m

Les conflits d’intérêt paraissent désormais en France érigés en principes de gouvernement. Le dernier en date est scandaleux à plusieurs titres.

Serge Dassault, sénateur ump et à la tête du groupe industriel du même nom, va recevoir 800 millions d’euros de l’Etat sous la forme de la commande de 11 avions pour éponger le manque à gagner dû à la mévente du Rafale.

Premier scandale au regard du plan social qu’est en train de subir le ministère de la défense avec la suppression de 54000 postes et une « économie » prévue de deux milliards et demi d’euros. Que doit penser la grande muette de cette ponction faite à son budget au profit du Sénateur Dassault ?

Deuxième scandale : le même Serge Dassault, déjà propriétaire du Figaro, s’apprête à acheter le journal « Le Parisien », aggravant encore la concentration des médias entre les mêmes mains.

Le troisième scandale vient de la collusion des deux précédents : c’est l’argent du contribuable qui paye un nouveau jouet à Serge Dassault et met un peu plus à mal la liberté d’information.

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Suivi et Infogérance par Axeinformatique/Freepixel