m

Pour fêter avec un jour de retard l’anniversaire du premier centenaire de l’Académie française, une histoire qui me ravit, racontée par lui-même.

Claude Levi-Strauss est à New York, à la terrasse d’un café. Au moment de payer l’addition, il sort une carte de crédit. Le garçon la prend et lui jette un coup d’oeil, avec ce commentaire lapidaire :

-Levi Strauss ? Books or pants ? (les bouquins ou les pantalons ?)

Et Levi Strauss de s’émerveiller
– de la culture des garçons de café de New York
– de la densité de la langue anglaise, qui permet de dire en deux mots tout un long discours

Levi Strauss a reçu le plus beau des cadeaux pour cet anniversaire : la visite du petit Nicolas. Sûr qu’il voudra aller jusqu’à 110..

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Suivi et Infogérance par Axeinformatique/Freepixel