/2012 at 10:43 Alain

    Ma grand-mère n’avait pas d’évier sous quoi nettoyer dans sa cuisine, mais je me souviens l’avoir entendue me raconter un matin au petit-déjeuner, éberlué, que quatre heures sonnaient au clocher de l’église quand elle était rentrée à la maison avec son panier de haricots verts, retour du jardin, à quelques centaines de mètres de là. J’en conclus que la vraie force de la femme qui se lève dans la nuit, c’est bien de savoir que ce n’est pas la fin des haricots.

    P.S. Coupé de mon ordinateur depuis plusieurs jours, je découvre seulement votre précédent billet sur « le suicide des vieux » ; il vous honore.

  10. 17/08/2012 at 10:20 塔羅牌

    我愛塔羅牌,你也塔羅牌全世界都塔羅牌了起來

  11. 17/08/2012 at 19:19 mbt ウォーキングシューズ

    骞呭簝銇銇仧銈併伀璩煎叆銆傛櫘娈?1銈汇兂銉併倰銇亜銇︺亰銈娿€佸皬鎸囥亴鐥涖亜銇ㄣ亜銇嗐伄銇у箙搴冦仾銈裤偆銉椼伄涓婂饱銇嶃倰璩煎叆銆傘亾銇°倝銇綋鑲查え銈枫儱銉笺偤銇ㄣ仐銇︿娇鐢ㄣ仐銇︺亜銇俱仚銆係T锛愶紤銈裤偆銉椼倐鍚屻偟銈ゃ偤銈掕臣鍏ャ仐銇俱仐銇熴亴銆併亾銇°倝銇伝銇嗐亴灏戙仐灏忔寚銇屽綋銇熴倠銇ㄣ亜銇勩伨銇欍€傜棝銇勩伝銇┿仹銇仾銇勩伄銇с€佷娇銇勩伨銇欍亴銆傘€傝冻銇敳閮ㄥ垎銇屻€併仐銇c亱銈婅銈忋倢銇︺亜銇︺亜銈嬨伄銇х窢銈佷粯銇戞劅銇屻倓銈勩亗銈嬨仧銈併仹銇椼倗銇嗐亱銉汇兓銇濄倢銇с倐浠娿伨銇т娇銇c仸銇嶃仧銈傘伄銈堛倞灞ャ亶蹇冨湴銈堛亸銆佷綔銈娿倐銇椼仯銇嬨倞銇ㄣ仐銇︺亜銇︽睔銈屻伀銇忋亸銆佹皸銇叆銇c仸銇勩伨銇欍伄銇с儶銉斻仐銇俱仚

  12. 19/08/2012 at 16:49 マークバイマークジェイコブストート

    缈屾棩灞娿亶銇俱仐銇燂紒灏戙仐鑷亜銇屾皸銇仾銈娿伨銇欍亴銆佷娇鐢ㄦ劅銇叏鐒躲亜銇勩仹銇欌櫔

  13. 20/08/2012 at 12:45 nu skin

    很幸運的? 不論卸妝洗臉保養品都很少讓我覺得不適nu skin

  14. 20/08/2012 at 15:57 water softners

    Wonders will never cease.

  15. 21/08/2012 at 14:32 whole house water purification

    Money begets money.

  16. 21/08/2012 at 18:20 blog link

    Good post again! Thanks a good deal.

  17. 21/08/2012 at 18:24 Buying Toys

    it Good web site , i like Wink

  18. 28/08/2012 at 01:52 心理測驗

    你愛我我愛你的塔羅牌,愛光刺 耶耶耶

  19. 28/08/2012 at 02:05 DEBORA Laurence

    Sukoga.com/, le nouveau moteur de recherche web qui fournit des recherches 100 % fiables.

Répondre à anonyme Annuler la réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Suivi et Infogérance par Axeinformatique/Freepixel