m

Michèle DELAUNAY, Conseillère Générale du canton Grand Parc – Jardin Public exprime son regret de l’annulation du 36ème Grand prix de natation Aréna Jean Boiteux faute d’équipement satisfaisant.

Cet événement sportif devait avoir lieu à la piscine du Grand Parc du 1er au 3 avril. Il réunit depuis 1973 les meilleurs nageurs français. Des champions tels que Laure Manaudou et Franck Esposito sont venus à plusieurs reprises et de nombreux records de France ont été battus dans les bassins de la piscine du Grand Parc puis dans la piscine Judaïque

La fermeture de la piscine du Grand Parc en 1998, équipement phare de ce quartier, fait que celui-ci ne reverra plus cette manifestation d’envergure nationale.

A partir de 2001, Bordeaux retrouve son Grand Prix dans le seul bassin de 50 mètres dont la ville dispose encore, celui de la piscine Judaïque. Celui-ci est malheureusement fermé depuis le 1er septembre dernier.

Ainsi, par des décisions successives prises au mépris de toute ambition pour la natation bordelaise (fermeture de la piscine du Grand Parc, réouverture a minima en 2007, rénovation du grand bassin de la piscine Judaïque reportée pendant des années), la Municipalité de Bordeaux condamne l’édition 2011 de ce Grand Prix.

Une fois encore, on ne peut que déplorer l’indéfendable décision de la Municipalité de Bordeaux de ne pas avoir maintenu le bassin de 50 mètres de la piscine du Grand Parc, et ceci malgré le combat mené autour de Jean Boiteux par les habitants et la Conseillère générale du territoire.

C’est à la fois tout un quartier et le dynamisme de la natation bordelaise qui ont été durablement pénalisés par cette absence d’ambition et de vision d’avenir. Nous en avons aujourd’hui une nouvelle preuve.

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Suivi et Infogérance par Axeinformatique/Freepixel