m

Nous auditionnons à l’instant même à l’Assemblée Mme Bachelot, Ministre de la Santé. Notre pays a acheté un nombre de doses de vaccins correspondant à une fois et demi sa population (…) et pourtant nous n’en sommes qu’à 10% de vaccinés. Le désordre par contre est à son comble, les médecins sont déroutés et déçus de l’attitude du gouvernement. Beaucoup de questions donc. Aurons-nous beaucoup de réponses ?

Cette audition est la troisième et se fait avec le directeur général de la santé et celui de l’AFSAPS. Je reproduis ici les propos de la Ministre.

plus de 850 000 consultations pour grippe en France

la quasi totalité des prélévements identifie le virus H1N1 selon le principe d’éviction du virus de la grippe saisonnière

plus de 5 millions de Français touchés

743 personnes hospitalisées pour grippe depuis le début de l’épidémie

145 décès en métropole, 25 sans aucun contexte de facteurs de risques

virus nouveau ; pas d’immunité naturelle ; les personnes nées après une certaine date sont moins sensibles mais non prémunies

Deux médicaments bénéficient d’une AMM, pour la maladie. L’AMM signifie que le bénéfice d’un médicament est plus grand que le risque. Ces AMM n’ont pas été bradées, comme on le dit ici ou là.

La vaccination n’est pas obligatoire mais elle est fortement recommandée

le taux de vaccination des médecins de l’Assistance Publique atteint 50% . Le dénigrement de son intérêt est inacceptable, surtout de la part de médecins ou de soignants.

L’épidémie se stabilise actuellement; nous sommes proches du premier pic qui avait été prévu au 15 décembre. Un autre est envisagé vers le 15 février.

La fermeture des écoles en fin d’année aura un effet modérateur ; au contraire, l’arrivée de la première vague de froid aggrave le risque de contamination.

A ce jour 25 millions de Français ont reçu leur invitation à se faire vacciner (les prioritaires) ; tous ne se font pas vacciner.

Trois millions et demi de personnes ont été vaccinées à ce jour.

Seuls deux pays se distinguent par un meilleur taux d’adhésion, le Canada et la Suède.

La Belgique a choisi la vaccination par les médecins de ville et a un système comparable au nôtre. Certains médecins se regroupent dans des structures communales, recréant des centres de vaccination. Deux points sont difficiles et vont dans le sens de notre choix : – les grossistes pharmaceutiques ont été amenés à déconditionner les lots de vaccins, ce qui ne fait partie des bonnes pratiques. – le système de traçabilité n’est pas à la hauteur de celui des centres de vaccination. La Ministre belge ne peut dénombrer les personnes vaccinées. (Remarque sur le problème des deux communautés qui ne facilite pas l’information)

La Ministre considère que le système français apporte plus de garanties.

Retour en France : un million de personnes se fait vacciner chaque semaine. Il y a eu un brusque afflux (X 20 en une semaine) mais cela s’est bien passé grâce à l’augmentation du nombre de centres et l’allongement des plages horaires.

Les équipes mobiles ont été multipliées dans les collectivités.

8000 médecins et 25000 infirmiers ont été mobilisés chaque jour.

Les médecins libéraux n’auraient pas pu faire face , du fait de l’excès de consultations auxquels ils sont confrontés.

Les réquisitions ont obéies à des règles évitant les dysfonctionnements.

Des tensions peuvent se manifester à l’occasion des jours fériés. Les centres 15 seront renforcés.

Quelques unes des questions posées à la Ministre : – pourquoi avons nous acheté 94 millions de doses de vaccins ? – pourquoi ne pas associer maintenant les médecins généralistes ? – pourquoi des injonctions contraires du Ministère de la Santé concernant la prescription du Tamiflu ? – pourquoi ne pas accepter tous les candidats à la vaccination, et pas seulement ceux qui ont un bon ? Pourquoi ne pas annoncer cette ouverture à tous ?

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Suivi et Infogérance par Axeinformatique/Freepixel