m

Point presse de Mme Delaunay : dépêche AFP

SANTÉ-TABAC-ÉDUCATION-PARLEMENT-ASSEMBLÉE

Zones fumeur dans des lycées: l’Alliance contre le tabac demande au gouvernement de « rectifier » sa circulaire

27/04/2016 14:34:53 GMT+02:00

 

PARIS, 27 avr 2016 (AFP) – L’Alliance contre le tabac, présidée par la députée Michèle Delaunay (PS), a demandé mercredi au gouvernement de « rectifier » la circulaire interprétée par certains proviseurs comme autorisant la création de zones fumeurs dans les lycées, jugeant les engagements oraux de la ministre de l’Éducation insuffisants.

« Le gouvernement doit rectifier la circulaire. La ministre a eu le courage de le faire oralement à la sortie du Conseil des ministres, elle doit aujourd’hui faciliter la vie des proviseurs. Il doit être rappelé dans la circulaire qu’il est interdit de fumer dans les lycées », a déclaré Mme Delaunay, au cours d’une rencontre avec quelques journalistes.

Pour la députée de Gironde, elle-même cancérologue, il est « extrêmement grave » de « banaliser le tabac pour les jeunes ».

Après l’instauration de l’état d’urgence, les ministères de l’Éducation nationale et de l’Intérieur avaient demandé aux proviseurs dans une circulaire du 25 novembre d’éviter les attroupements devant les établissements, écrivant qu' »en lycée, des zones spécifiques peuvent être aménagées » pour éviter que les élèves ne sortent « pendant les interclasses ».

Selon le député Jean-Louis Touraine (PS), présent au côté de Mme Delaunay, dans la foulée de cette circulaire, des zones fumeurs ont été créées dans « environ la moitié des lycées d’Ile-de-France et un peu moins des autres régions françaises », un « recul très négatif » en terme de santé publique selon lui.

Le Comité national contre le tabagisme (CNCT) et l’association Droits des non-fumeurs (DNF), membres de l’Alliance contre le tabac, ont engagé trois actions en justice contre des établissements, et obtenu gain de cause dans un première décision en référé à Cergy-Pontoise (Hauts-de-Seine) il y a une semaine.

Mi-avril, la ministre de l’Éducation nationale Najat Vallaud-Belkacem a rappelé que « fumer est interdit au sein des établissements scolaires » et indiqué que « pendant cette période de mesures de sécurité renforcées, il doit être demandé aux lycéens tout simplement de ne pas fumer ».

Mais pour l’Alliance contre le tabac, c’est insuffisant et il faut revoir la circulaire pour aider les proviseurs qui « sont en difficulté », selon Mme Delaunay.

« Le bon sens veut qu’au moment où on instaure l’état d’urgence, on en profite pour enlever cette anomalie qui est que des jeunes fument devant l’entrée des lycées et non pas qu’on transpose cette anomalie à l’intérieur des lycées », a estimé M. Touraine.

Le tabac fait 78.000 morts par an en France (et un millier de plus avec le tabagisme passif). L’Alliance contre le tabac réunit une trentaine d’associations et a récemment été rejointe par La Croix Rouge française, la Mutualité française, et l’Association nationale de prévention en alcoologie et addictologie (Anpaa).

Lycées/zones fumeurs : Point presse de Mme DELAUNAY du 27 Avril 2016

Communiqué de presse de Michèle Delaunay – 27/04/2016

Point presse / Coins fumoirs dans les lycées 

 

La Ministre Najat Vallaud-Belkacem a officiellement rappelé l’interdiction de fumer dans la totalité de l’enceinte des établissements scolaires et de ce fait écarté la possibilité d’installation de coins fumoirs dans les lycées.

L’union de tous ceux qui considèrent la santé publique comme un enjeu prioritaire a été décisif dans cette évolution. Michèle Delaunay, députée et Présidente de l’Alliance contre le tabac a réuni ces acteurs. Le Pr Jean-Louis Touraine, député, a présenté l’action des parlementaires et des élus locaux. L’action des parents d’élèves, concrétisée par la pétition de Mme Corinne Depagne, a permis de fédérer des centaines de parents d’élèves, et l’Alliance contre le tabac et ses associations membres ont, en plus de leur communication, déposé trois recours judiciaires (DNF et CNCT) aboutissant à un jugement enjoignant au respect de la loi Évin sans possible dérogation.

Michèle Delaunay et ses partenaires demandent à la Ministre de l’Éducation nationale de revenir sur sa circulaire du 25 novembre 2015 laquelle a été interprétée comme rendant possible l’installation de ces coins fumoirs et d’exprimer dans une nouvelle circulaire son interdiction ferme, ceci en particulier pour aider les proviseurs dans l’application de la loi.

Enfin, Michèle Delaunay a officialisé l’entrée de trois nouvelles grandes institutions au sein de l’Alliance contre le tabac, présentes à ce point presse : l’Association Nationale de Prévention en Alcoologie et Addictologie (ANPAA) ; la Mutualité française et la Croix-Rouge. Cette dernière prendra en charge les enjeux sociaux du tabagisme, qui prédomine aujourd’hui parmi les personnes vulnérables ou en difficulté.

 

CP Michèle Delaunay : interdiction des zones fumeurs dans les lycées

Communiqué de presse de Michèle Delaunay – 21/04/2016

Coins fumoirs dans les lycées : un rappel à la loi bienvenu

L’Alliance contre le tabac, et ses associations membres, se réjouissent de la décision du Tribunal Administratif de Cergy Pontoise de rendre illégale la mise en place de zones fumeurs dans certains établissements scolaires dans le cadre de l’Etat d’Urgence.

Le jugement du tribunal, saisi par DNF et le CNCT, habilités à ester en justice, somme donc les proviseurs des établissements concernés de mettre un terme à l’aménagement de ces zones de non-droit, crées en toute illégalité et en violation de la Loi Evin et des objectifs de santé publique affichés par le ministère de la Santé.

Michèle Delaunay, Présidente de l’Alliance et Députée de la Gironde, salue par ailleurs la réaffirmation de l’interdiction de fumer dans l’enceinte des établissements scolaires faite par la ministre de l’Education, Najat Vallaud Belkacem.

C’est ainsi un large concours d’engagements (parlementaires, associations, parents d’élèves…) qui permet aujourd’hui un retour à la raison et à la mission de l’Education Nationale de faire connaître, faire comprendre et faire appliquer la loi.

Recette Pompette : la question écrite de Michèle Delaunay

Question écrite à la Ministre de la Culture

Par Michèle DELAUNAY

 

Avril 2015

 

Mme Michèle Delaunay attire l’attention de la Ministre de la Culture sur la diffusion sur internet, via Youtube, de l’émission « Recette Pompette », dont le concept est d’inviter une personnalité connue pour cuisiner et aligner les  «shots » d’alcool jusqu’à l’ivresse.  Cette diffusion est dramatique pour la santé publique. Inciter à une consommation excessive d’alcool fort et cibler, via ce canal de diffusion, particulièrement les jeunes, vient en contradiction avec les objectifs poursuivis par le gouvernement : la santé et les jeunes, ces derniers trop souvent tentés par la consommation express d’alcool fort (binge drinking). L’INPES, la MILDECA, les associations de lutte contre les addictions et le Ministère de la Santé ont appelé au retrait de cette émission.

Mme Delaunay souhaite connaitre la position de la Ministre de la Culture, et les mesures qu’elle compte prendre pour éviter la diffusion de cette émission qui banalise la consommation excessive d’alcool fort. Rappelons que l’abus d’alcool est responsable de 49.000 décès par ans, 135 par jour.

Lycées / zones fumeurs : la Ministre lève l’ambigüité

Communiqué de presse du 14/04

Je me réjouis des propos de la Ministre de l’Éducation nationale, Najat Vallaud-Belkacem tenus hier à l’issu du conseil des ministres qui a réaffirmé l’interdiction stricte d’aménager des zones fumeurs à l’intérieur des lycées. Ce rappel à la loi est bienvenu dans un contexte où de nombreux lycées ont réaménagés des coins fumoirs, sur le fondement d’une circulaire dont les termes pouvaient paraître ambigüs.

Nous espérons que les proviseurs n’attendront pas l’issu de décision judiciaire pour rétablir l’interdiction de fumer dans l’enceinte de tous les établissements et mettront à profit l’état d’urgence et ses conséquences pour instruire les élèves des dangers du tabac et de l’addiction rapide à ce produit, qui se révèle particulièrement, quand on ne peut demeurer plus de trois heures sans fumer.

 

 

 

La déclaration de Najat Vallaud-Belkacem, à la sortie du Conseil des Ministres, hier, le 13 avril 2016 :

« Il y a des alertes à la bombe dans de nombreux établissements parisiens comme ailleurs en France, à Lyon par exemple, qui nous ont poussé à la plus grande vigilance pour éviter des attroupements de lycéens aux abords des lycées »

« Il ne faut pas évidemment que les mesures de sécurité et de protection des élèves remettent en cause la loi Evin. Fumer est interdit au sein des établissements scolaires. Donc, ça n’est pas parce que nous cherchons à éviter les attroupements, notamment aux abords des lycées, qu’il faut permettre aux élèves de fumer à l’intérieur des lycées. Donc l’instruction doit être passée clairement : pendant cette période de mesures de sécurité renforcées, il doit être demandé aux lycéens tout simplement de ne pas fumer »