m

J’aime les titres courts : c’est du saccage de la lisière de la rive droite, celle qui a le privilège historique de faire face à l’alignement ordonné, défiant le temps, de la rive gauche de la Garonne dont il est question.

En face de cette pure merveille, une suite de bâtiments médiocres et disparates, n’exprimant ni l’art de vivre, ni l’ambition d’un siècle, tellement insuffisant qu’on n’ose même esquisser l’idée d’un dialogue entre les deux rives, entre la gloire portuaire d’hier et ce qui pourrait être l’ambition métropolitaine de notre ville, pourtant bénie des dieux.

La géographie exceptionnelle de Bordeaux, à la frontière entre fleuve et domaine maritime, baignée d’un climat amical, bienséant à sa tradition de modération, méritait un projet d’autre envergure.

Le dénonçant un jour en conseil municipal, j’ai causé l’énervement du Maire qui m’a traitée de BCBG. Et pourquoi pas ? Bon chic, bonne gauche, pourquoi ne pas s’en réclamer pour sa ville ?

On ne prononce à Bordeaux cette critique qu’à mi-voix et pourtant chacun la porte comme un regret, quelquefois -c’est mon cas- comme une blessure. Tant de villes ont fait de l’architecture contemporaine un de leurs atouts. Notre voisine Bilbao, la lointaine Sydney ont donné au plus modeste de leurs habitants un accent de fierté que nous aimerions à notre tour porter.

Oui, notre ville est belle de son passé. Ravalé, rhabillé de lumières et d’éclairages bien choisis, il nous fait toujours frissonner. Mais le XXIème siècle naissant, où est-il ? Devons-nous renoncer à créer et à inventer pour les temps à venir ?

Je ne regarde jamais les rives de Bastide I sans tristesse, ne me consolant pas du fait que ces habitations sont précaires et qu’un siècle, pas même deux, les laissera sans possibilité de ravalement ni d’éclairage, les laissant pour ce qu’elles sont, avec le poids des ans en plus : médiocres.

C’est pour la ville de demain que j’ai le plus envie de batailler, d’arpenter, de convaincre. Une ville capitale qui attire bien au delà des touristes d’un jour.

Comments 15 comments

  1. 04/01/2014 at 19:57 Alain

    De l’avis général en effet, le front de Garonne a été raté rive droite sur le plan architectural, faute d’avoir été pensé avec audace et ambition, comme si la rive gauche, consciemment ou non, avait craint que l’autre côté de l’eau rivalisât de splendeur avec elle. Le bunker de la Banque Populaire (choisi par qui déjà ?) a donné le la. On connaît la suite. Dommage. Au moins les bâtiments du quai de Queyries témoigneront-ils, tout au long du siècle, du terrible manque d’imagination d’un maire hors pair.

  2. 05/01/2014 at 15:20 odette est josette

    j’habite, à mon corps défendant (après 45 ans rive gauche) sur cette rive droite et le pb n’est pas tant, à mon sens, l’immobilier ou les bâtisses (dont certaines … la maison cantonale … très édifiantes), mais surtout l’absence de vie dans ce quartier dortoir. passé 20h ou le week-end, on se croirait à vladivostok ou un truc approchant (anchorage ?). j’avais proposé un projet à la maire de quartier, Muriel Parcelier, qui semble, bien qu’ump, avoir pas mal de qualités. elle n’a que des moyens dérisoires (une centaine de milliers d’euros, je crois) pour soutenir des initiatives de quartier. bien entendu, si vous arrivez aux affaires à bordeaux (le risque est assez faible, vous pouvez raconter n’importe quoi !), tout ceci sera remis d’aplomb. comme de bien entendu.

  3. 05/01/2014 at 17:04 Delav

    Madame La Ministre

    Votre billet n’est qu’un raccourci, j’étudie à la Bastide depuis cette année au sein du Pôle universitaire de science de gestion (avenue Abadie), j’habite sur la rive gauche de Bordeaux depuis 18 ans. Ce quartier c’est littéralement métamorphosé en quelques années (l’arrivée du tram, de nombreuses entreprises, un quartier dynamique…)

    La caricature que vous en faite que je qualifierai de larmes à l’oeil. Ce quartier va continuer de se développer en près de 18 ans d’action la mairie et la CUB ont réussit un bon travail.

    Je ne dis pas que cela est suffisant on peut toujours faire mieux, ayez au moins la gentillesse de reconnaître que beaucoup de choses ont été faites

    De grands projets ont lieux à la bastide je pense à :
    – L’implantation d’un pôle étudiant important (le PUSG)
    – Une pépinière d’entreprises au sein du projet Darwin qui est soutenu à la fois par la ville de Bordeaux et la CUB.
    -Le pont Chaban Delmas
    -Les nouvelles archives municipales (rue de la rotonde)
    -La réfection de la place Calixte Camelle avec une longue concertation de la part de la ville.

    Il faut arrêter d’opposer constamment les bordelais de la rive gauche et de la rive droite. Chaque quartiers de Bordeaux a ses spécificités.
    La Bastide est un quartier dynamique et populaire c’est ce qui en fait sa richesse.

  4. 05/01/2014 at 21:38 Lali

    Rien de neuf sous les cocotiers 🙁

    On sait que la rive droite a toujours été sacrifiée, c’est pas nouveau.
    D’ailleurs demande-t-on à un Maire d’être architecte en chef ? De travailler pour les deux siècles à venir ?

    L’urbanisme répond en économie de marché à la loi de l’offre et la demande. Si les appartements se vendent, et à quel prix !, c’est qu’il existe bien une demande criante de logements.

    Ce qui est bien plus préoccupant, c’est l’absence d’offres culturelles, de lieux de vie et de services publics dans ces  » grands ensemble ». A quoi cela sert pour les habitants de Ginko d’avoir un centre commercial à proximité si il faut prendre sa voiture pour y aller, car rien n’a été pensé pour eux ? Et ça c’est politique.

    (en aparté, Madame la Ministre, je vous ai vu à la télé pour les voeux du Premier Ministre, je crois. Et à la cantonade, vous disiez avoir entendu parlé d’un remaniement de journalistes. Cela m’a fait sourire et je me suis dit « en voilà une qui doit secouer ce petit milieu parisien »…encore une histoire de cocotier ;p)

  5. 06/01/2014 at 18:07 alphonse

    …ravalement de façades…??!
    …pour la Garonne, entends-je bien..??!

    Le Changement, pour l’âge, serait-il déjà aussi passé de mode..?
    Renvoyant sa Ministre à chasser des têtes d’architectes pour l’image de Bordeaux vue au fil de l’eau..?
    Ieoh Ming Pei, ce célèbre Américano-Céleste auteur de la pyramide du Louvre, serait-il retraité?

    Mais vous savez, vue d’avion…., la Garonne…il n’y a pas grand’chose à faire…Une mayonnaise plus ou moins prise…mais sans date de péremption..!
    Bordeaux dispose-t’elle, au minimum social, d’une épuration suffisante de ses aisances humaines..???
    Qu’on puisse au moins imputer sa blondeur aux seuls limons d’amont..!
    Et qu’elle ne doive supporter la comparaison avec les effluents de La Hague…

  6. 07/01/2014 at 17:10 Louis

    Michèle, vous devriez lâcher les baskets à Juppé avec Saint Eloi. Il faudrait que vous compreniez que depuis 2006, Juppé n’a plus voix au chapitre et que c’est Mgr Ricard, archevêque de Bordeaux, qui est le seul à pouvoir décider qui peut ou ne peut pas « occuper » Saint Eloi. Ne perdez pas votre temps (précieux) avec ça : vous ne ferez pas gagner une voix aux socialos. Et goûtez plutôt votre plaisir de partager les mêmes grands principes que Juppé. Et si jamais Dieudo allait se produire le 26 janvier à Saint Eloi en lieu et place de la Patinoire, je ne doute pas que vous seriez la première adjointe au maire pour la prochain mandat municipal.

  7. 07/01/2014 at 18:53 alphonse

    Les socialos, les vrais (pas les faucialos, horrible terme que j’ai vu inventé par un blogueur je ne sais où) devraient plutôt s’occuper d’aider les républicains espagnols qui appellent à l’aide européenne pour empêcher les menées répugnantes de leur derecha franquiste, bien emmenée par leurs obispos, contre les droits de la femme et les libertés individuelles en général.

    Comme Leonarda (Ségolène avait conclu: vous voyez bien qu’elle ne veut pas revenir!…et la voilà qui veut revenir…avec toute la famille!!!), comme Marseille, comme la jeune Aude Martin (premier acte du tout jeune ministre!) …M.Valls a trouvé la belle aubaine de Dieudonné – dont 85 % des français ignoraient jusque là ce qu’on lui reproche maintenant, à lui plutôt qu’à d’autres, et que même la Licra n’avait pas trouvé le temps d’ameuter sur ses amendes impayées ! – pour se mettre lui-même en lumière…
    L’habit de lumière…..Attention à la cornada…!!!
    L’opinion est traversière!

  8. 08/01/2014 at 11:30 Alain

    @Louis
    Et si on parlait de la rive droite de Bordeaux, côté Sainte-Marie en termes de clocher pour vous repérer ? Mais peut-être n’avez-vous jamais mis les pieds dans cette inquiétante Bastide d’outre-fleuve où la plupart des âmes sont damnées.

  9. 08/01/2014 at 11:43 Louis

    Je connais bien l’église Sainte Marie que je trouve très intéressante. Par contre, je n’ai aucun élément d’appréciation sur le salut des âmes de ce quartier. Ni d’aucun autre d’ailleurs …

  10. 09/01/2014 at 10:29 alphonse

    C’est cela… »parlez d’autre chose », vous deux…

    Mais il est vrai que les républicains espagnols n’ont pas beaucoup plus de chance d’être aidés par un Hollande aussi peu populaire que leur Rey, garant de leur Transition.
    Après avoir fait du blairisme depuis mai2012, la transition française vers le Changement s’achemine tranquillement vers le tatchérisme, par décrets et ordonnances d’urgence. Nul doute qu’un troisième front va s’ouvrir dès le lendemain des municipales, avec Valls à Matignon: pas le moment de lever l’immunité de Dassault si la France sera bientôt élue par la communauté internationale seule capable de traiter le cas de la Corée du Nord…Avec ses Rafales….!

    Heureusement, le local sauve le planétaire: il faut saluer le communiqué du Premier des Socialistes Bordelais contre la levée de l’immunité circulaire de Dieudonné!
    Enfin, la France invisible, mais la vraie, va trouver un vrai représentant!…(mais s’il ne s’agit que de désaffecter St-Eloi…)

    Espérons que le camarade Vincent ne soit pas rapidement marginalisé par le PS gouvernemental, comme l’ouverture faite aux travailleurs par la désignation du « pauvre Martin » (… »pauvre misère »!) , ex-CFDT-non-PS….qui, s’il parvient à battre Morano et Philippot réunis, ira errer sur les bancs minoritaires de Bruxelles et Strasbourg…

    Moi, peu importe. Je ne suis que le premier…de deux. Donc mon second

  11. 09/01/2014 at 14:49 alphonse

    TA de Nantes: c’est la cornada annoncée..!

    Feltesse à l’Intérieur, par décret ou par ordonnance…Mais vite!

  12. 09/01/2014 at 15:48 Louis

    Prochaine cornada : le TA de Bordeaux. A moins que le bon sens reprenne le dessus.

  13. 10/01/2014 at 17:07 Alain

    @ Louis

    « Bordeaux Juppé, en toute confiance » comme dans la vitrine de sa permanence ? Impression qu’il a entendu des voix dans son sommeil, qu’il importe de retrouver dans les urnes en mars.

  14. 11/01/2014 at 12:42 alphonse

    Des voix?….des voix de morts, encore?!
    Et des voix qui votent…comme chez les Tibéry…??!!

    Bah! …la clandestinité décuple le plaisir!…pas besoin de se fâcher comme ça…Et plus la fonction et le lieu sont impressionnants, plus les sensations doivent être fortes!

    Pour le reste, si la voiE administrative…finit par conduire à l’ennui (1 annulation par Conseil d’Etat par jour!)….la simple lecture de Wikipedia indique qu’elle n’est pas nécessairement la solution SUPRÊME….Il y a le Tribunal des Conflits…qui pourrait ramener la balle vers le pénal…
    Présidé par…Taubira….!

    En Espagne, on ne s’interdit pas de rire, au moins:
    « El país está en una crisis como la de los días más dramáticos de la Argentina de 2001, donde el único tipo con sentido común, respetable, se llama hoy Papa Francisco, mientras que aquí tenemos que conformarnos con Rouco », ha ironizado….Felipe Gonzales, dans une conf de presse où il explique sa sortie de Gaz Natural où…il s’ennuyait..! (cfr ElPais.com/economia/2014/01/09)

    « Rouco et ses frères »….y Papa Francisco!

  15. 11/01/2014 at 18:49 Louis

    Il va retrouver des voix ? Difficile à dire. Mais s’il veut retrouver le sourire, un vieux remède qui a fait ses preuves : deux grains de Valls au repas du soir ! Manuel, il fait vraiment chier …

Répondre à Louis Annuler la réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Suivi et Infogérance par Axeinformatique/Freepixel