m

j’ai ce soir pour chacun de vous un message politique fort : n’achetez à aucun prix, même sous la contrainte, de live box vendue par m Orange. J’en ai présentement deux, l’une à la permanence, l’autre à la maison, les deux sont HS, moi aussi d’ailleurs, mes meilleurs amis et camarades sont à peu près dans le même état… Ces appareils sont une camelotte incroyable, dévoreuse de temps. Mis bout à bout, le temps passé par mon entourage et par moi à téléphoner, à attendre le technicien qui a vu le technicien qui sait où appeler pour savoir le numéro de la panne… nous serions depuis longtemps arrivés à Vladivostok à pied.

Toujours vendu par M Orange, je possède aussi un « business everywhere ». C’est un petit morceau de plastique noir qui, habilement glissé dans la fente ad hoc, fait de mon ordi le centre du monde, capable de parler et d’entendre jusqu’à Vladivostok et au delà. Manque de chance, lui non plus ne fonctionne plus. « Erreur de modem, veuillez vérifier vos connexions ».

C’est en ce moment Matthieu Rouveyre, le Barthez de la coupe du monde informatique, qui vérifie les connexions, avec un gros pli au milieu du front, qui lui donne l’air du Barthez des mauvais jours. Je squatte allègrement quant à moi son propre ordinateur, tellement j’étais en état de manque d’un petit billet du soir. Envie aussi un peu de me faire plaindre, comme les enfants qui pleurent pour le plaisir de pleurer.

Une histoire juste au vol. C’est Barthez qui m’y a fait penser. J’ai écouté dans le poste aujourd’hui une information consternante. Nicolas Sarkozy a demandé(exigé) que l’on donne lecture de la lettre de Guy Moquet aux joueurs de l’équipe de France de rugby juste avant d’aller sur le terrain. C’est affligeant et plus grave qu’il n’y parait. Quel rapport entre un match de la coupe du monde, occasion d’esprit sportif et de fête populaire, et l’exécution de ce jeune résistant plein de foi ? Cette volonté cachée de sacraliser et de nationaliser à l’extrème cet évènement pas grave et, je l’espère, plutôt sympa, qu’est un match de rugby est presque inquiétante. Le résultat a été, semble-t-il à la hauteur de l’exigence sarkozienne.

Mon Barthez, penché sur l’écran, continue ses recherches. Heureuses auspices, le pli sur son front a disparu.

Comments 35 comments

  1. 10/09/2007 at 23:53 BB

    J’ai relevé dans "Le Monde" l’anecdote de la lecture de la lettre de Guy Moquet; je ne sais si c’est Nicolas ou son futur ministre des sport qui a eu cette idée. peut importe c’est le même moule. Cette initiative serait risible et dérisoire si elle n’était pas injurieuse et inquiétante. Injurieuse pour tous les morts de la guerre, quand on sait ce que fut le combat et la destiné de ce résistant. Inquiétante pour ce qu’elle révèle de mépris pour l’esprit sportif de base et d’esprit cocardier de bas étage. On ne se refait pas, même quand on assure les plus hautes fonctions. Il est important de révéler de telles histoires, elles sont les petits cailloux hautement révélateurs d’une façon de voir le monde, les rapports à l’autre et la vie de notre pays qui nous imposent plus que jamais de l’imagination pour inventer et faire valoir une nouvelle gauche.

  2. 11/09/2007 at 00:33 K

    oui, Michèle a entièrement raison de dénoncer l’incroyable camelote que france-telecom-orange commercialise sous le nom de "livebox" et le scandale de leur service après-vente: j’ái passé des semaines entières plusieurs heures par jour pour résoudre les problémes et aujourd#hui m^me je suis de nouveaudans la situation de devoir squatter les ordis d’amis pour communiquer: Je n’ose pas exprimer cela en coût réel en heures de travail multipliés par mon "prix" personnel, en ajoutant l’usure de mes nerfs. Le seul problème est de savoir s,il y a un fournisseur dans ce pays qui est vraiment fiable et qui offre un SAV qui marche de facon satisfaisante. Probablement il y a plusieurs millions d’utilisateurs d’ordi dans la même situation. Que fait SARKO et que propose le PS????????

  3. 11/09/2007 at 00:33 K

    oui, Michèle a entièrement raison de dénoncer l’incroyable camelote que france-telecom-orange commercialise sous le nom de "livebox" et le scandale de leur service après-vente: j’ái passé des semaines entières plusieurs heures par jour pour résoudre les problémes et aujourd#hui m^me je suis de nouveaudans la situation de devoir squatter les ordis d’amis pour communiquer: Je n’ose pas exprimer cela en coût réel en heures de travail multipliés par mon "prix" personnel, en ajoutant l’usure de mes nerfs. Le seul problème est de savoir s,il y a un fournisseur dans ce pays qui est vraiment fiable et qui offre un SAV qui marche de facon satisfaisante. Probablement il y a plusieurs millions d’utilisateurs d’ordi dans la même situation. Que fait SARKO et que propose le PS????????

  4. 11/09/2007 at 01:32 mirabelle

    je ne suis pas trop mécontente de la live box sagem distribuée par orange. depuis un an – et après de gros déboires avec live box orange – ça marche. Je croise les doigts !

  5. 11/09/2007 at 02:00 bernard

    Pour le prochain match de l’équipe de france de rugby et dans la mesure ou la présidence de la république veuille faire perdre nos joueurs, je préconise à "not bon président" de leur faire lecture d’une page du journal d’Anne Franck.
    Je doute fort que cette lecture malgré la grande qualité de l’auteur malheureusement disparue dans des conditions tragiques, puisse apporter le gnac nécessaire à l’équipe de france de rugby.
    A ce rythme, entre le prix de la gomme et du stylo pour la rentrée, les largesses aux employeurs, la fusion GDF/Suez, la croissance qu’il va chercher et qu’il n’est pas prêt d’attraper et le soutien aux joueurs de l’équipe de France, nul doute que "not bon président" est beaucoup plus occupé que ses prédécesseurs de la troisième république.
    Il nous fait du jeune Chirac bis, la rolex et les vêtements Prada en plus.

  6. 11/09/2007 at 07:30 Un ex joueur de rugby

    Attention à ne pas tout mélanger. La lecture de cette lettre a été faite à la demande des joeurs. Un match de rugby surtout à ce niveau oblige les joueurs à se transcender et pour celà tous les moyens sont bons. Avant on nous mettais dans le noir 1h avant le match et le coach nous expliquait que l’Equipe en face avait fait les pires insanitées à nos familles. On se motivait à grands coups de "casques" entre nous. Un match de rugby est une guerre, un combat. Je vous invite tous à lire le livre de Serge Simon à ce sujet. Le rugby est un sport hors normes où pendant 80mn les hommes se défient physiquement et moralement mais à la fin un seul vainqueur le RUGBY. Il est facile de critiquer quand on ne connait pas cette atmosphère si particulière d’un vestiaire. Ce sport magnifie le combat mais reste le plus exemple de la notion de collectif. Un excellent joueur n’est rien sans le groupe. Je vous laisse également vous renseigner sur l’association Drop de Béton symbole de ce peut faire le rugby pour l’intégration.

  7. 11/09/2007 at 07:30 Un ex joueur de rugby

    Attention à ne pas tout mélanger. La lecture de cette lettre a été faite à la demande des joeurs. Un match de rugby surtout à ce niveau oblige les joueurs à se transcender et pour celà tous les moyens sont bons. Avant on nous mettais dans le noir 1h avant le match et le coach nous expliquait que l’Equipe en face avait fait les pires insanitées à nos familles. On se motivait à grands coups de "casques" entre nous. Un match de rugby est une guerre, un combat. Je vous invite tous à lire le livre de Serge Simon à ce sujet. Le rugby est un sport hors normes où pendant 80mn les hommes se défient physiquement et moralement mais à la fin un seul vainqueur le RUGBY. Il est facile de critiquer quand on ne connait pas cette atmosphère si particulière d’un vestiaire. Ce sport magnifie le combat mais reste le plus exemple de la notion de collectif. Un excellent joueur n’est rien sans le groupe. Je vous laisse également vous renseigner sur l’association Drop de Béton symbole de ce peut faire le rugby pour l’intégration.

  8. 11/09/2007 at 08:32 BB

    Pour répondre a "un ex joueur de rugby" : le rugby et ses valeurs ne me semblent pas du tout en cause dans cette affaire. J’ai beaucoup de respect pour ce que peut porter aujourdhui le rugby comme signaux d’amitié, de fair-play et de solidarité (attention cependant aux dérives paillettes et fric liées à la professionnalisation et à l’argent qui y apparaissent). Ce qui est préoccupant, c’est que là comme ailleurs, le rugby est pris en otage et instrumentalisé pour des dérives qui feraient rire si elles n’inquiétaient pas.

  9. 11/09/2007 at 08:39 Ex joeur

    Nous sommes heuresement très loin des dérives du foot et les joueurs sont très content d’être sortis de cet amateurisme marron qui faisait que les avants étaient employés par les Villes et les arrières par le Crédit Agricole. Le rugby n’est pas pris en otage. Les joueurs de l’Equipe de France se moque royalement de toute récupération ou autre. Ils ont un seul objectif la victoire et peu importe les moyens seulle la victoire est belle, c’est à la fin du bal que l’on paye les musiciens ou plus poétique c’est à la fin de la foire que l’on compte les bouzes

  10. 11/09/2007 at 09:57 JEAN-REMY

    Ne tirons pas sur FT une ancienne entreprise publique Alice est bien pire facturations ventes et publicités mensongéres lire les statisques est l on peut voir qu ‘ orange anciennement FT est bien placer pour sa qualité de service meme si je trouve parfois qu il exagére car j ai été dégrouper cinq fois et sans pouvoir téléphoner pendant plusieurs semaines avec un mur d’ incompréhension face à moi

  11. 11/09/2007 at 10:03 Philippe V

    Je suis quand même surpris par le mélange des genres.
    La lettre de Guy MOQUET dans les discours du petit Nicolas pendant la campagne présidentielle, à la rentrée des classes lue par les enseignants, dans les vestiaires de l’équipe de France de Rugby. A quand dans le hall de la Trésorerie Générale pour motiver les employés.?
    Est-ce que d’ailleurs c’est motivant ? A priori, on a eu la preuve du contraire.
    Le devoir de mémoire est important, y compris par l’exemple de Guy MOQUET. Mais pas dans ces conditions là.
    Il aurait peut-être été plus motivant de raconter VALMY, que de lire cette lettre.
    Quant au fait de motiver les troupes en racontant dans le noir ce que l’équipe adverse aurait pu faire à sa famille….

  12. 11/09/2007 at 10:09 JEAN-REMY

    Le sport est l argent du sport , l argent fait le sport ou le sport pour l argent C’ est le mauvais mélange en fonction des doses d argent qui peuvent etre négatif pour le sport . Le Rugby est encore protéger pour le moment .Mais jusqu à quand ?

  13. 11/09/2007 at 12:01 Bruno

    Michèle, sur son blog, dès après le match, Laurent Bénézech, ancien international, donnait l’information et racontait la consternante distribution des maillots. Dans le JDD, l’interview du diable argentin Agustin Pichot, le copain en fait de bien de nos joueurs, montre à quel point de stress se trouvait par exemple David Skrela avant le match.

    Personnellement, supporter (et comment !) des bleus, je ne me suis pas habillé en bleu vendredi car sur notre territoire nous avons de nombreux invités de l’ovalie mondiale. Le respect que je leur dois ne peut se parer d’un nationalisme exacerbé (allant jusqu’au rappel de la lutte contre les Nazis dans les vestiaires)…

    L’enjeu est, certes de taille, la préparation physique impeccable… Mais la vie, la joie de vivre… que semblent encore apprécier des équipes présentes sur notre territoire ?

    Amitiés.

  14. 11/09/2007 at 13:51 toujours ex joeur

    Pour mémoire le cinq de devant argentins était en pleur au moment de l’hymne argentin …. Arretez donc de mélanger SPORT et surtout rugby et politique !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

  15. 11/09/2007 at 14:30 Jérôme

    Alors comme ça Michèle delaunay est le médecin de l’équipe parlementaire de rugby ?
    Ca ne m’étonne pas qu’elle n’ai pas participé à la coupe du monde des parlementaires. Entre l’incendie de sa maison et grandes manoeuvres bordelaises…
    Et si elle avait juste voulu faire un clin d’oeil à ses collègues après avoir reçu une vraie invitation pour faire partie de l’équipe ?
    Sans déconner, vous voyez Michèle Delaunay à quel poste ?

  16. 11/09/2007 at 16:12 Ex joueur

    Pour Bruno : déjà mis les pieds dans un vestiaire avant un match de haut niveau ??? je crains que non. Alors avant tout commentaire sur la remise des maillots instants sacré où le souvenir des anciens est omniprésent, où l’émotion est poussée à son maximum, il faut l’avoir vécu. En quoi mélangez vous donc tout ??? Avant de critiquer les autres vu comment vous vous êtes injuriés entre vous sur les billets precedents ….

  17. 11/09/2007 at 16:16 Le nez dans le bazar

    Est-il vrai que la nouvelle loi électorale qui bien sur ne s’applique pas aux députés et sénateurs oblige en cas de cumul des mandats à lassier vacant le poste le plus ancien ???? Dans ce cas je pense qu’une personne va devoir choisir entre être candidat à une Mairie (peu importe laquelle) et son siège de vice-présidetn du CG … nous verrons le degrès de motivation de cette personne pour la Mairie

  18. 11/09/2007 at 16:16 Le nez dans le bazar

    Est-il vrai que la nouvelle loi électorale qui bien sur ne s’applique pas aux députés et sénateurs oblige en cas de cumul des mandats à lassier vacant le poste le plus ancien ???? Dans ce cas je pense qu’une personne va devoir choisir entre être candidat à une Mairie (peu importe laquelle) et son siège de vice-présidetn du CG … nous verrons le degrès de motivation de cette personne pour la Mairie

  19. 11/09/2007 at 16:20 La rumeur (suite)

    Votre désignation qui devait avoir lieu le 15/10 devrait intervenir plus tard… L’institut de sondage d’Alain Rousset a t-elle pris du retard ?

  20. 11/09/2007 at 16:44 michele

    je ne suis pas une spécialiste du rugby bien qu’ayant été authentiquement médecin d’une équipe prestigieuse "les petits bleus du Libournais" où jouait Haroun Tazieff. Mon rôle a été brillant… mais modeste. Les joueurs préféraient mettre un mouchoir sur leur plaie que de se faire recoudre en public.

    Je reviens à la lettre de Guy Mocquet. Je n’ai d’autre information sur le sujet que ce que j’ai écouté à la radio. Il parait que cela n’a fait qu’ajouter à l’émotivité des joueurs avant le match et que la lecture a eu lieu à la demande de Sarko. Ce n’est pas mélanger sport et politique que… dénoncer que d’autres les mélangent et surtout que l’on associe à ce moment de fête qu’est un évenement sportif (meme si c’est sur le terrain une bataille), un texte aussi dramatique au sens fondamental de ce terme.

  21. 11/09/2007 at 16:45 michele encore

    Des nouvelles du côté de wifi et wanadoo.. Momentanément et depuis ce matin TOUT fonctionne. Profitons de ce moment de grâce avant d’autres déréglements. Tiens, je vais en profiter pour pondre un billet….

  22. 11/09/2007 at 18:31 Bruno

    Je n’aime pas polémiquer, surtout pas via le blog d’une autre personne, et encore moins sur celui-ci vu la qualité des textes mis en ligne par Michèle. Néanmoins, je suis ennuyé de devoir répondre à "ex-joueur"… D’abord pour sa 1ère apostrophe : je ne vois pas que j’aie politisé les choses (à moins que Bénézech soit devenu un politique, ce que je ne sais pas). Ensuite pour la seconde, et en deux parties. D’abord :mon expérience des vestiaires est réduite à du corpo, c’était il y a 32 – 35 ans, et j’ai eu le plaisir de jouer contre un international (Victor Boffelli, 3ème ligne avec Skréla et Rives) qui était aussi mon agent de banque… La seconde ne me concerne pas : où m’avez-vous vu "m’injurier" (ou me faire injurier) dans les autres billets ? Au pire, vous m’aurez peut-être lu en train de demander une fois que ce blog ne soit pas un forum où les gens justement le font, et rappeler une autre fois une personne à la courtoisie dûe à la femme qu’est Michèle Delaunay.
    Vous avez dû vous tromper de bonhomme ; je vous en excuse.

  23. 11/09/2007 at 19:32 Lucas Clermont

    C’est très connu. Nicolas Sarkozy lorsqu’il avait 27 ou 28 ans, a rencontré Jacques Attali pour savoir comment on faisait pour devenir Président de la République. Soyons clair cela me paraît franchement manquer d’originalité. En revanche, je me demande comment fait-on pour devenir le médecin de l’équipe parlementaire de rugby. Est-il nécessaire de préciser, outre le caractère singulier (un seul médecin pour une ribambelle de joueurs, tout de même), l’immense frustration qu’a dû ressentir Philippe Douste-Blazy de Toulouse (allez le Stade !) de n’avoir pas pu postuler faute de ne pas s’être présenté à l’élection législative ?

    C’est grave. Et romanesque aussi. Cela dit, est-ce que l’équipe des parlementaires va faire un calendrier comme les joueurs du Stade Français ?

  24. 11/09/2007 at 21:26 Ex joueur

    Pour information mon cher Bruno Victor Boffelli fut mon coéquipier puis mon entraineur ….

  25. 11/09/2007 at 21:53 Colette

    à Michèle

    Nous avons de semblables problèmes avec les technologies avancées et leur très réelles imperfections, surtout côté S.A.V. Mais moi je n’ai pas Matthieu. Vous me le prêtez ?
    Evidemment, vous c’est pour un certain intérêt collectif, ça change la donne !

    La lettre de Guy Mocquet lue avant un match sportif : quel manque de respect pour Guy Mocquet et ses semblables ! Cela donne la nausée. "Un match de rugby surtout à ce niveau oblige les joueurs à se transcender et pour celà tous les moyens sont bons" écrit textuellement "ex-joueur". Et bien non, justement, et la vie, la mort d’un être humain, sa droiture dans des conditions historiques particulières, son supplice n’ont pas à être récupérés, utilisés ainsi. La mort héroïque d’un résistant n’a pas à devenir un "moyen" pour se conditionner à gagner un match, ou une élection. Que les joueurs l’aient le cas échéant demandé n’est pas mieux : ceux-là sont sans doute de très grands sportifs, mais ont une perturbation (professionnelle) certaine de leurs sens des valeurs qui aboutit ici à une inhumanité. L’autorisation aurait dû être refusée. Par décence.

  26. 11/09/2007 at 22:34 elektra

    Guy Moquet à toutes les sauces ?
    Il me semble que la recette d’avant match, pour sa crédibilité, doit rester secrète. La publicité qui en est faite, après une défaite, ajoute le consternant au ridicule.
    Quant à la boite diabolique, elle l’est d’autant plus que le service après vente n’est pas compris dans le prix de l’abonnement. Plus le SAV est appelé, plus les royalties tombent … C’est un "business model" qui semble ne pouvoir être contrecarré par aucune règlementation.

  27. 12/09/2007 at 00:25 Bruno

    Que Michèle me pardonne… Juste un mot à "ex-joueur" : alors salut Cantalou ! Victor a aussi entraîné l’ASM : salut l’Auvergnat de toute façon !

  28. 12/09/2007 at 07:32 Ex joueur

    Merci Bruno, j’apprécie sincèrement !!!!

  29. 12/09/2007 at 09:59 M.V.

    Bernard Laporte vient de faire la preuve exactement inverse de ce qu’attendait N.Sarkozy, et de réduire à zéro le, maintenant très fameux adage "si on veut, on peut, si on veut pas, on peut pas".
    Les rugbymen forts en muscles, se sont montrés anéantis côté psychisme, pétrifiés par le stress, les injonctions à vaincre, les intimidations, la peur insufflée…, et la méthode du gonflement du MOI (on utilise beaucoup la sophrologie en sport) poussée à l’extrême a raté. On n’a pas fini de rire avec ce futur ministre des sports.
    N.S. qui aimerait faire du peuple français une grande équipe de rugby qui gagne, n’a plus de modèle, et ses principes, la démonstration est faite, s’avèrent n’être qu’idéologie. Ce n’est pas parce qu’on pense qu’on a raison, qu’on a raison!
    Quant à la lettre de Guy Môquet, elle n’est jamais utilisée pour son sens (soigneusement éludé), mais pour sa charge émotionelle. On aura même fait pleurer des rugbymen.

  30. 12/09/2007 at 09:59 M.V.

    Bernard Laporte vient de faire la preuve exactement inverse de ce qu’attendait N.Sarkozy, et de réduire à zéro le, maintenant très fameux adage "si on veut, on peut, si on veut pas, on peut pas".
    Les rugbymen forts en muscles, se sont montrés anéantis côté psychisme, pétrifiés par le stress, les injonctions à vaincre, les intimidations, la peur insufflée…, et la méthode du gonflement du MOI (on utilise beaucoup la sophrologie en sport) poussée à l’extrême a raté. On n’a pas fini de rire avec ce futur ministre des sports.
    N.S. qui aimerait faire du peuple français une grande équipe de rugby qui gagne, n’a plus de modèle, et ses principes, la démonstration est faite, s’avèrent n’être qu’idéologie. Ce n’est pas parce qu’on pense qu’on a raison, qu’on a raison!
    Quant à la lettre de Guy Môquet, elle n’est jamais utilisée pour son sens (soigneusement éludé), mais pour sa charge émotionelle. On aura même fait pleurer des rugbymen.

  31. 12/09/2007 at 11:08 K

    Je viens de lire un commentaire cinglant de la Süddeutsche Zeitung de Munich sur l’utilisation scandaleuse de la lettre de Guy Môquet par Sarkozy et Laporte.
    Dans le même numéro, il est question de la participation de Sarkozy à la réunion des ministres des finances européens il y a quelques semaines: Fou furieux que le ministre allemand Steinbrück ait osé, en tant que porte-parole de la grande majorité de ses collègues, refuser son souhait d’obtenir pour la France un assouplissement de la ligne adoptée par l’UE, Sarkozy a menacé Steinbrück de "complications diplomatiques" entre la France et l’Allemagne si le ministre ne cessait pas immédiatement son discours. On ne parlerait pas ainsi au président de la République francaise. Le ministre ne s’est point laissé intimider et a continué de critiquer la position de Sarko. Ce dernier a exigé de Angela Merkel qu’elle blâme son ministre. Refus et donc échec de Sarkozy sur toute la ligne.
    La mégalomanie de Sarko ne passe manifestement qu’en France…

  32. 12/09/2007 at 19:27 K

    Un peu plus tard je reprends la lecture de ma Süddeutsche Zeitung et je ne voudrais pas vous priver du petit commentaire suivant:

    "La nouvelle Afrique de Sarkozy
    On doit commencer à se faire de sérieux soucis en ce qui concerne les relations franco-allemandes. A peine le différend autour d’EADS se trouve un peu atténué et ca commence à valser chez Areva. De toute évidence Sarkozy n’a pas été honnête avec Merkel lors de leur rencontre à Meseberg ce lundi. Les projets concernant l’avenir de l’entreprise nucléaire ont atteint un stade bien plus avancé que Sarkozy voulait le faire croire à Merkel. Siemens, devenu partenaire du prédecesseur d’Areva il y a plus de dix ans, devient tout d’un coup un "problème". Du moins c’est ainsi qu’on le désigne à l’Elysèe.
    Sarkozy ne veut pas comprendre pourquoi un pays qui a décidé sa sortie du nucléaire devrait encore participer au business nucléaire.
    C’est pourquoi il veut mettre l’Allemagne devant le choix: ou bien vous changez d’orientation , ou Siemens doit partir. Ainsi pourrait-on formuler ,en bref, sa revendication. Derrière cela se cache – et on hésite un peu devant ce mot – une sorte de chantage. En principe, ce n’est pas ainsi qu’on traite des amis. On ne s’érige pas à vouloir décider de leur politique énergétique. L’Allemagne n’est pas l’Afrique.

    Le différend chez EADS, la critique sans fin contre l’euro, le non-respect du pacte de stabilité – qui en plus aurait mené à un dispute personnel entre Sarkozy et [le ministre allemand des finances] Steinbrück – et maintenant Areva – tout cela est beaucoup trop d’ennuis après seulement quatre mois que Sarkozy est entré en fonction: certes, d’une facon ou d’une autre on arrivera à calmer les vagues, aussi dans l’intérêt de l’Europe. Seulement: ce sera difficile avec la facon autoritaire et narcissique ("selbstherrlich und selbstverliebt") de Sarkozy en ce moment. Peut-être on aura un jour un peu de nostalgie en se souvenant de la diplomatie de baise-main de Chirac."

    La Süddeutsche est considéré comme un journal très sérieux, sans doute le meilleur journal allemand.

  33. 12/09/2007 at 19:27 K

    Un peu plus tard je reprends la lecture de ma Süddeutsche Zeitung et je ne voudrais pas vous priver du petit commentaire suivant:

    "La nouvelle Afrique de Sarkozy
    On doit commencer à se faire de sérieux soucis en ce qui concerne les relations franco-allemandes. A peine le différend autour d’EADS se trouve un peu atténué et ca commence à valser chez Areva. De toute évidence Sarkozy n’a pas été honnête avec Merkel lors de leur rencontre à Meseberg ce lundi. Les projets concernant l’avenir de l’entreprise nucléaire ont atteint un stade bien plus avancé que Sarkozy voulait le faire croire à Merkel. Siemens, devenu partenaire du prédecesseur d’Areva il y a plus de dix ans, devient tout d’un coup un "problème". Du moins c’est ainsi qu’on le désigne à l’Elysèe.
    Sarkozy ne veut pas comprendre pourquoi un pays qui a décidé sa sortie du nucléaire devrait encore participer au business nucléaire.
    C’est pourquoi il veut mettre l’Allemagne devant le choix: ou bien vous changez d’orientation , ou Siemens doit partir. Ainsi pourrait-on formuler ,en bref, sa revendication. Derrière cela se cache – et on hésite un peu devant ce mot – une sorte de chantage. En principe, ce n’est pas ainsi qu’on traite des amis. On ne s’érige pas à vouloir décider de leur politique énergétique. L’Allemagne n’est pas l’Afrique.

    Le différend chez EADS, la critique sans fin contre l’euro, le non-respect du pacte de stabilité – qui en plus aurait mené à un dispute personnel entre Sarkozy et [le ministre allemand des finances] Steinbrück – et maintenant Areva – tout cela est beaucoup trop d’ennuis après seulement quatre mois que Sarkozy est entré en fonction: certes, d’une facon ou d’une autre on arrivera à calmer les vagues, aussi dans l’intérêt de l’Europe. Seulement: ce sera difficile avec la facon autoritaire et narcissique ("selbstherrlich und selbstverliebt") de Sarkozy en ce moment. Peut-être on aura un jour un peu de nostalgie en se souvenant de la diplomatie de baise-main de Chirac."

    La Süddeutsche est considéré comme un journal très sérieux, sans doute le meilleur journal allemand.

  34. 12/09/2007 at 23:21 martine

    Sarko a reussi à être dans les vestiaires, c’est triste à dire, avec la lettre de G Moquet. Pauvres rugbymen qui se retrouvent embarqués dans ce mélange des genres au lieu de simplement faire la fête et profiter de cette coupe du monde "à la maison".

  35. 12/09/2007 at 23:21 martine

    Sarko a reussi à être dans les vestiaires, c’est triste à dire, avec la lettre de G Moquet. Pauvres rugbymen qui se retrouvent embarqués dans ce mélange des genres au lieu de simplement faire la fête et profiter de cette coupe du monde "à la maison".

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Suivi et Infogérance par Axeinformatique/Freepixel