m

Bien sûr Maxime n’aurait pas dit le contraire s’il en avait été autrement, mais tous, dans tous les courants, les motions, les sous-motions, les sensibilités s’accordent sur ce point. L’atmosphère a été bonne, les comportements parfaits, les militants nombreux et studieux, les ateliers productifs.

Pas de petites phrases, de complots d’arrière-salles de restaurants, d’appartés en terrasses, d’affichages malheureux, rien de toutes ces bonnes choses où nous savons quelquefois mettre et compromettre tous nos talents.

« La paix des braves » titre Le Monde et c’est juste. Les « décombristes » qui prospèrent sur l’espoir de nos ruines ne l’ont pas emporté. Ni « cadavre à la renverse », ni « forme vide », ni « arbre sec », comme on l’a entendu dans les semaines précédentes, des militants en bon état, des dirigeants responsables qui ont même réussi à sortir du piège des primaires et à parler du réel.

Dernière ligne droite. On ne se quitte pas…

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Suivi et Infogérance par Axeinformatique/Freepixel