m

Longue journée cancérologique, auprès de ces « héros de notre temps » que sont les malades atteints de maladie grave. Nos traitements jugulent la douleur, soulagent modestement la fatigue, améliorent les taux de guérison et prolongent le temps de vie, mais j’oserais presque dire qu’ils aggravent ce long « chemin des dames » qu’est le voyage de scanners en traitements, sans paix ni cesse, des mois et des années durant.

On l’a compris, ce ne sera jamais le sujet de ce blog. C’est pourtant sa trame souterraine. Comme ce sera toujours l’objet de mes « campagnes » publiques, je parle des campagnes que l’on appelle électorales bien que le qualificatif soit fondamentalement erroné : la santé, et encore la santé, et de nouveau la santé ! . Parodiant je ne sais quel orateur, je pourrais dire : « il y a trois sujets politiques importants :
1- la santé
2- la santé
3- la santé
Qu’on ne s’inquiète pas : dans les six mois à venir, j’aurai le temps d’en rebattre les oreilles même à mes supporters les plus déterminés !

Ce soir deux réunions et maintenant mon rendez-vous avec le blog et ses lecteurs. Si je ne censure jamais rien, je ne souhaite bien sûr pas dire tout ce qui vient. Le blog, malgré la rubrique où j’enregistre ce billet, n’est pas un « journal », pas non plus de ces « carnets » où les écrivains, les penseurs, notent leurs idées au fur et à mesure, et qui sont généralement publiés après leur mort. De celà, je ne suis pas pressée à l’excès, et le fil de la vie m’intéresse plus que sa rupture.

Tout simplement, j’ai envie de dire : bonsoir, même si, je m’en aperçois à l’instant, la nuit, froide et piquante, est déjà largement entamée.

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Suivi et Infogérance par Axeinformatique/Freepixel