m

Le Maire de Bordeaux « réactive » le plus prestigieux des jumelages de notre ville : Munich, la capitale de la Bavière. Ville de 1 500 000 habitants, pleine d’histoire mais plus encore de présent et d’avenir avec une force économique considérable.

Munich, c’est la fête et la capitale de la bière, mais c’est surtout Siemens et BMW (Bayerische Motoren Werke), très présents l’un et l’autre dans la ville sans en détruire le moins du monde la qualité de vie et l’attrait.

Ce jumelage a aujourd’hui 50 ans et cet anniversaire est l’occasion d’un cocktail à la Mairie. Oserais-je avouer que j’aurais préféré voir en ce jour la ville pavoisée aux couleurs bavaroises, initiative fort peu coûteuse mais à laquelle nos « jumeaux » auraient été très sensibles. J’avais proposé ce signe au Maire pour les 45 ans du jumelage en 2009. Hélàs, mon courrier était demeuré sans effet et sans réponse.

Les Bavarois ont été très marris du sommeil de près de 20 ans où Alain Juppé a tenu ce jumelage, semble-t-il pour une question de préséance lors d’une visite de l’ancien Premier Ministre à Munich. Je le tiens des édiles locaux, je n’étais pas moi même présente. Les consuls d’Allemagne en notre ville m’ont régulièrement témoigné de leur regret de ne trouver aucun écho au renouveau de ce lien.

Mieux vaut tard que jamais et j’espère que ce jumelage sera bien vivant, c’est à dire impliquera fortement la population. Echanges entre les opéras, les clubs de sports, les étudiants, les « seniors ».. Munich offre toutes les raisons d’attrait. Le vin et la bière ne sont pas les moindres mais certainement pas les seuls.

Je l’avoue, je suis très attachée à ce jumelage où Gabriel et Alice Delaunay ont joué un rôle moteur. Il a fait l’objet d’un livre de Laurence Pacchiano (éditions l’Harmattan, 2009) où cette belle histoire est contée de manière détaillée.

Une vraie belle aventure qui ne demande aujourd’hui qu’à s’ouvrir sur les XXIème siècle et l’Europe.

Comments 6 comments

  1. 14/05/2014 at 13:13 Alain

    Bon, je me lance : j’adore les bavarois ! https://p2.storage.canalblog.com/22/56/739731/75979958.jpg

  2. 15/05/2014 at 12:49 Klaus de Munich

    Alain, je suis vraiment étonné du symbole que vous avez choisi: Munich n’est pas tellement célèbre pour sa patisserie!
    Ceci étant, ayant participé à ce « cocktail » dans les salons de l’Hôtel de Ville, je trouve qu’on aurait faire un peu plus. Juppé, qui était bien présent à la Mairie à ce moment, n’aurait rien perdu de sa gloire en se rendant lui-ême à la réception même en l’absence (pour des raisons vraiment pertinentes) du nouveau Maire de Munich.
    Espérons donc que les événements annoncés par la conseillère municipale le remplaçant seront à la hauteur et permettront de réanimer ce jumelage particulièrement soutenu par Monsieur Chaban-Delmas et délaissé par son successeur pour des raisons peu justifiables,selon des témoignages fiables.
    J’espère aussi qu’au mois d’octobre l’événement prévu permettra de rappeler les mérites des acteurs de l’époque, du côté bordelais à côté de Chaban notamment Alice et Gabriel Delaunay. Leur filiation avec Michèle Delaunay, bête noire de M. Juppé, ne devrait pas être un argument pour les oublier!

  3. 15/05/2014 at 21:04 sylvie

    Certes le dynamisme économique de la Bavière ne date pas d’hier et il est fort dommage de ne pas s’en être inspiré pour le développement de notre région, il y aurait ( eu ) beaucoup plus de « gloire  » à tirer de la mandature Juppé.

    D’ailleurs ce dernier était ce matin officiellement fa ti gué ! Madame Delaunay, voudriez vous bien avoir la gentillesse de l’aider à trouver une place dans une maison de retraite ??? Scherz…

  4. 16/05/2014 at 09:48 docteur

    Je ne peux que souscrire à ce « scherz » qui n’en est pas un: Juppé est en effet très fatigué, « burned out ». Il maîtrise de moins en moins ses nerfs, devient de plus en plus irascible, intolérant. C’est un phénomène connu qui apparait au cours du vieillissement et pèse lourdement dans les relations avec son entourage. Le seul moyen pour protéger cet entourage: mise au repos.

    • 16/05/2014 at 20:10 sylvie

      et si je puis me permettre, Cher Docteur, il paraît que des dames ont osé le contrarier ces derniers jours ( Sandrine Doucet, Madame Delaunay et d’autres peut être )
      Imaginez donc sa stupeur : l’une d’elles demandait la parole ! à notre époque…
      Au moins cet incident a eu le mérite de montrer, encore une fois, sa véritable personnalité et son inaptitude à la fonction suprême.

       » Wer einem eine Grube gräbt fällt selbst hinein « 

  5. 16/05/2014 at 12:43 Alain

    @ Klaus de Munich

    Je suis désolé de vous avoir irrité avec ma gourmandise mais c’est la première image qui me vient à l’esprit quand j’entends le mot « bavarois ». Ce n’était qu’un clin d’œil, sans valeur de démonstration. Je souscris bien sûr à vos commentaires : un jumelage avec Alain Juppé, ce n’est pas du gâteau. S’agissant de celui de Bordeaux et de Munich, oserez-vous cependant prétendre que des parents n’aient pas, fût-ce d’outre-tombe, à rendre compte d’un ignoble crime de lèse-majesté commis par leur ingrate descendance ?

Répondre à sylvie Annuler la réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Suivi et Infogérance par Axeinformatique/Freepixel