m

Curieux événement mercredi dernier, 23 octobre, à l’Assemblée. « Curieux » n’est peut-être pas le meilleur mot, mais en tout cas, méritant à plus d’un titre d’être raconté.

L’affaire a commencé par l’inscription en urgence d’un texte de loi, bouleversant le calendrier. Record toutes catégories dans l’histoire de la Vème République : le texte a été écrit, imprimé, inscrit au programme de l’Assemblée en quatre jours ouvrables. Nous n’en avions pas même eu vent la semaine précédente. Les députés UMP d’ailleurs non plus, ce qui n’a pas manqué de les agacer, ce que la presse a relayé.

Qu’est-ce qui vaut ce record entre les records ? Des mesures luttant contre la dette publique, le déficit du commerce extérieur, le fléchissement de la croissance, le taux de pauvreté.. ? Toutes choses en effet urgentes à combattre.

Pas du tout, pas du tout. Nicolas Sarkozy avait beaucoup plus urgent en tête : assurer le financement public du Nouveau Centre avant les municipales, pour le payer de son ralliement avant les législatives. Cela aussi est une sorte de dette, les autres attendront.

De fins limiers du droit se sont mis au travail et, euréka, ils ont trouvé ! Sitôt trouvé, sitôt proposé à l’Assemblée. La solution en question mérite quelques explications.

Pour bénéficier d’un financement public, un parti doit satisfaire à deux conditions successives :
– première étape : avoir obtenu au moins 1% des voix dans 50 circonscriptions
– deuxième étape : satisfaire à la première étape et avoir 15 parlementaires élus

Cela semble raisonnable. La modification proposée parait au premier abord modeste : ne pas condidtionner la condition 2 à la condition 1, et ainsi pouvoir recevoir un financement si on 15 élus, mais pas obtenu 1% des voix dans 50 circonscriptions.

Un seul parti est directement concerné : le « Nouveau Centre » qui a plus de 15 élus (pas une seule femme) mais qui n’a pas obtenu 1% des voix,malgré des efforts considérables pour présenter de nombreux candidats (le chauffeur, la secrétaire, pratiquement tout le staff d’Hervé Morin s’est présenté dans diverses circonscriptions dont chacun ne savait pas même où elle se trouvait !).

Cette proposition de loi a donné lieu à un moment très intense : François Bayrou, au demeurant très brillant, devant ses anciens compagnons qui l’on planté en rase campagne devant la menace d’avoir des candidats UMP aux législatives en face d’eux.

Après son intervention, un député UMP a malencontreusement dit « nous voyons bien qu’il nous est donné de régler ici un divorce… ».

Bayrou a eu la réplique facile – « Oui, mesdames et messieurs, et ce qui vous est demandé, c’est de voter la pension alimentaire ! »

Le mot était brillant et juste. Les députés UMP n’étaient pas très confortables dans leurs chaussures Berlutti. Si bien que… nous aurions pu l’emporter par notre vote « contre ».

Le chef du groupe UMP a exigé le quorum, ce qui est une procédure exceptionnelle. Le quorum n’y était pas, faute d’une vraie mobilisation à droite.

Résultat : ce projet de loi, si urgent, a été remis … Petite victoire, mais belle victoire : grâce à cela le financement des copains a été clairement mis à jour et condamné.

Comments 59 comments

  1. 28/10/2007 at 20:32 Gérard ELOI

    A l’heure où le dette publique, le pouvoir d’achat,…sont tant de priorités, c’est bien triste de devoir débattre "en urgence" de telles basses manoeuvres.

    Ton billet est très clair, chère Michèle.

    Et pourtant, combien d’ (é) lecteurs(trices) vont en conclure que l’ouverture sarkozyste peut finalement s’assimiler à de la corruption ?

    Sur mon blog, j’ai titré aujourd’hui "Les égouts de la politique".

    Et même pas en pensant à sarkozy, mais à mélenchon et ses rodomontades actuelles.

    Triste époque, heureusement qu’ il y a encore quelques personnes comme toi décidées à ramener un peu d’ Humanisme…

    Amicalement

    GE

  2. 28/10/2007 at 20:48 Militant socialiste

    Tiens, je vais encore faire un commentaire qui devrait animer le débat sur ce blog.
    Il s’agit du traité de Lisbonne.
    On peut avoir été pour le "oui" ou pour le "non" au référendum sur le traité de constitution (c’est loin déjà, je sais) mais on ne peut pas rester indifférent au fait que les députés vont certainement ratifier ce traité (de Lisbonne) dans peu de temps.
    S’il est vrai que les députés sont les représentants du peuple, est-ce que cette légitimité leur donne la possibilité de passer outre l’avis du peuple dans ce domaine ?
    Pour rappel, le peuple a dit "non" (en ce qui me concerne, j’étais pour le "oui"). Je pense qu’il est donc légitime que le peuple soit de nouveau consulté sur ce traité. Sinon ce serait trop facile et cela ne ferait que discréditer (une fois de plus) les politiques.
    Quelle sera la position des députés socialistes ? François Hollande semble ne pas s’opposer au vote par l’assemblée. Pourtant, il me semble que la gauche a la possibilité pour faire pression sur le gouvernement. Ou alors, si ce traité est voté, y-a-t-il une autre étape pour adopter une véritable constitution ?

  3. 28/10/2007 at 20:48 Militant socialiste

    Tiens, je vais encore faire un commentaire qui devrait animer le débat sur ce blog.
    Il s’agit du traité de Lisbonne.
    On peut avoir été pour le "oui" ou pour le "non" au référendum sur le traité de constitution (c’est loin déjà, je sais) mais on ne peut pas rester indifférent au fait que les députés vont certainement ratifier ce traité (de Lisbonne) dans peu de temps.
    S’il est vrai que les députés sont les représentants du peuple, est-ce que cette légitimité leur donne la possibilité de passer outre l’avis du peuple dans ce domaine ?
    Pour rappel, le peuple a dit "non" (en ce qui me concerne, j’étais pour le "oui"). Je pense qu’il est donc légitime que le peuple soit de nouveau consulté sur ce traité. Sinon ce serait trop facile et cela ne ferait que discréditer (une fois de plus) les politiques.
    Quelle sera la position des députés socialistes ? François Hollande semble ne pas s’opposer au vote par l’assemblée. Pourtant, il me semble que la gauche a la possibilité pour faire pression sur le gouvernement. Ou alors, si ce traité est voté, y-a-t-il une autre étape pour adopter une véritable constitution ?

  4. 28/10/2007 at 20:51 Sable de la terre

    Je suis socialiste. J’y ai ma carte. Je suis donc bien évidemment en profond désaccord avec la politique menée par l’actuel gouvernement. Je reste cependant modéré dans mes critiques, car la diversité des opinions est la condition d’un débat démocratique: en clair, je ne vais pas reprocher en permanence à un gouvernement de droite de mener une politique de droite.
    Mais lorsqu’on atteint ces sommets d’opportunisme, de lâcheté et de mépris pour nos institutions, je crois vraiment, mais vraiment, qu’on se moque du monde (pour rester poli).
    Je regrette également le manque d’écho dans les media de cette affaire, qui mériterait pourtant un lynchage en règles de Morin et compagnie…

  5. 28/10/2007 at 21:29 michele

    Militant socialiste, je suis sûre que tu as compris le piège qui nous était tendu par Nicolas Sarkozy ?

    Déchirer le Parti Socialiste juste avant les muncipales, quelle belle et efficace gourmandise !

    Comment ne pas tomber dans le panneau ? Comment être à la fois fidèle à nous mêmes et ne pas faire le jeu de la droite ?

    Pour ma part, je déteste l’absention et j’ai souvent plaidé contre elle au Conseil Municipal. Le débat est ouvert. Le débat, pas la déchirure, qui fait le jeu de ceux qui savent se réunir et s’allier.

  6. 28/10/2007 at 21:54 NR

    Michèle, tu as bien compris le but du soi-disant "militant socialiste": déchirer le PS pour faire gagner Juppé, ou comme tu le dis "’faire le jeu de la droite".
    Les pseudo-arguments de Mélenchon et de Fabius ne feront pas long feu non plus, heureusement.

  7. 28/10/2007 at 21:54 NR

    Michèle, tu as bien compris le but du soi-disant "militant socialiste": déchirer le PS pour faire gagner Juppé, ou comme tu le dis "’faire le jeu de la droite".
    Les pseudo-arguments de Mélenchon et de Fabius ne feront pas long feu non plus, heureusement.

  8. 28/10/2007 at 22:20 Sophinette

    Cela s’appelle "une raffle".
    http://www.cimade.org/regions/la...

    Nous ne pouvons plus rester ainsi juste à dénoncer : nous devons intervenir. Michèle, je vous en prie, comment arrêter ça ? Comment être efficace, maintenant ?

  9. 28/10/2007 at 22:20 Sophinette

    Cela s’appelle "une raffle".
    http://www.cimade.org/regions/la...

    Nous ne pouvons plus rester ainsi juste à dénoncer : nous devons intervenir. Michèle, je vous en prie, comment arrêter ça ? Comment être efficace, maintenant ?

  10. 29/10/2007 at 09:16 Le chat

    Pour revenir au sujet de l’article, le financement des amis…et afin de clore des polémiques qui me semblent parfaitement stériles, avez-vous lu la nouvelle du jour. (http://www.europe1.fr/informatio...
    "L’Elysée recommande une augmentation du salaire présidentiel. Le salaire du chef de l’état devrait passer de 101 488 € annuel à 240 000 € annuel soit 140% d’augmentation"
    Nicolas avait visiblement des complexes vis à vis de ces petits camarades européens…!!! Je préfère en sourire. Mais dans le fond, ce n’est pas 140 000 € qui vont aggraver le déficit de l’état, mais lorsque l’on se place en chef de file des français, on ne peut demander à certains de faire des sacrifices et s’octroyer une augmentation de salaire. Ce qui me choque, ce n’est pas l’on paye un Président de la République, c’est l’impunité totale dont semble disposer le notre, rien ne l’arrête. Il est décomplexé, mais jusqu’où ira-t-il? Cela me fait froid dans le dos.

  11. 29/10/2007 at 09:16 Le chat

    Pour revenir au sujet de l’article, le financement des amis…et afin de clore des polémiques qui me semblent parfaitement stériles, avez-vous lu la nouvelle du jour. (http://www.europe1.fr/informatio...
    "L’Elysée recommande une augmentation du salaire présidentiel. Le salaire du chef de l’état devrait passer de 101 488 € annuel à 240 000 € annuel soit 140% d’augmentation"
    Nicolas avait visiblement des complexes vis à vis de ces petits camarades européens…!!! Je préfère en sourire. Mais dans le fond, ce n’est pas 140 000 € qui vont aggraver le déficit de l’état, mais lorsque l’on se place en chef de file des français, on ne peut demander à certains de faire des sacrifices et s’octroyer une augmentation de salaire. Ce qui me choque, ce n’est pas l’on paye un Président de la République, c’est l’impunité totale dont semble disposer le notre, rien ne l’arrête. Il est décomplexé, mais jusqu’où ira-t-il? Cela me fait froid dans le dos.

  12. 29/10/2007 at 15:53 Solférino

    Pour NR :
    Selon un sondage CSA paru lundi dans Aujourd’hui en France/Le Parisien, 61% des Français se déclarent en faveur d’une ratification du traité européen par référendum
    "Si Ségolène Royal avait été élue présidente de la République, nous aurions fait un référendum. Nicolas Sarkozy est sur une autre ligne, celle de ne pas organiser un référendum. Je déplore cette position et j’en prends acte", a souligné François Hollande
    Je ne fais aucun autre commentaire

  13. 29/10/2007 at 17:21 Christine P.

    @Sophinette: 53 % des électeurs ont voté pour que ce que tu as vécu en direct existe, et pour nombre d’entre eux ce n’est pas assez fréquent. Alors, s’indigner? Mais, au jour d’aujourd’hui qui écoute les indignations légitimes des uns et des autres ? Qui va descendre dans la rue pour protester contre ces violences faites aux personnes? Crois tu que celà va mobiliser grand monde quand on voit la passivité des salariés qui ne sont pas capables de défendre les quelques droits qu’il leur reste. Tous les jours nous sommes confrontés à ce genre de situations: délits de faciés, controle permanents. Et on fait quoi, à part s’indigner? Sommes nous vraiment si nombreux à monter au créneau autrement qu’en nous indignant justement? Je vais citer un cas au hasard: Les commerçants de marché travaillent sous 2 conditions: soient ils sont abonnés sur les marchés, ce qui leur donne le droit d’avoir une place fixe et d’être surs de travailler, soit ils sont au tirage au sort et comme à la loterie, leur droit au travail est remis au hasard. Un bon numéro et ils travaillent, un mauvais et ils rentrent chez eux. à BX, vu le nombre de commerçants sans places fixes, il y a 2 tirages au sort; des commerçants Sénégalais participent depuis plus de 20 ans aux marchés St Michel faisaient partie du premier tirage.Ils n’ont jamais pu être abonnés contrairement à leurs collègues blancs. Cette année, sous pretexte qu’ils sont trop souvent absents (ils rentrent au pays 2 mois par an), ils se sont vu supprimer le droit de participer au 1er tirage qui leur garantissait une place et se retrouvent au 2eme avec toute la précarité que cela implique. qui s’en préoccupe ? qui s’y interesse et cherche à les aider? Moi? oui parce que c’est mon rôle, mais quel pouvoir ai-je pour faire fléchir la mairie sachant qu’un maire est tout puissant et fait, du moins en ce qui concerne les marchés, ce qu’il veut. Faire un procès? Comme ça dépend du T.A. dans 10 ans ce ne sera toujours pas jugé. Demander au préfet d’intervenir? Mail il n’est jamais compétent pour ce genre de problème. Tu vois, Sophinette, comme toi il me reste l’indignation, des coups de gueule et un taux de cholestérol qui grimpe. Quand aux élus, passés, actuels ou à venir il y a beau temps que je ne compte plus sur leur aide. Alors à mon tout petit niveau, je cherche des solutions, je lutte comme je peux et je fais du rapiéçage. En attendant, mes collègues Sénégalais sont toujours sur le carreau et soumis à l’arbitraire. Pourtant, ils sont en règle eux aussi. Mais ils ne votent pas.
    @NR : plus je vous lis et plus je regrette de ne pas être aveugle.

  14. 29/10/2007 at 18:23 WWW

    L’augmentation de salaire de Sarkozy telle qu’elle est donnée par le site d’Europe 1 est scandaleuse. Quel affichage pour un Président de la République qui instaure les franchises !

  15. 29/10/2007 at 18:23 WWW

    L’augmentation de salaire de Sarkozy telle qu’elle est donnée par le site d’Europe 1 est scandaleuse. Quel affichage pour un Président de la République qui instaure les franchises !

  16. 29/10/2007 at 19:15 Philippe V

    J’ai vomi !
    ça y est, j’ai vomi !
    Cela faisait longtemps que j’avais la nausée. Depuis mai-juin. Puis cela a monté. Le paquet fiscal. Les tests ADN. Les franchises médicales. Le financement du Nouveau Centre. Et puis l’augmentation de rémunération de Naboléon.
    J’ai vomi.

  17. 29/10/2007 at 19:15 Philippe V

    J’ai vomi !
    ça y est, j’ai vomi !
    Cela faisait longtemps que j’avais la nausée. Depuis mai-juin. Puis cela a monté. Le paquet fiscal. Les tests ADN. Les franchises médicales. Le financement du Nouveau Centre. Et puis l’augmentation de rémunération de Naboléon.
    J’ai vomi.

  18. 29/10/2007 at 20:19 Gérard ELOI

    @ Philippe V

    Je comprends ta nausée…

    Amicalement et bon courage

    GE

  19. 29/10/2007 at 20:19 Gérard ELOI

    @ Philippe V

    Je comprends ta nausée…

    Amicalement et bon courage

    GE

  20. 29/10/2007 at 21:59 NR

    Je regrette de ne pas me rallier à la majorité. Je trouve que l’augmentation de l’indemnité (salaire? rémunération? brut net imposable non imposable…) ne devraiut pas susciter des vomissements. Ce salaire est largement au-dessous de celui d’un cadre supérieur gérant d’une PME. Et la France est un peu plus compliquée à gérer, je suppose. Ne soyons pas ridicules et ne jouons pas de nouveau le jeu du paupérisme.
    Ce qui serait bien plus intéressant à savoir c’est les petits (ou grands) à-côtés de Sarko dans l’exercice de ses fonctions. Souvenons des frais de bouche de son prédecesseur… Que doit payer un président de la République de sa poche? Quels sont les avantages matériels dont il jouit, etc etc

    Je constate que certains tombent de nouveau dans le piège de la jalousie sociale simpliste. La France a d’autres problèmes!

  21. 29/10/2007 at 21:59 NR

    Je regrette de ne pas me rallier à la majorité. Je trouve que l’augmentation de l’indemnité (salaire? rémunération? brut net imposable non imposable…) ne devraiut pas susciter des vomissements. Ce salaire est largement au-dessous de celui d’un cadre supérieur gérant d’une PME. Et la France est un peu plus compliquée à gérer, je suppose. Ne soyons pas ridicules et ne jouons pas de nouveau le jeu du paupérisme.
    Ce qui serait bien plus intéressant à savoir c’est les petits (ou grands) à-côtés de Sarko dans l’exercice de ses fonctions. Souvenons des frais de bouche de son prédecesseur… Que doit payer un président de la République de sa poche? Quels sont les avantages matériels dont il jouit, etc etc

    Je constate que certains tombent de nouveau dans le piège de la jalousie sociale simpliste. La France a d’autres problèmes!

  22. 30/10/2007 at 10:47 Philippe V

    @NR Je pense que l’injustice sociale est un problème . Encore une fois, l’exemple doit venir du haut. Et actuellement, ce n’est pas folichon.

  23. 30/10/2007 at 10:47 Philippe V

    @NR Je pense que l’injustice sociale est un problème . Encore une fois, l’exemple doit venir du haut. Et actuellement, ce n’est pas folichon.

  24. 30/10/2007 at 11:11 NR

    D’accord.
    Ce qui me déplaît c’est qu’on propose cela au même moment qu’on prêche la modération ailleurs.
    Paercontre, un bon aspect: Séguin souhaite soumettre les comptes de l’Elysée à un contrôle pour ne pas permettre de continuer à les gérer dans l’opacité totale comme dans une république bananière.

  25. 30/10/2007 at 14:22 Lucas Clermont

    @ Christine P.

    Ah oui, tout est juste dans ce que vous écrivez ! Précieux !

  26. 30/10/2007 at 14:22 Lucas Clermont

    @ Christine P.

    Ah oui, tout est juste dans ce que vous écrivez ! Précieux !

  27. 30/10/2007 at 14:34 Alain

    Evidemment : ce qui heurte, au point que c’est une provoc de plus, c’est que cette augmentation de revenus arrive alors que l’on demande, que dis-je exige que toute la population, du moins les plus nombreux et les plus modestes se serrent un peu plus la ceinture. Et puis tout de même cette surprise : comment faisaient les précédents présidents ? Comment ont-ils pu accepter ce maigre revenu face à leur tâches et responsabilités ? Tiens donc, parce que ce revenu en argent n’est pas leur seul revenu ni moyen de vivre… A t’on fait le compte des divers avantages matériels de la situation, directs et indirects ? ça me rappelle un certain contentieux sur les frais de bouche de la famille Chirac, ses réceptions et billets d’avion un peu trop conséquents ! On dit que l’on veut moraliser tout ceci, éclaircir justement. Et on dit aussi que le 1er ministre gagne 140% de plus que le président. Amusant , pour une fois, l’actuel 1er ministre est bien placé, mieux que son maître. Côté jeu de pouvoir, c’est pas mal.
    Parallèlement on sort du chapeau une décision de financement général des partis politiques qui ne vise qu’à asseoir ses proches lors des futures élections. Sans finesse, c’est quasi flagrant, comme tant de choses depuis les dernières présidentielles. Plus besoin de s’embarrasser avec des subtilités inutiles, on peut y aller franco.

    Et pendant ce temps là, et c’est tellement plus grave, les anciens combattants d’Afrique du Nord attendent toujours que l’Etat Français honore ses tardives promesses. Rappelons-nous : Le film "Indigènes" avait rappelé aux français que ces vieux messieurs ayant fait la guerre pour la France, s’ils vivaient dans leur pays, ne percevaient pas la retraite du combattant telle qu’elle est réglée à leurs homologues français métropolitains. Non, pour eux, rançon de l’indépendance de leur pays, les pensions avaient été "cristallisées", figées au montant des années 60. A cause de cela, certains se contraignaient à vivre discrètement, bon an al an, seuls, isolés de leur famille, avec les moyens du bord, en France : Foyer sonacotra, petite chambre d’hôtel minable partagée, etc. Révélation et émoi public avaient amené le gouvernement à faire amende honorable et décider de "décristalliser" rapidement ces pensions, à reconnaître la situation de ces anciens combattants, et la mesure honteuse qui les frappait. En étant cynique, on pouvait dire que cela ne coûtait plus trop cher à la France : les survivants ne sont pas si nombreux et dans dix ans ils le seront moins encore. Par définition cette mesure ne pouvait que viser sa propre fin.
    J’ai naïvement cru que cette situation était réglée, ou en cours de règlement. Cela allait de soi. C’était le moins qu’on puisse faire. J’ai récemment appris par Sud Ouest qu’il n’en était rien et que la mise en œuvre de cette décision traînait (on attend qu’ils soient tous morts ?) d’où une protestation locale, à laquelle participait la chaleureuse Naïma Charaï.
    Je ne sais comment exprimer l’indignation et la honte ressentie, et qui me submerge toujours. Alors vous comprenez, l’augmentation du président, là-dedans !
    Je vais barrer les jours sur le calendrier : 5 ans moins 6 mois un jour, 5 ans moins 6 mois, 5 ans moins 5 mois trente jours…

  28. 30/10/2007 at 14:34 Alain

    Evidemment : ce qui heurte, au point que c’est une provoc de plus, c’est que cette augmentation de revenus arrive alors que l’on demande, que dis-je exige que toute la population, du moins les plus nombreux et les plus modestes se serrent un peu plus la ceinture. Et puis tout de même cette surprise : comment faisaient les précédents présidents ? Comment ont-ils pu accepter ce maigre revenu face à leur tâches et responsabilités ? Tiens donc, parce que ce revenu en argent n’est pas leur seul revenu ni moyen de vivre… A t’on fait le compte des divers avantages matériels de la situation, directs et indirects ? ça me rappelle un certain contentieux sur les frais de bouche de la famille Chirac, ses réceptions et billets d’avion un peu trop conséquents ! On dit que l’on veut moraliser tout ceci, éclaircir justement. Et on dit aussi que le 1er ministre gagne 140% de plus que le président. Amusant , pour une fois, l’actuel 1er ministre est bien placé, mieux que son maître. Côté jeu de pouvoir, c’est pas mal.
    Parallèlement on sort du chapeau une décision de financement général des partis politiques qui ne vise qu’à asseoir ses proches lors des futures élections. Sans finesse, c’est quasi flagrant, comme tant de choses depuis les dernières présidentielles. Plus besoin de s’embarrasser avec des subtilités inutiles, on peut y aller franco.

    Et pendant ce temps là, et c’est tellement plus grave, les anciens combattants d’Afrique du Nord attendent toujours que l’Etat Français honore ses tardives promesses. Rappelons-nous : Le film "Indigènes" avait rappelé aux français que ces vieux messieurs ayant fait la guerre pour la France, s’ils vivaient dans leur pays, ne percevaient pas la retraite du combattant telle qu’elle est réglée à leurs homologues français métropolitains. Non, pour eux, rançon de l’indépendance de leur pays, les pensions avaient été "cristallisées", figées au montant des années 60. A cause de cela, certains se contraignaient à vivre discrètement, bon an al an, seuls, isolés de leur famille, avec les moyens du bord, en France : Foyer sonacotra, petite chambre d’hôtel minable partagée, etc. Révélation et émoi public avaient amené le gouvernement à faire amende honorable et décider de "décristalliser" rapidement ces pensions, à reconnaître la situation de ces anciens combattants, et la mesure honteuse qui les frappait. En étant cynique, on pouvait dire que cela ne coûtait plus trop cher à la France : les survivants ne sont pas si nombreux et dans dix ans ils le seront moins encore. Par définition cette mesure ne pouvait que viser sa propre fin.
    J’ai naïvement cru que cette situation était réglée, ou en cours de règlement. Cela allait de soi. C’était le moins qu’on puisse faire. J’ai récemment appris par Sud Ouest qu’il n’en était rien et que la mise en œuvre de cette décision traînait (on attend qu’ils soient tous morts ?) d’où une protestation locale, à laquelle participait la chaleureuse Naïma Charaï.
    Je ne sais comment exprimer l’indignation et la honte ressentie, et qui me submerge toujours. Alors vous comprenez, l’augmentation du président, là-dedans !
    Je vais barrer les jours sur le calendrier : 5 ans moins 6 mois un jour, 5 ans moins 6 mois, 5 ans moins 5 mois trente jours…

  29. 30/10/2007 at 14:42 Solférino

    Pour NR j’ai été cadre sup dans une grosse PME sur la CUB, membre du Directoire et je puis vous assurer que mon salaire était loin des 6000€. Il faut retomber sur terre un peu, nous ne sommes pas au pays de Candy

  30. 30/10/2007 at 14:42 Solférino

    Pour NR j’ai été cadre sup dans une grosse PME sur la CUB, membre du Directoire et je puis vous assurer que mon salaire était loin des 6000€. Il faut retomber sur terre un peu, nous ne sommes pas au pays de Candy

  31. 30/10/2007 at 15:24 JEAN-REMY

    Et la piscine du Grand Parc dans tous ça. La France d ‘ en bas y pense .Celle qui n a pas beaucoup de temps libre mais qui aime se délasser celle qui pense à la valeur travaille mais aussi à la valeur détente . Un vrai sujet pour Bordeaux avec bien d autres des vrai qui touche les Bordelais

  32. 30/10/2007 at 15:29 JEAN-REMY

    ENCART MUNICIPAL

  33. 30/10/2007 at 15:29 JEAN-REMY

    ENCART MUNICIPAL

  34. 30/10/2007 at 15:32 JEAN-REMY

    Elections obliges

  35. 30/10/2007 at 15:32 JEAN-REMY

    Elections obliges

  36. 30/10/2007 at 15:52 JEAN-REMY

    Aprés 70 % d augmentation pour les Ministres, il n y a pas si longtemps 100% pour le Président .Qui dit mieux pour de l argent de poche c est beaucoup je pense. Surtout quant on tient un certain discours, pourquoi ne pas attendre la fin du mandat

  37. 30/10/2007 at 15:52 JEAN-REMY

    Aprés 70 % d augmentation pour les Ministres, il n y a pas si longtemps 100% pour le Président .Qui dit mieux pour de l argent de poche c est beaucoup je pense. Surtout quant on tient un certain discours, pourquoi ne pas attendre la fin du mandat

  38. 30/10/2007 at 16:15 Gérard ELOI

    Le pacte présidentiel de Ségolène prévoyait économies à bien des niveaux, chasse aux gaspis, rénovation des institution,…

    Elle disait aussi "Un euro dépensé sera un euro utile".

    Le 6 mai, 53 % d’électeurs, se croyant sans doute à l’époque définitivement dans le clan des "nantis", nous ont fait manquer une belle opportunité.

    Corrigeons ce qu’il y a moyen de corriger lors des prochaines échéances, desmunicipales aux Européennes…

  39. 30/10/2007 at 16:38 BARTABAC

    Dans l’histoire de l’augmentation du salaire de NS, ce qui peut donner effectivement à réfléchir, puis vomir et fuir, ce n’est pas tant les sommes en jeu que l’argumentaire déployé : il y a sans doute des problèmes plus urgents et moins indécents à considérer pour notre Parlement. Pourquoi NS ne propose-t-il pas de réduire le salaire de François Fillion ? Ou ne propose-t-il pas à ses homologues étrangers de réduire leurs salaires ? Sera-t-il payé au mérite ? Au point de croissance ? Ce qui le plus choquant dans cette affaire, c’est le simple fait que nous ayons à réagir à une annonce comme celle-là et que notre représentation nationale ait à passer ne serait-ce qu’une minute à délibérer de cette histoire. La comparaison avec les pensions des soldats oubliés de nos guerres me semble hélas particulièrement pertinente. Madame Delaunay, au secours, mettez nous des mots sur ce scandale.

  40. 30/10/2007 at 16:38 BARTABAC

    Dans l’histoire de l’augmentation du salaire de NS, ce qui peut donner effectivement à réfléchir, puis vomir et fuir, ce n’est pas tant les sommes en jeu que l’argumentaire déployé : il y a sans doute des problèmes plus urgents et moins indécents à considérer pour notre Parlement. Pourquoi NS ne propose-t-il pas de réduire le salaire de François Fillion ? Ou ne propose-t-il pas à ses homologues étrangers de réduire leurs salaires ? Sera-t-il payé au mérite ? Au point de croissance ? Ce qui le plus choquant dans cette affaire, c’est le simple fait que nous ayons à réagir à une annonce comme celle-là et que notre représentation nationale ait à passer ne serait-ce qu’une minute à délibérer de cette histoire. La comparaison avec les pensions des soldats oubliés de nos guerres me semble hélas particulièrement pertinente. Madame Delaunay, au secours, mettez nous des mots sur ce scandale.

  41. 30/10/2007 at 16:39 NR

    Pour savoir ce qu’on gagne dans le privé, il suffit de lire de temps à autre les magazines qui en font leur une. Et je ne parle pas d’un quelconque "cadre supérieur" mais de ceux qui gèrent (ou si vous voulez: dirigent) une PME. Et je peux vous dire que ceux-là rigolent quand ils entendent parler de ce que gagne un ministre ou député (j’entends par là ce qu’ils touchent réellement "dans leur poche", pour éviter un nouveau débat stérile sur les "revenus" de nos responsables politiques toutes catégories confondues).
    Si d’ailleurs mes souvenirs sont exacts, il y a eu plusieurs rapports de parlementaires socialistes qui au nom de la ransparence et de la vérité demandaient de revoir la rémunération entre autres du président de la république qui prise comme telle est ridiculement basse, vu ses responsabilités pour l’"entreprise France".
    J’ose aussi penser que non seulement chaque travail mérite sa juste rémunération, mais aussi qu’une rémunération doit assurer un niveau de vie adéquat et surtout l’indépendance de nos élus. Pour rendre aussi le cumul des mandats superflu…

  42. 30/10/2007 at 17:40 Faites ce que je dis, ne faites pas ce que je fais

    Sans doute les revenus du président de la République pourraient -ils être réétudiés. Ce que l’on aimerait faire comprendre, c’est que ce n’est pas l’urgence première, et que l’actuel président qui passa sa première soirée au Fouquets et s’affiche très people, ami des plus riches, passant ses premières vacances sur un yacht et d’autres dans une villa à la très couteuse location hebdomadaire est mal venu de demander à toute la population de faire des efforts. Ou alors il faut être clair : il ya le roi, sa cour, quelques seigneurs, et, pour tous les autres une servitude retrouvée de manants et de gueux. Cette demande, là, maintenant, est soit une grosse maladresse (mais comment y croire) soit une arrogance de plus, une provoc de plus : Il n’y a pas que les gamins de banlieue qui jouent avec le feu, lui aussi.

  43. 30/10/2007 at 17:43 faites ce que je dis, pas ce que je fais

    Sans doute les revenus du président de la République pourraient -ils être réétudiés. Ce que l’on aimerait faire comprendre, c’est que ce n’est pas l’urgence première, et que l’actuel président qui passa sa première soirée au Fouquets et s’affiche très people, ami des plus riches, passant ses premières vacances sur un yacht et d’autres dans une villa à la très couteuse location hebdomadaire est mal venu de demander à toute la population de faire des efforts. Ou alors il faut être clair : il y a le roi, sa cour, quelques seigneurs, et, pour tous les autres une servitude retrouvée de manants et de gueux. Cette demande, là, maintenant, est soit une grosse maladresse (mais comment y croire) soit une arrogance de plus, une provoc de plus : Il n’y a pas que les gamins de banlieue qui jouent avec le feu, lui aussi.

  44. 30/10/2007 at 17:43 faites ce que je dis, pas ce que je fais

    Sans doute les revenus du président de la République pourraient -ils être réétudiés. Ce que l’on aimerait faire comprendre, c’est que ce n’est pas l’urgence première, et que l’actuel président qui passa sa première soirée au Fouquets et s’affiche très people, ami des plus riches, passant ses premières vacances sur un yacht et d’autres dans une villa à la très couteuse location hebdomadaire est mal venu de demander à toute la population de faire des efforts. Ou alors il faut être clair : il y a le roi, sa cour, quelques seigneurs, et, pour tous les autres une servitude retrouvée de manants et de gueux. Cette demande, là, maintenant, est soit une grosse maladresse (mais comment y croire) soit une arrogance de plus, une provoc de plus : Il n’y a pas que les gamins de banlieue qui jouent avec le feu, lui aussi.

  45. 30/10/2007 at 21:33 photographe talentueux

    Excusez-moi Michèle de ne pas commenter ce billet, mais votre contact semble avoir des faiblesses. Du moins, je vous ai envoyé deux messages à la suite de votre invitation, et je n’ai pas reçu de réponse.

    Y aurait-il un quiproquo?

  46. 30/10/2007 at 21:33 photographe talentueux

    Excusez-moi Michèle de ne pas commenter ce billet, mais votre contact semble avoir des faiblesses. Du moins, je vous ai envoyé deux messages à la suite de votre invitation, et je n’ai pas reçu de réponse.

    Y aurait-il un quiproquo?

  47. 30/10/2007 at 22:15 michele

    à photographe talentueux : je vous ai répondu ce matin meme ; merci de me renvoyer un contact si vous n’avez rien reçu. Il y a une problème quelque part !

  48. 30/10/2007 at 22:15 michele

    à photographe talentueux : je vous ai répondu ce matin meme ; merci de me renvoyer un contact si vous n’avez rien reçu. Il y a une problème quelque part !

  49. 30/10/2007 at 22:15 michele

    à photographe talentueux : je vous ai répondu ce matin meme ; merci de me renvoyer un contact si vous n’avez rien reçu. Il y a une problème quelque part !

  50. 30/10/2007 at 22:15 michele

    à photographe talentueux : je vous ai répondu ce matin meme ; merci de me renvoyer un contact si vous n’avez rien reçu. Il y a une problème quelque part !

  51. 31/10/2007 at 13:14 Christine P.

    @Lucas Clermont: merci, vous êtes le seul à vous être manifesté, ce qui prouve bien que mes collègues Sénégalais , à l’image de tous les commerçants non sédentaires, sont des citoyens de seconde zone qui ne feront pas bouger un cil des candidats de la liste Rousset, dont certains savent où ils peuvent me joindre. Le combat ne doit pas être suffisemment porteur en termes d’image. Alors, quand je lirai ou entendrai ici ou là de beaux discours et de belles déclarations sur la défense du commerce bordelais, excusez moi, mais ça me fera sourire. Jaune, sans aucun doute, mais sourire quand même. Celà m’évitera de pleurer.

  52. 31/10/2007 at 13:14 Christine P.

    @Lucas Clermont: merci, vous êtes le seul à vous être manifesté, ce qui prouve bien que mes collègues Sénégalais , à l’image de tous les commerçants non sédentaires, sont des citoyens de seconde zone qui ne feront pas bouger un cil des candidats de la liste Rousset, dont certains savent où ils peuvent me joindre. Le combat ne doit pas être suffisemment porteur en termes d’image. Alors, quand je lirai ou entendrai ici ou là de beaux discours et de belles déclarations sur la défense du commerce bordelais, excusez moi, mais ça me fera sourire. Jaune, sans aucun doute, mais sourire quand même. Celà m’évitera de pleurer.

  53. 01/11/2007 at 14:29 Militant socialiste

    @ Christine P : Je suis de tout coeur avec vous dans la défense des sénégalais (et autres étrangers) qui ont des problèmes sur les marchés.
    Mais cela vous le savez déjà.

  54. 02/11/2007 at 12:04 Jacqueline

    à Christine P.
    Vous interprétez mal. on peut vous lire, être intéressé(e), apprendre parfois ou reconnaître des situations connues, ne pas réagir pour autant. Vos commentaires sont souvent intéressants.

  55. 02/11/2007 at 12:04 Jacqueline

    à Christine P.
    Vous interprétez mal. on peut vous lire, être intéressé(e), apprendre parfois ou reconnaître des situations connues, ne pas réagir pour autant. Vos commentaires sont souvent intéressants.

  56. 02/11/2007 at 13:12 Christine P.

    @ jacqueline: eh! oui. On sait mais on ne réagit pas. Pour moi, c’est pire que tout. Je vous conseille de lire ce qu’écrivait le Pasteur Niermoller(orthographe très approximative, ma connaissance de la langue de Goëthe étant des plus limitée, je m’en excuse auprès des puristes qui ne manqueront pas de rectifier , ce dont je les remercie), après son internement en camp. La passivité et l’indifférence conduisent immenquablement à tout accepter et à tout justifier. Si tout le monde connait les marchés personne ne sait ce que vivent ceux qui y travaillent. Et nos élus, présents ou à venir pas d’avantage. Ils ne se souviennent que nous existons qu’au moment des campagnes électorales, pour venir serrer des mains (Rousset aux Chartrons, où les commerçants présents ont du se demander ce qu’il venait faire là, outre le fait de les géner dans l’exercice de leur profession…). Le reste du temps, et bien que comme tout un chacun nous nous acquittions de nos charges et impots divers, nous ne sommes RIEN. Et ne croyez pas que j’en rajoute: je le prouve à celui qui me le demande.
    Alors, c’est vrai, j’ai peut-être la dent dure, certains, toujours prêts à comprendre et à l’abri de leurs certitudes me taxeront de taupe poujadiste voire UMPéiste, mais ça me donne des aigreurs et ce n’est pas bon pour ma santé. Dans mon métier il y a une axpression qui a encore tout son sens: donner sa parole. Et malheureusement j’en ai trop rencontré de ces candidats qui promettent mais se dépèchent d’oublier.Il est vrai que les promesses n’engagent que ceux qui y croientet à mon age, on ne croit plus au Père Noël depuis longtemps!
    Dommage, c’est pourtant la bonne période.
    @militant socialiste:je sais que je peux compter sur votre aide, vous me l’avez prouvé par le passé. Et je peux témoigner ici que personne n’a le droit de douter de votre engagement socialiste, lequel est sincère et totalement désintéressé, ce qui, à notre époque n’est pas tellement courant.

  57. 02/11/2007 at 13:12 Christine P.

    @ jacqueline: eh! oui. On sait mais on ne réagit pas. Pour moi, c’est pire que tout. Je vous conseille de lire ce qu’écrivait le Pasteur Niermoller(orthographe très approximative, ma connaissance de la langue de Goëthe étant des plus limitée, je m’en excuse auprès des puristes qui ne manqueront pas de rectifier , ce dont je les remercie), après son internement en camp. La passivité et l’indifférence conduisent immenquablement à tout accepter et à tout justifier. Si tout le monde connait les marchés personne ne sait ce que vivent ceux qui y travaillent. Et nos élus, présents ou à venir pas d’avantage. Ils ne se souviennent que nous existons qu’au moment des campagnes électorales, pour venir serrer des mains (Rousset aux Chartrons, où les commerçants présents ont du se demander ce qu’il venait faire là, outre le fait de les géner dans l’exercice de leur profession…). Le reste du temps, et bien que comme tout un chacun nous nous acquittions de nos charges et impots divers, nous ne sommes RIEN. Et ne croyez pas que j’en rajoute: je le prouve à celui qui me le demande.
    Alors, c’est vrai, j’ai peut-être la dent dure, certains, toujours prêts à comprendre et à l’abri de leurs certitudes me taxeront de taupe poujadiste voire UMPéiste, mais ça me donne des aigreurs et ce n’est pas bon pour ma santé. Dans mon métier il y a une axpression qui a encore tout son sens: donner sa parole. Et malheureusement j’en ai trop rencontré de ces candidats qui promettent mais se dépèchent d’oublier.Il est vrai que les promesses n’engagent que ceux qui y croientet à mon age, on ne croit plus au Père Noël depuis longtemps!
    Dommage, c’est pourtant la bonne période.
    @militant socialiste:je sais que je peux compter sur votre aide, vous me l’avez prouvé par le passé. Et je peux témoigner ici que personne n’a le droit de douter de votre engagement socialiste, lequel est sincère et totalement désintéressé, ce qui, à notre époque n’est pas tellement courant.

  58. 03/11/2007 at 19:41 Jacqueline

    à christine :

    j’écrivais juste ne pas avoir réagi à votre commentaire. Seul Lucas Clermont l’avait fait avant que je ne vous écrive à mon tour, suite à votre post 31. Militant socialiste a réagi en même temps que moi, mais a envoyé avant. c’est tout.
    On ne peut hélas réagir concrètement, physiquement partout. Ecrire, faire savoir, et, en face, accepter d’apprendre, de comprendre est déjà un premier pas.
    Chacun de nous a des sujets d’intérêt, de passion, des engagements et des grandes colères ici et là. Chacun se croit et est souvent seul, finallement, à voir très clairement ce qu’il connait, à ne pas voir tout le reste, tous les autres, et à gérer comme il peut sa vie.

  59. 03/11/2007 at 19:41 Jacqueline

    à christine :

    j’écrivais juste ne pas avoir réagi à votre commentaire. Seul Lucas Clermont l’avait fait avant que je ne vous écrive à mon tour, suite à votre post 31. Militant socialiste a réagi en même temps que moi, mais a envoyé avant. c’est tout.
    On ne peut hélas réagir concrètement, physiquement partout. Ecrire, faire savoir, et, en face, accepter d’apprendre, de comprendre est déjà un premier pas.
    Chacun de nous a des sujets d’intérêt, de passion, des engagements et des grandes colères ici et là. Chacun se croit et est souvent seul, finallement, à voir très clairement ce qu’il connait, à ne pas voir tout le reste, tous les autres, et à gérer comme il peut sa vie.

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Suivi et Infogérance par Axeinformatique/Freepixel