m

Fort de ses échecs à réformer le présent et l’avenir, Nicolas Sarkozy s’attaque à réformer le passé.

Son projet de musée de l’histoire de France, « vitrine du débat sur l’identité nationale », va livrer au monde une vision étriquée de l’Etat nation à l’aune d’une histoire rétrécie à celle de quelques grands hommes.

Encore une grande occasion manquée. Quand l’Europe apparaît plus que jamais comme notre seule chance de ne pas être totalement écrasés, appauvris, hors jeu, n’y aurait-il pas eu mieux à penser en faisant un musée de l’histoire européenne, dans chacune des grandes capitales, et en partenariat avec nos voisins ?

Pauvre cerise sur ce triste gâteau : le musée va déloger les Archives qui, comme on sait, ne servent de rien en matière d’histoire.

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Suivi et Infogérance par Axeinformatique/Freepixel