m

Dans mon jardin, je prépare mes interventions de demain à l’Assemblée. Gaz de Bordeaux en question orale sans débat, projet de loi de financement des écoles élémentaires publiques et privées, normes de construction pour les handicapés.

Une journée chargée qui me vole une grande part de celles qui la précède. A moins qu’il suffise de quelques instants pour saisir toute la plénitude de ces journées où le printemps est à son apogée. Les jours sont déjà longs et grandissent encore, les fleurs sont encore fraîches sur leur tige, il fait doux et ce n’est qu’à midi solaire qu’on se dit qu’il fait chaud.

Très injustement, juin est aussi toujours un mois très occupé. Mois d’examens et de concours quand on est jeune, mois de hâte ensuite pour presque tous car il s’agit de tout boucler avant les sacro-saintes vacances. Conseils d’administration, assemblées générales, bilans divers, inventaires, comptes variés, mangent ce mois que l’on devrait préserver au moins pour partie à l’admiration de la nature et à la perception que nous sommes vivants.

Eh bien, justement, je retourne à mes paperasses ….

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Suivi et Infogérance par Axeinformatique/Freepixel