m

Une certitude : nous ne pourrons faire l’économie de nous interroger sur un point, majeur. L’Elysée a-t-il été immédiatement informé (en tout cas très rapidement) des faits reprochés à DSK ? A quel moment précisément? A-t-il donné son feu vert à ce qui a suivi et qui a provoqué un emballement médiatique sans précédent (au demeurant compréhensible) ?

Ces questions que je me pose avec d’autres prennent une acuité particulière dans l’hypothèse où tout ou partie des charges contre DSK tomberaient. Mais dans toutes les hypothèses, il faut les poser.

Je me rends compte en écrivant que « avec d’autres » peut avoir deux sens. Les deux sont vrais. Avec d’autres questions bien sûr. Mais aussi avec tant d’autres qui se posent ces questions.

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Suivi et Infogérance par Axeinformatique/Freepixel