m

Le gouvernement a lancé hier une monumentale campagne de presse pour préparer les esprits à la réforme de retraites. Coût des pensions, déficit de la caisse, nombre toujours croissant d’âgés en proportion des actifs, tous les paramêtres préparatoires à un effort couvrent des pages entières de l’ensemble de nos quotidiens.

N’est-il pas temps pour le PS de passer à l’offensive et de bousculer ses habitudes de communication ?

Pour ma part, j’ai pris la liberté de proposer à Martine Aubry de répondre par une initiative du même ordre et, à notre tour, de lancer dans nos quotidiens des slogans simples, que tout le monde comprendra et retiendra.

Deux exemples qui sont pour moi des idées fortes : « Pas de retraites au dessous de 1000 euros ! »

« Retraites : tous les revenus doivent contribuer »

Ce dernier slogan trouve aussi une forme humoristique : « Retraites : demain le gâteau sera trop petit, élargissons l’assiette ! »

Une campagne de presse est coûteuse et je ne serais pas choquée que les militants soient mis à contribution en augmentant de 1 à 10 euros, selon leur possibilités, le montant de leur adhésion. Cela donnerait du poids à la démarche.

Cette idée sera-t-elle retenue ? L’important est en tout cas que chacun de nous n’hésite pas à glisser des propositions dans notre boite à idées commune.

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Suivi et Infogérance par Axeinformatique/Freepixel