m

Moralisation de la vie politique

Je proposais, dans mon programme pr l’élection législative, 2 mesures que je souhaitais porter l’occasion de la loi de moralisation de la vie politique .

La première : le non cumul d’un mandat de parlementaire et d’un emploi. Parlementaire est en soi meme un emploi à plein temps, il n’est pas sain qu’on occupe un autre poste, alors que tant de Français sont en recherche d’un emploi). De plus, c’est augmenter le risque de conflits d’intérêt.

La seconde : l’assermentation des parlementaires, pour le service de la République, l’absence de conflits d’intérêt et.. Le respect de la confidentialité quand elle est requise.
C’est le cas des commissions de la Défense qui se déroulent à huis clos. Si aucun député n’avait divulgué les paroles du Gal de Villiers, une affaire très fâcheuse aurait pu être évitée et les parlementaires (et eux seuls) auraient été informés comme il se doit des inquiétudes du chef d’Etat Major.
L’une et l’autre de ces mesures finira peut-être un jour par s’imposer…