m

C’est à l’unanimité que la proposition de loi de Michèle Delaunay visant l’extension de certains congés vient d’être adoptée ce 23 novembre. Les députés de la majorité et le gouvernement se sont ainsi ralliés à la proposition d’allonger le congé légal pour la mort d’un enfant de 2 à 5 jours et pour la mort d’un conjoint de 2 à 3 jours.

Ceci fournit ainsi à tous les salariés une base légale identique, quelles que soient par ailleurs les dispositions conventionnelles dont certains disposent.

Il faut regretter le refus par le Ministre de cette extension au congé en cas de décès d’un père ou d’une mère (un seul jour actuellement), refus basé sur le fait que le MEDEF, pourtant sollicité, ne s’était pas exprimé sur le sujet.

L’adoption de cette proposition de loi constitue néanmoins une avancée incontestable qui devra s’intégrer dans une réflexion plus complète sur la hiérarchie des événements de la vie et la part relative du temps personnel et du temps professionnel des salariés.

Il faut noter que seules trois propositions de lois issues de la gauche et examinées en commission des affaires sociales sont été acceptées par la majorité et votées. Deux d’entre eux (bisphénol A et proposition présente) ont été portées par Michèle Delaunay.

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Suivi et Infogérance par Axeinformatique/Freepixel