m

Après notre échec aux européennes, l’idée d’abandonner le nom de « Parti Socialiste », et même celui de « socialisme » revient sur le tapis. Il y a là quelque chose de pas très honorable, d’un peu humiliant qui me déplait. Construisons avant de détruire.

La faveur irait à « Mouvement ». L’exemple de l’UMP et du MODEM devraient pourtant nous rendre méfiant.

Presque deux ans après le billet que je mets en « suite », je n’ai pas changé d’avis.

Changer de nom ? C’est non !

PAR MICHÈLE DELAUNAY, MERCREDI 29 AOÛT 2007 À 11:14 DANS JOURNAL

J’entends ici ou là que le Parti Socialiste devrait changer de nom. C’est un des sujets abordés à Frangy.

Eh bien, pour moi, c’est NON ! Non de chez non, non trois fois non, non, absolument. C’est le nom de Parti qui a et qui garde un sens plein. C’est vrai, le mot de « communisme » a été entâché par le goulag et quelques figures peu sympathiques d’URSS ou d’ailleurs. Le Socialisme a pour l’essentiel réchappé de ces dommages, en tout cas, ils sont sans proportion avec la force de son histoire. Mais c’est pour deux sortes de raison que je dis un non, parodiant de Gaulle, un « non ferme et massif » (lui, c’était un « oui » qu’il demandait, mais l’énergie était la même). D’abord, le changer pour quoi ? Un sigle à la noix, comme tous ceux des partis qui nous entourent, dans le présent comme dans le passé. UMP, RPR, UDF, PR, UDC, MDC, UNR, UDSR, MRP, SFIO, PRG, CNI, CDS… L’un a bien souvent éffacé l’autre, l’ « Union » a poussé le « Mouvement », ou le contraire, tout ceci ne veut rien dire qui vaille. Juste pour sourire, j’écris quelquefois sur mes fiches de consultation, dans un petit coin, « FSLF » ; c’est un parti très représenté, mais personne n’a encore adopté le sigle. Je vous dirai plus tard…ab

Ajouter « démocrate » après socialiste ? Et pourquoi pas « républicain », peut-être encore plus nécessaire par les temps qui courent? Est-ce n’écessaire : le socialisme est et doit être à la fois républicain et démocrate. N’usons pas ces beaux mots inutilement en les collant partout. Et puis « socialisme », c’est un mot qui me parait d’une grande actualité. Il s’agit simplement de revisiter sa signification à la mesure des enjeux du XXIème siècle. Non, les socialistes ne sont plus, comme au XIXe siècle, les défenseurs de la veuve et de l’orphelin. Il n’y a plus d’orphelins, et les veuves ont bien changé.. C’était bien sûr seulement une image.

Voilà, donc pour moi, c’est ferme, c’est non, j’ai signé pour un parti qui s’appelle socialiste, je ne veux pas plus de FSLF que de SDF ou de PDF … Tiens, PDF pourtant ça ferait moderne, un peu comme « MoDem ». Au passage, je veux pas de « F » (français) du tout : est-ce que le socialisme n’a pas inventé la mondialisation avant l’heure, en se déclarent internationaliste ?

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Suivi et Infogérance par Axeinformatique/Freepixel