m

Le meeting de la Concorde a scellé le dernier en date des revirements de Sarkozy, et pas le moindre. Bien sûr que la BCE pourra investir des liquidités pour soutenir la croissance ! Que n’y avais je pensé plus tôt ! Que n’en avais-je proclamé l’urgence en face de Mme Merkel !

Et que bien sûr ! Celui qui contestait au futur Président de la République la capacité de renégocier le traité de stabilité européenne (tout en menaçant de sortir de Schengen) vient de briser le pacte qui lui avait valu les faveurs de la chancelière. D’une certaine manière, il y a là un certain fair-play : il a retourné en 3 phrases notre premier partenaire en faveur de François Hollande.

Ce n’est qu’un exemple. Dans cette campagne comme dans les 5 années de son mandat, Sarkozy improvise. Un coup ici, un coup là et finalement toujours dans l’inconstance et dans l’incohérence. Qui, à propos, en dehors de l’étiquetage de la viande halal et du permis de conduire, peut citer UNE proposition du candidat-Président pour les cinq années à venir ?

Sarkozy godille, Hollande trace. Sur le terrain, la situation n’est pas meilleure. Aucun militant ump sur les marchés, rien dans les boîtes aux lettres. La « Lettre aux Français » qui devait faire lever une vague irrésistible reste pudiquement dans les sous-pentes des militants;  33 pages, 6 millions d’exemplaires, c’est limite encombrant mais tout vaut mieux qu’un retour massif à l’expéditeur qui ajouterait le ridicule à l’incurie.

Demeurons dans notre ligne. Dans cette combinaison d’artisanat politique fait de rencontres de terrain, de distribution d’un programme qui n’a pas changé depuis janvier alors que l’ump proclame que Hollande multiplie les dépenses, mais aussi d’éffervescence sur internet, de débats et de meetings.

Il n’y a pas plus droit que la ligne gauche.

Comments 8 comments

  1. 16/04/2012 at 17:00 Alain

    Beau titre, qui fait écho à un autre de Libé ce matin, s’agissant du giga meeting d’hier à la Concorde : « Dernier mirage avant la présidentielle ». On ne retiendra de dix ans de Sarkozy que l’image d’un pauvre zigue qui zague vers une destination qu’il ignore. Pendant cinq ans, il n’aura fait au bout du compte que dépenser la France, après qu’une majorité de Français abusés lui eurent donné mandat de la penser. Ils l’ont cru : il est cuit. Ce n’est que justice. Gageons qu’elle ne tardera pas à s’occuper de lui.

  2. 16/04/2012 at 17:27 cassandre

    Je ne suis pas tout à fait d’accord avec Alain: ces dix dernières années avaient tout de même un objectif manifeste que Sarkozy a poursuivi avec obstination: abolir les freins permettant aux plus riches de s’enrichir encore davantage que ce soit par des mesures fiscales soit en « modernisant » toutes les institutions, notamment les services publics dans le sens de leur fonctionnement selon des critères purement financiers, soit en abolissant les acquis sociaux garantissant aux travailleurs une certaine sécurité contre l’arbitraire et les aléas économiques et sociaux. Sur ce plan il n’a pas bougé jusqu’à l’année dernière. Et là où il a bougé depuis, cela a été pour des raisons purement électoralistes en faisant un pas en arrière pour en faire deux en avant après les élections.

  3. 16/04/2012 at 17:40 La rumeur

    Manque de chance pour vous, Marisol Touraine, l’une des rares strauss-kahniennes à tirer son épingle du jeu, pourrait obtenir les Affaires sociales ou la Santé.

  4. 16/04/2012 at 21:39 Bernard BLANC

    Le silence ! Quoi de plus beau que le silence !! Comme aurait dit Michel AUDIARD : « c’est pas parce que on arien à dire…… ». Mais comme c’est mieux comme ça, et cela nous évite les attaques « ad nominem » qui ont émailler toute la campagne du candidat – sortant.

    • 17/04/2012 at 08:56 Marc Coussy

      Voilà déjà 3 semaines que j’ai compris que l’UMP caudéranaise était aux abonnés absents. D’ordinaire nos affiches ne dépassent guère la journée de durée de vie. Cette fois ci elles tiennent la semaine. Et moi qui comptais grâce aux collages répétés faire économiser à la sécu des heures de kiné ! Pas vu non plus cette lettre
      Il ne reste à cette majorité soit disant silencieuse qu’à multiplier les actes d’incivisme comme en témoigne l’état pitoyable de nos panneaux électoraux officiels que je m’attache à rafraîchir à grand peine

  5. 17/04/2012 at 11:01 Alain

    @ cassandre

    Vous avez bien sûr raison. Je n’évoquais que les gesticulations destinées à détourner notre attention du grand dessein dont il a été l’obéissant exécutant, nullement le penseur.

  6. 18/04/2012 at 01:10 Pascal PILET

    A voir la passivité de nos adversaires de terrain, et toutes les réactions des gens que je rencontre, j’ai l’impression que nous avons déjà gagné ce scrutin. La résistance aux mesures sarkozystes a été tellement dure, que je m’en réjouis déjà… et en même temps, je me dis que tant que nous n’aurons pas scellé cette victoire des coeurs et des esprits dans les urnes, les vieux démons nous menaceront encore.
    De résistants nous devenons des constructeurs. Conscients des difficultés et en même temps intransigeants sur les valeurs qui ont fondé notre résistance passive et active face à l’inacceptable.
    Le ralliement de personnalités qui nous semblaient assez lointaines de nous est un signe. Nous les remercions pour leur clairvoyance d’autant plus forte que nous ne leur avons rien demander et que leur ralliement se fait sans contrepartie. Je me rappelle François Mitterrand, en 1981 qui évoquait les cercles concentriques : rassembler en premier lieu le PS, ensuite la gauche… et ensuite au delà tous ceux qui voudraient s’engager avec nous. Nous en sommes à cette étape que chacun est invité à consolider par son vote de dimanche.

  7. 20/04/2012 at 19:06 Denise Y.

    Comme le dit mon mari dans le dernier billet de son blog, madame, l’homme politique n’est que poussière. Plumeau, balai, ce sont hélas les Français qui tiennent le manche…
    https://www.alain-youpi.blogspot.com/

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Suivi et Infogérance par Axeinformatique/Freepixel