m

67% des Français se sont abstenus de voter hier 20 juin pour les élections régionales et départementales. Chiffre alarmant qui est complété par un autre qui parait l’être moins, et qui pose une question différente.

40% en effet des plus de 70 ans se sont abstenus, alors que cette tranche d’âge était connue pour sa fidélité aux urnes et ceci, alors même que les Départements sont largement en charge de la politique de l’âge.

A y bien réfléchir, est-ce vraiment une surprise ? L’élection présidentielle de 2017 s’est faite sur le thème du renouvellement. Il s’agissait de présenter aux élections législatives des « nouveaux visages » ce qui signifie d’écarter ceux qui étaient déjà connus.

Ce qui fut dit fut fait et l’Assemblée nationale a connu un net rajeunissement de même que le Gouvernement : dans les deux cas l’âge moyen est inférieur à 48 ans, ce qui correspond à l’âge moyen de la population en âge de voter ou d’être élu.

Tout parait donc aller pour le mieux, mais de fait les plus de 50 ans ne se sentent plus vraiment représentés et qu’ils savent que malgré une disponibilité de temps souvent plus grande, il ne seront plus appelés « aux affaires » qu’elles soient locales ou régionales ou nationales. Le mot d’ordre étant « renouveler » les frais minois l’emportent sur les visages mûrs. Des 43 ministres de l’actuel gouvernement deux* seulement ont plus de 70 ans**

. Or cette génération des 60 ou 70+ est fortement politisée. Elle a connu 1968, les combats pour les femmes, ceux pour l’identité et/ou la liberté sexuelle, bref elle a toujours été engagée. Sa participation n’est plus désirée.

Ceci explique une part seulement de la prise de distance des âgés vis à vis de la politique. L’âgisme de la société a connu son maximum au pic de l’épidémie et du confinement : « quoi, nous devrions nous sacrifier pour des vieux qui n’ont que quelques années à vivre.. ». Cela, à raison, a marqué les esprits.

Pourquoi, alors, se déplacer pour peser sur les décisions locales ou régionales ? Pourquoi soutenir un monde qui veut tout au plus les admettre mais certainement pas les faire participer ?

Et c’est ainsi que les seniors, ceux qui ne manquaient jusque-là pas une élection, se sont presque pour la moitié d’entre eux, occupés de leur jardin, de leurs petits enfants, du jour le jour… plutôt que de la marche du monde.

  • JY Le Drian et Roselyne Bachelot
  • six millions de Français ont plus de 70ans

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Suivi et Infogérance par Axeinformatique/Freepixel