m

Des voeux très chaleureux à l’orée d’une année particulière et je remercie tous ceux qui y ont assisté, majoritairement des citoyens bordelais très divers ce qui montre que notre ville est ouverte au dialogue et à l’échange.

Année particulière en effet et je pense d’abord à l’Europe, malmenée par les menaces de Donald Trump, l’expansionnisme de Vladimir Poutine, le brexit et les positions de la Turquie qui font qu’elle n’est plus en capacité de rejoindre l’Union Européenne. L’Europe ne peut désormais plus compter que sur elle même et nous ne devons jamais oublier qu’elle est pour nous notre meilleure assurance-vie.

Année particulière, est-il besoin de la préciser, pour notre pays à l’orée d’un nouveau quinquennat et de nouveaux mandats législatifs.

Cette rencontre a été l’occasion de résumer mes grands engagements lors du mandat qui s’achève et qui fut pour moi scindé en deux périodes, ministérielle et parlementaire avec des axes forts : la transition démographique, la santé qui est la finalité de toute la démarche écologique et qui est un combat d’égalité, mais aussi le soin, l’hôpital et la sécurité sociale.

Il ne s’agissait pas d’une réunion politique mais d’une occasion de mieux se connaitre et d’échanger des paroles agréables comme le sont les voeux. Ces occasions ne sont pas si fréquentes et veulent dire que nous nous tenons à disposition si les belles choses que nous nous souhaitons ne se réalisaient pas. Les voeux sont d’abord un moment d’amitié et de partage.

Je les renouvelle ici. Que 2017 soit libre de drames et qu’il soit pour chacun de vous l’occasion de bonheur personnel et de réussite professionnelle.

Comments 2 comments

  1. 20/01/2017 at 14:06 Tempo

    moi aussi j’ai des vœux très chaleureux pour cette année 2017

    on ne verra plus ta sale gueule de communiste en 2017

    je fume et je t’emmerde ordure de communiste

    Trump et poutine t’emmerde ils on été élus par le peuple

  2. 21/01/2017 at 21:16 faiseur de pain à vendre

    Je constate que Tempo qui ne manque pas de discernement, a lu Sénéque et la République au sujet de l’insulte, de ce qui blesse et de ce qui atteind, comme une maladie incurable: à mon humble avis, certes fumer n’est ni une maladie, comme l’alccolisme, ni irréversible. Par contre si c’est du cannabis fumé, de surcroît au volant de votre véhicule, en plus de la dose illégale d’alccol dans le sang, ça risque grandement non seulement de devenir mortel avant bien l’âge de votre retraite, mais encore pour des personnes victimes d’un tel accident dans leur vie même…

    ça n’est pas moraliste de dire ça, tous les spécialistes des addictions de haute toxicité le savent bien. Tout comme d’ailleurs existe l’alcoolisme mondain. Intéressez-vous donc aux causes de fumées radioactives si je suis bien le fil de votre pensée, et leur lien avec des chose microscopiques, et invisibles comme certains fluides réfrigérants, ça vous instruira, puique vous semblez futé.

    Ne confondez pas non plus to bless et to injury et to attempt.

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Suivi et Infogérance par Axeinformatique/Freepixel