m

Je suis atterrée par l’absence de doutes et d’interrogations du Maire de Bordeaux. Si les uns et les autres mesurent l’acuité de l’intelligence, alors il faut penser que le pouvoir politique corrompt les meilleurs cerveaux.

Disons-le, je me suis faite une règle de ne jamais commenter le blog d’Alain Juppé. J’y déroge, tant son billet, consécutif à ce qu’il faut appeler l’affaire Saint Eloi-Saint Projet me paraît relever de ce que je déteste le plus dans la religion : le béni-ouiouisme de circonstances.

Ni doutes, ni interrogations, qui sont pourtant, ça j’en suis sûre depuis Blaise Pascal, le propre d’un authentique croyant. A-t-il favorisé une communauté intégriste en lui dévoluant une église historique de Bordeaux ? A-t-il enfreint la loi en ne demandant pas l’exécution de trois décisions de justice, la dernière issue du Conseil d’Etat, qui considéraient comme illégale cette dévolution ?

A-t-il communiqué aux Bordelais le montant considérable des travaux de restauration de l’église, de même que les modalités de son financement par « l’association culturelle Saint Eloi » ? A-t-il jamais pensé qu’il devait s’assurer de l’origine de ces financements ?

Autorisant que des locaux de sa ville, deviennent un établissement scolaire situé dans la proximité idéologique de saint Eloi, s’est-il enquis de l’enseignement qui y était distribué ? Les services de police ne l’ont-ils jamais informé de réunions dans les caves voisines de l’église ? S’en est-il soucié ?

Toutes ces questions aujourd’hui le taraudent-il ? Reste-t-il en repos en pensant que les révélations des « infiltrés » viennent dans l’esprit de beaucoup ternir l’image de l’Eglise ? Pense-t-il aux authentiques croyants qui aujourd’hui souffrent que l’on puisse ranger de tels propos, de tels agissements sous la bannière des évangiles qu’il cite abondamment ? Ne craint-il pas d’avoir favorisé l’éclosion de ces groupes extrémistes par la dévolution de Saint Eloi ?

Alain Juppé n’a pas de questions. Il n’a que des réponses. Les siennes.

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Suivi et Infogérance par Axeinformatique/Freepixel