m

 

J’ai débattu ce matin sur LCI avec le Pr Emmanuel Hirsch sur l’amendement que nous avons déposé avec mon collègue Jean-Louis Touraine dans le cadre de la loi santé. Aujourd’hui 18.000 personnes attendent un organe compatible, bien souvent dans la souffrance. Il ne faut pas faire porter aux familles la responsabilité de dire « non » à un don d’organe. C’est leur faire porter un double deuil. C’est pourquoi l’amendement que nous avons proposé vise à inverser la « charge de la preuve », en créant une « présomption de générosité » au don d’organe.

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Suivi et Infogérance par Axeinformatique/Freepixel