m

En route pour un nouveau périple de bureau de vote en bureau de vote, où sont déjà assesseurs et délégués qui consacrent un deuxième dimanche à ce devoir républicain assez fastidieux. Les bureaux de vote, me semble-t-il pourraient n’ouvrir qu’à 9 h sans mettre en péril la démocratie : le semaine dernière, il n’y avait entre 8 et 9 h que de 1 à 3% des inscrits qui s’étaient présentés.

A Paris et dans plusieurs villes, les grands magasins et les surfaces commerciales sont ouverts. Le problème n’est pas l’empêchement des employés : la plupart peuvent aller voter avant ou après la prise de leur poste. Mais cela banalise cette journée et contribue à enlever toute signification au vote. Je proposerai à mon groupe de travailler à une proposition de loi modifiant la réglementation du travail du dimanche en l’interdisant les jours de scrutin.

Le temps est parfait pour le vote : pas assez beau pour des envies irrésistibles de campagne ou de bord de mer ; pas assez mauvais pour confiner les prudents à la maison.

Espérons…

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Suivi et Infogérance par Axeinformatique/Freepixel