m

L’a-t-on assez entendu ? L’objet du Grand Emprunt était d’ « investir pour l’avenir » . Deux anciens premiers ministres ont été convoqués pour plancher sur le sujet et définir le plus important pour fournir au pays les armes de cet avenir. L’emprunt n’est pas « Grand » mais il connaît au moins une Grande Oubliée : la prévention. Y a-t-il meilleure arme pourtant à donner à un pays qu’une population en bonne santé, active et n’infligeant pas au budget de l’Etat la charge de soigner ce qu’on aurait pu éviter ? Comment n’avoir pas un instant songé qu’il était de première utilité d’infléchir la montée épidémique des maladies sociétales ou comportementales, de prévenir les maladies évitables et les accidents en tous genres et de donner à tous les Français (et pas seulement aux quelques poignées qui fréquenteront des universités d’exception) les moyens de leur autonomie et de leur développement personnel ? La prévention est un investissement qui profite à tous et dont le temps de retour est moins éloigné que pour beaucoup d’autres de ces « outils pour l’avenir ». Elle est aussi « première », c’est à dire que c’est un investissement qui vient avant tous les autres et qui conditionne la possibilité ou le succès de tous les autres. Il est vrai que la prévention n’a pas de lobby pour faire parler d’elle, ni pour faire pression sur l’un ou sur l’autre, contrairement par exemple aux assurances ou de tous les investissements qui génèrent des profits immédiats pour ceux qui les mettent en place. Il est vrai qu’il faut avoir une authentique vision de l’avenir pour comprendre que la prévention est le seul moyen de limiter la marée montante des dépenses de santé et de ne pas voir notre pays y sombrer .

Peut-être que nos deux experts sont davantage experts du passé que de l’avenir. Peut-être aussi qu’une femme n’aurait pas été inutile pour leur rappeler un léger détail : l’avenir, ça se fabrique comme tout le reste avec la tête et les mains.

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Suivi et Infogérance par Axeinformatique/Freepixel