m

L’honneur de l’Europe

L’honneur de l’Europe est aujourd’hui en Espagne qui accueille l’Aquarius et ses 629 migrants dans le port de Valence. Très beau signe du nouveau premier Ministre socialiste Pedro Sanchez et de son Gouvernement.

Je n’ai pas le coeur à la polémique sur ce sujet. Mais n’y a-t-il pas aussi des ports français sur la méditerranée ? Pour n’en citer que deux, Marseille et Toulon, a-t-on un instant entendu leurs maires Jean-Claude-Gaudin et Hubert Falco ?

Mais, bien sûr, le premier à s‘exprimer aurait du être notre Gouvernement. Quelle occasion pour Gerard Collomb de tempérer des paroles très malheureuses concernant les réfugiés ! Quel signe remarquable pour le Président de la République de montrer que l’Europe n’est pas qu’un enjeu économique ?

Je n’évoque par le nouveau Gouvernement italien, qui a refusé l’accostage de l’Aquarius. Mateo Salvini a crié « victoire » après la proposition espagnole. Fâcheuse parole mais quand nous aurons accueilli le dixième du nombre de migrants ayant accosté à Lampedusa ou dans d’autres ports, nous pourrons nous exprimer sur l’évolution inquiétante de l’opinion et du vote de la Péninsule (très précisément, l’Italie a accueilli 131 300 migrants et réfugiés en 2016, la France 13 000).

Il n’y a pas de pollution plus inacceptable en méditerrannée que les 33 300 morts « emmerrés » dans ses flots que l’on imagine bleus mais qui sont à tout jamais souillés du noir de leur deuil.

 

J’aimeAfficher plus de réactions