m

Retour de Paris, à l’issue de deux journées principalement consacrée à des auditions en perspective du débat sur le projet de loi pénitentiaire qui ouvrira la session parlementaire.

Le texte, présenté en urgence au Sénat, arrive au Palais Bourbon après avoir somnolé quelques six mois dans les tiroirs des ministères mais toujours selon la procédure d’urgence. L’incohérence gouvernementale a été résumée par l’un de nos intervenants en ces termes : « Pendant les vacances, il y en a un qui s’est réveillé en se disant que l’urgence n’alllait pas tarder à être urgente… ».

Résultat, un travail précipité, des auditions avalées à la chaîne ; nous retrouvons la République sarkozienne comme nous l’avons laissée : incohérente, brouillonne, précipitée.

Le député breton Jean-Jacques Urvoas, co-responsable du texte pour notre groupe, a consacré le mois d’aout à visiter l’ensemble des établissements pénitentiaires de sa belle région. Dans chacun, il a demandé le prix de la cantine, c’est à dire le coût pour les détenus des produits qu’ils ne peuvent obtenir qu’en « cantinant » (papier toilette, Ricoré, dentifrice…). Non pour établir un « Que choisir ? » des maisons d’arrêt et des centrales, mais parce que cela constitue un motif régulier de plainte des détenus, dont beaucoup sont indigents.

Secret défense ! Aucun des établissements, après en avoir référé à l’administration centrale, n’a consenti à lui répondre. Il s’est un peu énervé, a écrit au Ministère, et après un nombre de jours raisonnable a reçu la proposition d’un rendez-vous avec le directeur national de l’administration pénitentiaire, seul habilité à lui communiquer ces renseignements mettant en cause l’ordre républicain.

Nous savons, sans précision suffisante, que ces prix sont très variables d’un établissement à l’autre et en règle supérieurs de près de 20% aux prix pratiqués dans le premier supermarché voisin. Pourquoi ? Nul ne sait.

Un peu de patience. Jean-Jacques a rendez-vous demain. Vous serez les premiers informés des établissements faisant les prix les plus attractifs…

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Suivi et Infogérance par Axeinformatique/Freepixel