m

Quel hommage ! Quelle délicate attention, qui n’a jamais plus grande valeur que venant d’un homme réservé, ayant été chiche jusque-là envers notre canton en déclarations, et plus encore en preuves, d’amour !

Après quinze années de mandat, le Maire de Bordeaux, authentique Ministre de la Défense en l’occurrence, se rendra le 8 janvier au Grand Parc, ce beau et grand Quartier, je dirais presque ce « cher et vieux quartier », dont je suis l’élue pour y présenter ses voeux. Il était temps. Il en a besoin.

L’ « élue », doublement, après l’annonce de cette venue. Nul doute qu’il y a là une intention, combien précieuse une fois encore de la part de cet homme plus que réservé et pour tout dire mutique à mon égard, car cette date est celle de mon anniversaire. Et bien sûr, il y a pensé. A l’entrée de cette campagne cantonale qui sera pour moi la plus belle, il a eu cette intention unique, pudique, irrésistible : m’exprimer ses voeux.

Si j’osais, je l’appellerais Alain. Mais non, car il est bien, ce faisant dans sa fonction de Ministre de la Défense. La Défense de ce beau canton contre les hordes barbares, celles-là mêmes à l’encontre desquelles il a donné sa vie à la République en devenant enfin Ministre.

Monsieur le Ministre, merci. Merci pour tout ce que vous allez promettre -vous avez si grand talent en cette fonction-, merci pour ces voeux qui nous réchauffent et dont nous mesurons le prix et le vrai sens.

Pour ma part, pour mes voeux et la galette qui les suivront, le 14 janvier, j’ai longtemps hésité entre Benoit XVI et Michèle Obama. Michèle (nous nous appelons mutuellement ainsi, on devine pourquoi) partage mes objectifs de promotion de la santé et de lutte contre l’obésité . Sa venue aurait eu un sens profond dans ce quartier qui porte la mixité comme une fierté.

Mais, finalement, j’ai pensé que nous serions mieux entre nous. Vous, mes « cantoniers », mes amis, vous qui n’aimez pas être visités comme Louis XIV le faisait sur ses terres rétives, gardes du corps en plus.

Pourtant, je ne résiste pas davantage : merci, Alain, de cette visite, de ces voeux, qui en ce jour particulier pour moi ont un sens qui ne l’est pas moins.

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Suivi et Infogérance par Axeinformatique/Freepixel