m

Chaban. Pas n’importe lequel, celui de la « Nouvelle société » et du Grand Parc, le grand Chaban des années 60-70.

J’avais parié, j’ai gagné. Celui dont ordre avait été donné, depuis 95, de ne pas même prononcer le nom a aujourd’hui deux photos sur le « programme » d’Anne-Marie Cazalet, une vitrine dans la librairie de la conseillère municipale Constance Mollat. Bref, il revit ! Alain Juppé lui-même, dans un des documents n’est désigné que comme « le successeur de Chaban ».

J’ai fait ce pari le jour où j’ai proposé à la communauté enseignante du collège du Grand Parc le nom de Jacques Chaban Delmas qui est à l’origine de ce quartier. J’ai seulement proposé, avec bien sûr l’autorisation de Philippe Madrelle et de Micheline Chaban Delmas (un peu lasse, avouons-le, des noms de stade). Les enseignants travaillent sur le projet qui est en parfaite harmonie avec l’identité du collège : divers, novateur et avec une forte option sportive.

Résultat : celui qu’une omerta municipale condamnait au silence pour ne pas faire ombre au réveilleur auto-déclaré de belle endormie a bientôt retrouvé des couleurs. On lui attribuerait sous peu une plaque de rue au Grand Parc que cela ne m’étonnerait guère. Je dirais même que je l’attendais au programme de ma concurrente. Allez,camarades ump, encore un effort ! Ca va venir !

Comme on voit, les campagnes électorales ont (heureusement) leurs moments de détente.

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Suivi et Infogérance par Axeinformatique/Freepixel