m

Sigmar Gabriel, président du SPD allemand, à l’occasion de la journée commune PS-SPD aujourd’hui à l’Assemblée :

« La Libye, où nous avons vu nos deux pays voter et s’engager différemment, a marqué le point le plus bas dans l’espoir d’une politique de défense et d’armement commune. Comment penser à un armement commun quand il n’y a pas de politique, pas de choix, pas de décisions communs ? Comment pourrais-je expliquer que nous allons partager nos armements et nos armées, mais pas les décisions de les utiliser ? »

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Suivi et Infogérance par Axeinformatique/Freepixel