m

« Après cinq mois d’un humiliant feuilleton, pour les Ministres et somme toute pour la France, la première partie de la bombe à retardement qui doit sauver la République arrive à l’instant sur les écrans : on prend le même et on recommence.

Il est à craindre que les nouveautés à venir de ces vendanges ministérielles n’en fassent pas obligatoirement un grand cru.

Les Français attendent aujourd’hui la prochaine annonce avec le même absence totale de fébrilité qu’au cours des cinq mois précédents. Ils ont au contraire l’impression que cette longue mise en scène, cette illusion d’un pouvoir suprême entre des mains fermes « dont le calendrier n’est pas dicté par l’actualité » ne répond ni à leurs difficultés ni à celles de la France ».

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Suivi et Infogérance par Axeinformatique/Freepixel