m

L’habitude en est prise : les ministères changent de numéro comme les montres changent d’heure. Pas le temps de se retourner, de constituer un cabinet, « Ayrault1 » est devenu « Ayrault2″.

Et mon Ministère lui a gagné dix ans en 4 semaines. Qui n’en rêverait pas ? Dix ans de jeunesse et de modernité. La Dépendance, que je n’ai d’autre intention que de combattre et de retarder, est devenu à mon souhait l' »autonomie », qui est au contraire une amie, une ambition, voire même une exigence.

Imagine-t-on un Ministère de la maladie ? Un ministre du chômage plutôt que du travail et de l’emploi, sans parler d’un Ministre de la dette ?

Je l’avoue, je plaidais aussi pour « politique de l’âge » ou tout simplement « âge » plutôt que personnes âgées qui évoque inconsciemment  le grand âge plutôt que les pétroleuses dynamiques qui constituent la majorité de ses bataillons.

C’est en tout cas un très beau signe en direction des 14 millions de Français de plus de 60 ans qui relèvent de ce beau « ministériat ». Si l’on y ajoute tous ceux qui sont soucieux de leur autonomie et ne veulent surtout pas la perdre , cela fait carrément des légions. Le Pape lui même en a bien moins.

Comments 5 comments

  1. 22/06/2012 at 08:01 deruelle michelle

    BONJOUR MADAME LA MlNISTRE
    JE VOUS APPLIQUE DONC LA DEVISE DE L’OREAL POUR CES 10 ANS
     » PARCE QUE NOUS LE VALONS BIEN »
    BELLE JOURNÉE

  2. 22/06/2012 at 08:53 Alain

    Au diable les cannes anglaises : vive la France !

  3. 23/06/2012 at 13:59 Brigitte HOLLE

    Madame la Ministre, que je vous raconte…..

    Il était une fois une presqu’île
    un temps oubliée
    mais de nouveau pensée
    grâce notamment à l’arrivée
    d’une nouvelle députée
    de nouveau réélue
    du jamais vu
    dans notre Medoc

    Il était une fois des médocains
    avec des maladies qu’ont ne voit plus ailleurs
    des situations sociales dramatiques
    des élus et des professionnels de santé qui se mobilisent
    l’état qui traine des pieds
    mais qui fini par adhérer
    en subventionnant un réseau
    porté par les professionnels de santé
    Le Reseau Santé Médoc

    Il était une fois un réseau
    pour favoriser le maintien à domicile
    des personnes fragilisées de plus de 60 ans
    il existe depuis 2 ans
    a vu ses moyens baisser de 20%
    l’état souhaite que le réseau en fasse plus
    et devienne un réseau polythématique.

    Il était une fois des professionnels de santé
    bénévoles, salariés
    ils sont épuisés et désespérés
    ils vont probablement s’envoler
    si ça continue vers d’autres cieux

    Il était une fois
    une presqu’île un temps oubliée
    mais de nouveau pensée
    grâce notamment à l’arrivée
    d’une nouvelle ministre
    qui nous l’espérons
    va se pencher sur ce sinistre

  4. 23/06/2012 at 15:49 Denise Y.

    A sa façon, madame la ministre, mon mari vous rend un vibrant hommage dans le dernier billet de son blogue qui résonne, dirait-on, comme un générique de fin. Il n’est pas convaincu par l’autonomie, certes, mais ne se montre pas complètement sourd à votre propos : si vous en avez le temps, écrivez-lui ; il trouvera celui de vous répondre.

    https://www.alain-youpi.blogspot.com/

  5. 23/06/2012 at 17:42 C'est ubu qui parle

    Un mois pour corriger cette erreur terminologique, c’est en fait bien moins que la durée que j’avais envisagée. Initialement, me vint à l’esprit ces ministères de la guerre dont on ne sait plus combien de temps il leur fallut pour qu’ils deviennent ceux de la défense.
    Bon point donc pour vous.

    Attention, cependant, j’en vois ici qui parlent d’indépendance.
    Qu’on ne s’y trompe pas : l’autonomie n’est pas celle des obligés cités à l’art. 205 du Code Civil mais celle des ascendants ayant-droits.
    Subvenir aux besoins de ses aïeux est une obligation naturelle dont on ne peut ni se vanter ni se plaindre. C’est un droit naturel que valide notre législation. L’art 205 du code précité consacre un des fondements de notre société. Ne l’oublions pas, nous nous perdrions nous-mêmes.

    60 ans comme palier ?
    Et la prévention qu’en faisons-nous ?

    Un peu d’ambition que diable !

Répondre à Alain Annuler la réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Suivi et Infogérance par Axeinformatique/Freepixel