m

Décidément les sous-marins nucléaires ne valent rien aux candidats à l’élection présidentielle. On a fait grand cas de l’erreur de Ségolène Royal en Janvier, qui n’en dénombrait qu’un seul. Michele Alliot-Marie, bonne copine, avait jugé bon de dénoncer par voie de presse les lacunes de la candidate..

Espérons qu’elle aura la même exigence pour Nicolas Sarkozy auquel on posait hier la même question et qui, tout fier, a répondu « quatre ! » . La petite déconvenue, très médiatisée, de Ségolène aurait pourtant du l’inciter à s’informer…

« Cinq ! » , a redressé le journaliste … Eh bien, non, le juste nombre c’est six ! « Libé' » donne leur nom : le Rubis, le Saphir, le Casablanca, l’améthyste et la Perle. En plus de ces six sous-marins d’attaque, il y en a quatre lanceurs d’engins. Un seul porte avion est armé de missiles dotés d’armes atomiques, le Charles de Gaulle.

Donc 6+4+1 = 11 . Des fois que vous voudriez, in extremis, vous lancer dans la course présidentielle…

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Suivi et Infogérance par Axeinformatique/Freepixel