m

J’apprends avec émotion la mort de Danielle Mitterrand que j’ai eu la chance de connaître dès mon enfance hossegoroise et de retrouver à l’occasion de ses nombreux combats pour la liberté et très récemment à Bordeaux, dans notre Conseil Général, pour l’eau.

Je garde très présent le souvenir de son visage pétillant, de ses yeux plissés toujours animés et de cette voix particulière, un peu rauque, qui savait ranimer les énergies.

Danielle Mitterrand, indignée avant que le mot ne soit à la mode, énergique, libre, présente à notre siècle jusqu’à la fin et que je salue une dernière fois.

Ma pensée va à sa famille et d’abord à notre ami et collègue girondin, Gilbert Mitterrand.

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Suivi et Infogérance par Axeinformatique/Freepixel