m

Communiqué de presse de Michèle Delaunay – Députée de la Gironde – Rapporteure du PLFSS 2016

 

Le Centre national des statistiques de santé aux États-Unis (NCHS), vient de publier des chiffres édifiants : seuls 15% des adultes sont fumeurs aux États-Unis, après avoir été 42% en 1965 et 24,7% en 1997. En France, plus de 13 millions de personnes fument : c’est plus de 30% de la population adulte.

L’urgence est de préparer et d’assumer la  sortie du tabac  : au-delà du paquet neutre, outil incontournable de santé publique, il faut revoir, en faveur des buralistes, la rémunération prévue par leur « contrat d¹avenir » et les accompagner dans la diversification de leur commerce hors tabac ; augmenter le prix du tabac sur trois ans pour parvenir à un paquet à 10 Euros; prohiber toute différence de prix entre les paquets de cigarettes, le tabac à rouler ou le tabac en Corse ; interdire la vente de tabac en dehors du réseau des buralistes ; et enfin travailler à une coopération fiscale au sein de l’Union Européenne sur les prix du tabac.

Le tabac constitue une hécatombe sanitaire et financière qu’aucun pays ne peut durablement assumer. L¹OMS estime à 8 millions, le nombre de décès annuels dus au tabac dans le monde en 2030.

Il y a urgence, 78 000 Français décèdent chaque année du tabac – dont 44.000 par cancer. Nous devons faire de la France un pays précurseur en Europe pour sortir du tabac d’ici 2030, objectif que je me suis assigné en tant que cancérologue et parlementaire, notamment dans le cadre du prochain PLFSS dont je suis Rapporteur.

L’exemple américain nous montre que cet objectif est possible.

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Suivi et Infogérance par Axeinformatique/Freepixel