m

Ce quinquennat a donné lieu à de nombreuses avancées en terme d’égalité femmes-hommes. Récemment, la Délégation aux Droits des Femmes (DDF) a publié (mardi 21 février) son rapport qui en dresse le bilan.

5 priorités ont été définies:

• Parité dans la sphère politique et dans les sphères professionnelle et sociale :
– 50% de femmes dans les Conseils départementaux contre 13% auparavant.
– 16 000 conseillères municipales supplémentaires élues en mars 2014
– Seuil de 30% de femmes dans les conseils d’administration des grandes entreprises.
– Loi du 4 août 2014 instaure l’obligation de 40% de femmes dans les CA des entreprises cotées en 2017.
– La loi relative à la modernisation de notre système de santé permet de garantir l’égal accès des femmes et des hommes aux instances de gouvernance des institutions sanitaires, dont les ARS.

• De nouveaux moyens pour l’égalité professionnelle :
– La loi Rebsamen instaure des accords et plans d’action pour l’égalité professionnelle dans les entreprises.
– Lancement d’une campagne pour faire passer la proportion des métiers mixtes de 12% à 1/3 en 2025.
– Accès au crédit et accompagnement des femmes créatrices grâce au Plan Entrepreneuriat au féminin.
– Meilleure articulation entre vie personnelle et vie professionnelle par des solutions d’accueil des jeunes enfants (objectif création de 275 000 places d’accueil supplémentaires pour les 0-3 ans dont 100 000 places de crèches supplémentaires).

• Lutte résolue contre les violences faites aux femmes :
– Adoption du Plan interministériel de lutte contre les violences faites aux femmes fin 2013.
– 1 650 solutions d’hébergement d’urgence supplémentaires pour les femmes victimes de violences créées d’ici 2017.
– Généralisation du “téléphone grand danger” et numéro unique pour les femmes victimes de violences.

– Loi visant à renforcer la lutte contre le système prostitutionnel adoptée le 6 avril 2016 avec 4 piliers majeurs :
1. Lutte contre les réseaux de traite et de proxénétisme
2. Parcours de sortie de la prostitution / accompagnement des victimes
3. Renforcement de l’éducation à la sexualité
4. Responsabilisation du client et interdiction d’achat d’actes sexuels

• Nouveaux droits garantis :
– Prise en charge à 100% du forfait IVG
– Accès gratuit et confidentiel à la contraception pour les mineures de 15 à 18 ans.
– Renforcement d’une offre IVG de proximité sur les territoires
– La loi Santé a supprimé le délai de réflexion obligatoire dans le cadre d’une IVG en 2015.
– Loi pénalisant le délit d’entrave à l’IVG sur internet adoptée le 16 février 2016.
– La garantie contre les impayés de pensions alimentaires (GIPA) a été généralisée au 1er avril 2016.
– Allocation de Soutien Familial, qui soutient les mères isolées, est revalorisée d’ici 2018 (de 90€ à 120€)

• Développement de l’éducation à l’égalité filles/garçons : plan pour l’égalité à l’école, lutte contre le sexisme et pour la mixité, renforcement du contrôle du secteur de l’audiovisuel en matière de sexisme.

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Suivi et Infogérance par Axeinformatique/Freepixel