m

Moment de franc amusement, ce matin dans ma voiture, à l’écoute de France info. Laurent Joffrin s’oppose à Syllvie Pierre-Brossolette dans le « duel » quotidien qu’organise la chaîne.

Le débat porte sur l’identité nationale. On dérive, comme d’hab’, sur les jeunes des banlieues qui ont un problème d’identité, n’étant ni de là-bas, ni d’ici, que l’on fustige quand ils sortent les drapeaux à l’occasion des victoires au foot de leur pays d’origine etc; etc;

Laurent Joffrin rassemble le débat :

« J’en connais qui ont un problème plus grave encore avec l’identité nationale, et auxquels on ferait bien de faire chanter la Marseillaise chaque matin en arrivant dans leurs bureaux …

Silence intéressé du journaliste qui appelle à poursuivre.

« Eh bien oui, ce sont les banquiers qui investissent ici ou là sans se soucier de l’impact sur l’économie de leur pays. Et puis aussi, ceux qui mettent leurs capitaux en Suisse. Ceux-là ont un vrai problème d’identité nationale. Est ce qu’il ne faudrait pas leur apprendre les valeurs de la République et voir un peu s’ils connaissent les paroles de notre hymne national avant de les laisser continuer d’éxercer? » …

Le spectacle des banquiers consignés à chanter la Marseillaise ou à écouter la lecture de la lettre de Guy Môquet à intervalles réguliers ne manque ni de pertinence ni de sel. Joffrin a mis tous les rieurs de son côté. Les rieurs n’étant pas ceux qui ont envie de rire, mais ceux qui en ont besoin. Il a rallié 100% des Français.

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Suivi et Infogérance par Axeinformatique/Freepixel