m

Je me suis très peu exprimée dans les médias, et ici même, concernant les élections municipales à Bordeaux.C’était l’engagement que nous avions pris tous ensemble. Mon leitmotiv a toujours été : je suis raisonnablement optimiste sur le fait que nous parviendrons à une solution brillante et consensuelle.

Depuis mon élection, je me suis employée à cette solution brillante et consensuelle ; une part est aujourd’hui acquise avec la candidature d’Alain Rousset.

Bordeaux a rattrapé son retard lié aux derniers mandats de Chaban, il lui reste à rentrer de plain pied dans le XXIème siècle. C’est ce changement d’ère que notre liste doit porter et incarner.

Qu’est-ce que cela veut dire ? Ce n’est absolument pas pour moi une formule mais une convergence d’éléments que j’ai pleinement sentis, palpés, dans des villes comme Vancouver, Nantes, Barcelone, Lille… à des degrés divers et en tenant compte de la spécificité de chacune, mais c’est en tout cas quelque chose qui manque aujourd’hui à Bordeaux.

Cet air du large, ce vent nouveau est fait de deux éléments : un nouveau mode de relations entre les personnes, les quartiers, les générations. Si j’osais, je parodierais Chaban à son meilleur : un nouveau modèle de société (lui disait : une « nouvelle société »). Des relations sociales détendues, des quartiers actifs, dotés d’équipements et d’activités phares, attractifs pour l’ensemble de la ville, la culture, le sport, visibles, vivants à chaque coin de rue. Je me souviens d’un dimanche à Oslo (un des plus forts PIB d’Europe), tout le monde, ministre, instit’ ou employé de Mac’do, était en survêtement en train de courir dans les bois et les espaces verts de la ville. Simplicité, naturel, il soufflait un air de partage et de dynamisme.

Le deuxième élément, indissociable du premier : une ambition commune. Bordeaux capitale de l’Aquitaine, Bordeaux capitale européenne. Comme à Munich, je veux voir l’entreprise au cœur de la ville (Siemens, BMW, font physiquement partie de l’identité munichoise, largement autant que la bière ou la fête d’octobre). Quand je vais à l’étranger, je veux qu’on me parle du vin, mais pas que du vin : de biotechnologie, de science, de culture, d’architecture, d’urbanisme… (La rive bastidienne réalisée à ce jour ne risque pas de me combler sur ce point !) J’ai un jour proposé à Alain Rousset de mettre l’Aquitaine sous le triple signe : Science, Ski et Surf. C’est assez bien parti. L’Aquitaine avance. La Garonne peut être la « biological valley » de la France et Bordeaux peut concourir à l’égal de San Diego.

Voilà le pari que nous allons, tous, porter. Et moi qui suis réputée pour l’austérité de mes prévisions électorales (« nous avons 5% de chances de gagner »), je dis et j’écris aujourd’hui : je suis raisonnablement optimiste sur notre possibilité de gagner les élections municipales et d’être tous un peu maires et moteurs de Bordeaux.

Comments 32 comments

  1. 19/10/2007 at 00:57 BB

    Chère Michèle,
    Tu dis vouloir l’entreprise au coeur de la ville à Bordeaux, comme un acteur et un moteur de la vie urbaine; il faut qu’il en soit de même plus qu’aujourdh’ui, pour l’Université, dans toutes ses composantes (enseignement, recherche, étudiants) ; notre président d’université déplorait récemment dans une excellente conférence sur "L"université demain" le désintéret de la municipalité actuelle , de la ville de Bordeaux dans son ensemble pour ses universités, percues comme un monde à part. Il faisait, là aussi, la comparaison peu flatteuse avec les campus étrangers.
    Réintégrer l’université dans la ville de Bordeaux(Carreire, la Bastide) avec la Victoire; faire résonner (et peut-être raisonner) encore plus l’une avec l’autre, un des enjeux du nouveau Bordeaux.

  2. 19/10/2007 at 00:57 BB

    Chère Michèle,
    Tu dis vouloir l’entreprise au coeur de la ville à Bordeaux, comme un acteur et un moteur de la vie urbaine; il faut qu’il en soit de même plus qu’aujourdh’ui, pour l’Université, dans toutes ses composantes (enseignement, recherche, étudiants) ; notre président d’université déplorait récemment dans une excellente conférence sur "L"université demain" le désintéret de la municipalité actuelle , de la ville de Bordeaux dans son ensemble pour ses universités, percues comme un monde à part. Il faisait, là aussi, la comparaison peu flatteuse avec les campus étrangers.
    Réintégrer l’université dans la ville de Bordeaux(Carreire, la Bastide) avec la Victoire; faire résonner (et peut-être raisonner) encore plus l’une avec l’autre, un des enjeux du nouveau Bordeaux.

  3. 19/10/2007 at 03:20 charlec

    Nous n’avons plus le droit a l’errur partout nous devrions afficher notre determination afin de gommer la vision nefaste qu’on laissé les elephant qu’ils se reposent en paix avec leur remord de nous avoir amener a cette situation

  4. 19/10/2007 at 03:20 charlec

    Nous n’avons plus le droit a l’errur partout nous devrions afficher notre determination afin de gommer la vision nefaste qu’on laissé les elephant qu’ils se reposent en paix avec leur remord de nous avoir amener a cette situation

  5. 19/10/2007 at 09:59 JEAN-REMY

    Je pense que cela commence bien nous sommes unis et consensuel . Soyons constructif pour Bordeaux . Nous devons proposer aux Bordelais de grands projets ambitieux . FAISONS DE BORDEAUX UNE VILLE A VISAGE HUMAIN TOURNER VERS UN AVENIR INTER-GENERATIONS

  6. 19/10/2007 at 09:59 JEAN-REMY

    Je pense que cela commence bien nous sommes unis et consensuel . Soyons constructif pour Bordeaux . Nous devons proposer aux Bordelais de grands projets ambitieux . FAISONS DE BORDEAUX UNE VILLE A VISAGE HUMAIN TOURNER VERS UN AVENIR INTER-GENERATIONS

  7. 19/10/2007 at 10:01 michele

    à BB. Vous avez pleinement raison. Il n’était pas question dans ce billet fait dans l’avion de dire tout ce que nous voulons pour Bordeaux et que nous verserons ensemble dans le programme présenté aux Bordelais.
    Je partage complètement ce point de vue. Notre Université émiettée n’a pas toute sa force. Elle a été réunie sous un seul nom, c’est une étape mais seulement une étape.
    Merci de ce débat et de ces propositions qui s’installent.

  8. 19/10/2007 at 10:01 michele

    à BB. Vous avez pleinement raison. Il n’était pas question dans ce billet fait dans l’avion de dire tout ce que nous voulons pour Bordeaux et que nous verserons ensemble dans le programme présenté aux Bordelais.
    Je partage complètement ce point de vue. Notre Université émiettée n’a pas toute sa force. Elle a été réunie sous un seul nom, c’est une étape mais seulement une étape.
    Merci de ce débat et de ces propositions qui s’installent.

  9. 19/10/2007 at 16:16 Sable de la Terre

    Chère madame la députée,

    Adhérent socialiste, vivant à Bordeaux, mais n’y votant, pas je m’interroge… D’un point de vue (presque) extérieur, puisque je ne pourrai prendre part à ce vote, je suis assez inquiet, voire franchement sceptique. J’ai assisté avec beaucoup de bonheur à votre victoire, car elle était le gage d’une députée qui défendrait une gauche dynamique, innovante à l’Assemblée Nationale. J’ai également beaucoup de respect pour M. Rousset, brillantissime président de région… Mais… Comment après avoir gagné une élection législative face à Alain Juppé, notamment avec l’argument du cumul des mandats, pouvons nous espérer gagner les municipales avec un président de région, président de l’association des régions de France, député, vice-président du conseil général de la Gironde, vice président de la CUB…
    Il s’agit sans doute d’un point de vue un peu simpliste, mais l’argument consistant à dire "à votre tour de balayer devant votre porte" risque de porter…
    Il ne s’agit pas qu’une question de morale… Ségolène Royal n’a pas su ou pas pu le montrer malgré une grande clareté de diagnostic, le cumul des mandats conduit à de graves dysfonctionnements de notre vie institutionnelle.
    Bref, je suis troublé.. Quid ?

  10. 19/10/2007 at 16:16 Sable de la Terre

    Chère madame la députée,

    Adhérent socialiste, vivant à Bordeaux, mais n’y votant, pas je m’interroge… D’un point de vue (presque) extérieur, puisque je ne pourrai prendre part à ce vote, je suis assez inquiet, voire franchement sceptique. J’ai assisté avec beaucoup de bonheur à votre victoire, car elle était le gage d’une députée qui défendrait une gauche dynamique, innovante à l’Assemblée Nationale. J’ai également beaucoup de respect pour M. Rousset, brillantissime président de région… Mais… Comment après avoir gagné une élection législative face à Alain Juppé, notamment avec l’argument du cumul des mandats, pouvons nous espérer gagner les municipales avec un président de région, président de l’association des régions de France, député, vice-président du conseil général de la Gironde, vice président de la CUB…
    Il s’agit sans doute d’un point de vue un peu simpliste, mais l’argument consistant à dire "à votre tour de balayer devant votre porte" risque de porter…
    Il ne s’agit pas qu’une question de morale… Ségolène Royal n’a pas su ou pas pu le montrer malgré une grande clareté de diagnostic, le cumul des mandats conduit à de graves dysfonctionnements de notre vie institutionnelle.
    Bref, je suis troublé.. Quid ?

  11. 19/10/2007 at 18:33 Lucas Clermont

    @ Sable de la Terre

    Felix qui potuit rerum cognoscere causas.

    Cela dit, si vous vivez à Bordeaux, pourquoi ne pas vous inscrire sur les listes électorales avant la fin de l’année.

  12. 19/10/2007 at 18:33 Lucas Clermont

    @ Sable de la Terre

    Felix qui potuit rerum cognoscere causas.

    Cela dit, si vous vivez à Bordeaux, pourquoi ne pas vous inscrire sur les listes électorales avant la fin de l’année.

  13. 19/10/2007 at 18:40 michele

    Cher Sable de la terre, vous attribuez quand même un peu trop de mandats à Alain Rousset ! Pour tout dire , vous le mariez carrément à Gilles Savary, qui est vice président du Conseil Général, ce qui ne manquera pas de faire sourire l’un et l’autre.

    AR est en effet président de région et député, c’est déjà presque un peu trop j’en conviens car ce sont deux mandats de large envergure. Il a annoncé qu’il quitterait la région s’il devenait maire de Bordeaux.

  14. 19/10/2007 at 18:40 michele

    Cher Sable de la terre, vous attribuez quand même un peu trop de mandats à Alain Rousset ! Pour tout dire , vous le mariez carrément à Gilles Savary, qui est vice président du Conseil Général, ce qui ne manquera pas de faire sourire l’un et l’autre.

    AR est en effet président de région et député, c’est déjà presque un peu trop j’en conviens car ce sont deux mandats de large envergure. Il a annoncé qu’il quitterait la région s’il devenait maire de Bordeaux.

  15. 19/10/2007 at 20:08 Solférino

    Et si par malheur il perd ? Il reste conseiller municipal ou il laisse l’opposition bordelaise dans la m… ?

  16. 19/10/2007 at 20:08 Solférino

    Et si par malheur il perd ? Il reste conseiller municipal ou il laisse l’opposition bordelaise dans la m… ?

  17. 19/10/2007 at 20:09 Angelot

    Et si on recommençait à se tirer une balle dans le pied, voire même les deux!!!

  18. 19/10/2007 at 20:09 Sable de la Terre

    Il me semblait, mea culpa. J’ai sans doute été influencé par le programme présidentiel qui prévoyait les unions pour les couples de même sexe, et été un peu emporté par mon élan. Moult excuses pour ces imprécisions.
    Il n’en reste pas moins qu’Alain Rousset est député, et qu’il se retrouvera aux municipales exactement dans la même situation qu’Alain Juppé aux élections législatives… Voilà l’inquiétant retournement de situation qui me turlupine.
    Il faudra prévoir un argumentaire béton, voilà en substance ma conclusion.
    @Lucas Clermont: je suis dans l’obligation de rester inscrit chez moi pour des raisons juridiques et compliquées… Si je puis me permettre de vous répondre: o yαp xrovos ek ∂i∂αskei tous anthropous
    Vous excuserez la transcription hasardeuse.
    Merci de vos réponses cordiales.

  19. 19/10/2007 at 20:09 Sable de la Terre

    Il me semblait, mea culpa. J’ai sans doute été influencé par le programme présidentiel qui prévoyait les unions pour les couples de même sexe, et été un peu emporté par mon élan. Moult excuses pour ces imprécisions.
    Il n’en reste pas moins qu’Alain Rousset est député, et qu’il se retrouvera aux municipales exactement dans la même situation qu’Alain Juppé aux élections législatives… Voilà l’inquiétant retournement de situation qui me turlupine.
    Il faudra prévoir un argumentaire béton, voilà en substance ma conclusion.
    @Lucas Clermont: je suis dans l’obligation de rester inscrit chez moi pour des raisons juridiques et compliquées… Si je puis me permettre de vous répondre: o yαp xrovos ek ∂i∂αskei tous anthropous
    Vous excuserez la transcription hasardeuse.
    Merci de vos réponses cordiales.

  20. 19/10/2007 at 20:33 Solférino

    Pas le droit donc de réflechir à un cas de figure Angleo ?

  21. 19/10/2007 at 20:33 Solférino

    Pas le droit donc de réflechir à un cas de figure Angleo ?

  22. 19/10/2007 at 20:53 Lucas Clermont

    @ Des six leçons de la méthode Assimil de grec moderne apprises voici une vingtaine d’années, il me semble entrevoir dans votre citation en grec ancien (vous consultez ce diable polyglotte d’Eolas, ce peut être du grec moderne ou ancien) : "chronos" et "anthropos". Nous sommes entre gens fort bien éduqués sauf moi.

    Il me reste de ce séjour avec des handicapés mentaux légers une leçon de communication. L’un d’entre eux, qui ressemblait à un marin d’Hergé, passait son temps en grande discussion avec des Grecs qui vivaient dans la rue de l’hôtel. L’intonation du grec me rappelait celle de l’espagnol, j’en ai déduit que le marin parlait l’espagnol, ce qu’il m’a confirmé.

    Bien entendu, le marin ne savait pas un traitre mot d’espagnol, ce qui en la circonstance ne lui aurait de toute façon servi à rien puisque les Grecs ne parlaient que grec. Mais ils parlaient avec chaleur.

    Et nous Socialistes, en tout cas bonne partie des cadres de ce parti, qui parlons tous le français, nous avons le plus grand mal à expliquer des choses simples aux Français. Mais il est vrai que nous ne sommes pas des handicapés mentaux, mais au contraire des gens qui pensons savoir beaucoup de choses.

  23. 19/10/2007 at 20:53 Lucas Clermont

    @ Des six leçons de la méthode Assimil de grec moderne apprises voici une vingtaine d’années, il me semble entrevoir dans votre citation en grec ancien (vous consultez ce diable polyglotte d’Eolas, ce peut être du grec moderne ou ancien) : "chronos" et "anthropos". Nous sommes entre gens fort bien éduqués sauf moi.

    Il me reste de ce séjour avec des handicapés mentaux légers une leçon de communication. L’un d’entre eux, qui ressemblait à un marin d’Hergé, passait son temps en grande discussion avec des Grecs qui vivaient dans la rue de l’hôtel. L’intonation du grec me rappelait celle de l’espagnol, j’en ai déduit que le marin parlait l’espagnol, ce qu’il m’a confirmé.

    Bien entendu, le marin ne savait pas un traitre mot d’espagnol, ce qui en la circonstance ne lui aurait de toute façon servi à rien puisque les Grecs ne parlaient que grec. Mais ils parlaient avec chaleur.

    Et nous Socialistes, en tout cas bonne partie des cadres de ce parti, qui parlons tous le français, nous avons le plus grand mal à expliquer des choses simples aux Français. Mais il est vrai que nous ne sommes pas des handicapés mentaux, mais au contraire des gens qui pensons savoir beaucoup de choses.

  24. 19/10/2007 at 23:26 WWW

    La France perd la petite finale face à l’Argentine… Non, décidément, ce n’est pas la semaine de Sarkozy…

  25. 19/10/2007 at 23:26 WWW

    La France perd la petite finale face à l’Argentine… Non, décidément, ce n’est pas la semaine de Sarkozy…

  26. 19/10/2007 at 23:28 Nicolas D

    Comme l’a dit malicieusement AR à l’Athénée hier soir "Michèle a rendu un grand service à Alain Juppé en le privant du mandat de député."

    Alain Juppé devrait préciser lorsqu’il met en avant qu’il n’a que ce mandat de maire -ou presque-, que ce n’est pas par choix mais par la volonté des électeurs !!!

    A Lucas Clermont et à Sable de la Terre : merci de me traduire vos échanges codés.

  27. 19/10/2007 at 23:28 Nicolas D

    Comme l’a dit malicieusement AR à l’Athénée hier soir "Michèle a rendu un grand service à Alain Juppé en le privant du mandat de député."

    Alain Juppé devrait préciser lorsqu’il met en avant qu’il n’a que ce mandat de maire -ou presque-, que ce n’est pas par choix mais par la volonté des électeurs !!!

    A Lucas Clermont et à Sable de la Terre : merci de me traduire vos échanges codés.

  28. 20/10/2007 at 00:57 Bruno

    … Et avec une demande bien modeste : sortir certains espaces de leur froideur minérale (notamment Pey-Berland) et "verdurer", végétaliser, créer des scintillements et des vibrations. Je m’explique : photographier la cathédrale St André à travers une ramure légère est autrement plus sympa et esthétique que de poser le même édifice en carte postale brute de pierre sur socle anthracite…
    Au passage, amitiés à Michèle.

  29. 20/10/2007 at 00:57 Bruno

    … Et avec une demande bien modeste : sortir certains espaces de leur froideur minérale (notamment Pey-Berland) et "verdurer", végétaliser, créer des scintillements et des vibrations. Je m’explique : photographier la cathédrale St André à travers une ramure légère est autrement plus sympa et esthétique que de poser le même édifice en carte postale brute de pierre sur socle anthracite…
    Au passage, amitiés à Michèle.

  30. 20/10/2007 at 09:51 Lucas Clermont

    Ce sera un hommage à la section de Bordeaux-centre et à tout ceux qui ont accompagné Michèle dans sa victoire contre Alain Juppé.

    À Mulhouse la section se relève après le départ de Bockel et de tous les militants intéressés. Vient le moment de choisir un nom. Les Mulhousiens inclinent pour celui d’un ancien maire, et beaucoup de travail a déjà été fait puisqu’on a même contacté les descendants pour obtenir leur accord.

    Pour maintenir le statu quo, pas de nom, j’ai simplement argumenté qu’à Bordeaux, la section qui a vaincu Alain Juppé après 60 ans de présence de la droite s’appelle la section de Bordeaux-centre, ne porte pas de nom qui renvoie au socialisme municipal ou à la personnification de la politique cette grave maladie qui nous affecte. Le vote et la discussion ont été reportés, nous sommes toujours la section socialiste de Mulhouse. Je pressens que nous le resterons. Je regrette sincèrement qu’à Bordeaux on n’ait pas pris conscience de l’importance de l’élection de Michèle Delaunay.

    Je vous souhaite de trouver un jour le bonheur de militer dans une section libre, sans aucun verrou, ou les Émmanuellistes travaillent en harmonie avec les Libéraux sociaux, ou les comportements de fans ont disparu et ou il ne viendrait à personne de promouvoir un candidat aux multiples mandats nationaux. Bockel aura été un remarquable vaccin ! Cela commence à se savoir et nous recevons des messages de soutien, qu’il est très agréable d’entendre lors des réunions.

    P.-S. J’associe les autres sections de Bordeaux (Bordeaux-sud, Bordeaux-Bastide, Bordeaux-Cauderan, et Bordeaux-nord) à l’élection de Michèle Delaunay.

  31. 21/10/2007 at 11:53 Christine

    De temps en temps, quand j’en ai le loisir, je fais un tour sur ce blog pour le plaisir ou le déplaisir,de lire ce qui s’y dit, et vraiment, Lucas Clermont, vous me plaisez (en tout bien tout honneur, dois je le préciser), vos interventions sont toujours soigneusement pesées et fort pertinentes. Vous faites preuve de beaucoup d’humanité, chose rare de nos jours. Il est dommage que l’on ne puisse échanger nos idées hors ce blog. En Emmanuelliste convaincue, croyez bien que je le regrette.

  32. 21/10/2007 at 11:53 Christine

    De temps en temps, quand j’en ai le loisir, je fais un tour sur ce blog pour le plaisir ou le déplaisir,de lire ce qui s’y dit, et vraiment, Lucas Clermont, vous me plaisez (en tout bien tout honneur, dois je le préciser), vos interventions sont toujours soigneusement pesées et fort pertinentes. Vous faites preuve de beaucoup d’humanité, chose rare de nos jours. Il est dommage que l’on ne puisse échanger nos idées hors ce blog. En Emmanuelliste convaincue, croyez bien que je le regrette.

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Suivi et Infogérance par Axeinformatique/Freepixel