m

L’un s’est installé, l’autre, parfaitement correct, pas. C’est bien une grande verse de pluie qui s’effondre sur mon jardin, le débarbouillant à grande eau, pénétrant jusqu’au dernier recoin caché par les arbres, dessinant piscines et pateaugoirs, installant un roulement continu de petits tambours d’enfants; me rejetant enfin à l’intérieur de la maison quand j’étais occupée, en prévision de ce déluge, à distribuer des poignées d’engrais aux plantes en croissance.

La pluie apporte de la fraîcheur, jamais de froid ;  transparente, elle repeint la nature dans toutes les couleurs du vert. Elle rend triste, elle rend heureux, selon sa durée et les lieux où elle tombe et quelquefois, juste après elle se dessine des arcs-en-ciel, fragiles comme des décors de théâtre.

 

Comments 1 commentaire

  1. 28/05/2016 at 23:01 bahamas

    Serait il tombé  » des chats et des chiens  » dans votre jardin !?
    blague à part, quand vous serez retraitée vous pourrez peut être consacrer davantage de temps à l’écriture pour la plus grande joie des éditeurs ainsi que des lecteurs/lectrices.

Répondre à bahamas Annuler la réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Suivi et Infogérance par Axeinformatique/Freepixel